Playoffs 2013 : le match 4 de dingo entre Bulls et Nets, 3 prolongations

Photo une (c) European Press photo

Tous types de scénario sont envisageables dans un match de playoff : un match triste en attaque, un buzzer-beater, des erreurs d’arbitrages, une bagarre ou une rencontre à rallonge, voir un mélange de tout cela. Le public de Chicago lui aura vécu l’extase au United Center avec un match à trois prolongations, une rareté dans le basket. Précisions.

On parle ici du match 4 du premier tour entre Bulls et Nets qui a accouché d’une troisième victoire de Chicago dans cette série de playoffs, édition 2013. Au terme d’un spectacle déroutant au United Center, le 27 avril 2013, la franchise de l’Illinois fit donc le break en gagnant 142 à 134 après une triple prolongation, avantage 3-1.

NATE ROBINSON, LE FACTEUR X DES BULLS

Et pourtant les Bulls de Tom Thiobdeau revenaient de loin après avoir compté 14 points de retard à 3:45 de la fin du quatrième quart-temps : 109-95. Dans ce dernier acte du temps réglementaire, Nate Robinson, en sortie du banc, a été phénoménal en plantant 23 de ses 34 points et des 35 de son équipe. L’ancien “Knick” finit à 14/23 aux tirs dont 3/7 à 3-points, 4 passes, 2 interceptions. Il s’agissait du meilleur match de “Nryptonate” en post-season.

“Je pense toujours que je suis “on fire”, un peu comme le vieux jeu vidéo NBA Jam. Vous rentrez une série de tirs d’affilée, le panier est en feu. Vous shootez, le ballon est en feu. J’ai parfois cette impression, tout le temps. Chaque fois que je suis dans le match, je joue avec beaucoup de confiance.Tu dois te mentir à toi-même et sentir que tu ne peux pas rien rater”, soulignait Nate Robinson à la fin de la rencontre (Espn)

Le meneur remplaçant, Carlos Boozer, Joakim Noah profitaient alors de la maladresse de Brooklyn (qui n’a pas donc pas réussir à préserver ce précieux avantage au score), pour recoller aux basques de leur adversaire. Mauvais signe annonciateur pour les Nets de ce retour de Chicago dans la partie, ce dunk a priori facile de CJ Watson suite à une interception mais qui le loupe. Au terme des 48 minutes, les deux équipes se retrouvaient à égalité 111-111, les Bulls infligeaient alors un 14-2 en moins de 4 minutes.

Les deux équipes continuent de tout donner dans cette première prolongation et obtenir cette victoire capitale. Mené 121 à 119, Joe Johnson ne veut pas que la rencontre prenne fin après ce premier “overtime”. Il lâche un tir-drop sur une passe de Gérald Wallace lors de la remise en jeu à deux secondes de la fin après avoir pénétré dans la raquette, dribblé et armé son tir à une main. 121-121, direction la deuxième prolongation.

Dans celle-ci Joakim Noah donnera 4 points d’avance aux Bulls sur un dunk à 1:18 de la fin. Brook Lopez avec son 1/2 aux lancers permet à Brooklyn de revenir à 117-117 à 48 secondes. Plus rien ne sera marqué alors qu’à deux reprises Noah pouvait basculer le match pour Chi-Town. Il se heurte à Lopez qui le contre puis loupe un lay-up et un jump shot. 127-127.

La troisième prolongation ne sera pas aussi serrée et les Bulls narguent les Nets avec plus de réussite en attaque. A tour de rôle, Noah, Taj Gibson, Jimmy Butler, Luol Deng, Carlos Boozer, Nazr Mohammed, Marco Bellinelli vont creuser l’écart et assurer cette troisième victoire aux Bulls. Victoire 142 à 134. La dernière fois que les Bulls avaient disputé un match après 3 prolongations, cela remontait au match 6 du premier tour face aux Celtics en 2009.

Ce match 4 avec énormément de paniers est bel et bien l’antithèse du match 3 qui s’est terminée sur un petit score de 79 à 76 pour les Bulls. Cette quatrième manche a été très prolifique en paniers et l’adresse a été excellente pour les deux équipes: 49,5 % (48/97) pour Brooklyn, 53,2 % (58/109) pour Chicago.

Outre la perf énorme de Nate Robinson, tout le 5 majeur de Chicago a pesé dans le match :

  • Kirk Hinrich : 18 points, 14 passes et 3 interceptions en 59 minutes (plus gros temps de jeu)
  • Jimmy Butler : 16 points, 5 rebonds, 3 passes
  • Luol Deng : 15 points, 8 rebonds, 6 passes
  • Carlos Boozer : 21 points, 8 rebonds
  • Joakim Noah : 16 points, 15 rebonds

A Brookyln, tous les joueurs titulaires ont répondu présent :

  • Deron Williams : 32 points, 10 passes
  • Joe Johnson : 22 points, 3 rebonds
  • Reggie Evans : 15 points, 13 rebonds
  • Gérald Wallace : 17 points, 9 rebonds, 4 passes
  • Brook Lopez : 26 points, 11 rebonds, 4 contres

Après un avantage de 3-1, les Bulls s’étaient fait une frayeur en voyant les Nets revenir à 3-3. Chicago remporta le match 7 grâce notamment à Joakim Noah (24 points, 14 rebonds et 6 contres.

Les images du match 4 entre Bulls et Nets

Les 34 points en images de Nate Robinson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *