Playoffs 2005: le soleil brille à Phoenix, une qualif radieuse après prolongation contre Dallas

(c) Getty – Glenn James

Le 20 mai 2005, les Phoenix Suns validaient leur qualification pour la finale de conférence Ouest à l’American Airlines Center. La franchise de l’Arizona est venu à bout des Dallas Mavericks. Une victoire arrachait après prolongation : 130 à 126. 

Dans ce match 6, le duo Steve NashShawn Marion a été capital lors de ce quatrième succès dans cette série. Le meneur canadien flirte avec le triple-double : 39 points (14/24 aux tirs dont 5/8 à 3-points), 9 rebonds et 12 passes. “The Matrix” s’offre un énorme double-double : 38 points dont 11 dans la prolongation (13/28 aux tirs dont 4/7 à 3-points, 16 rebonds. Le reste du 5 majeur des Suns a été efficace : Amare Stoudemire (18 points, 6 rebonds), Jim Jackson (16 points, 7 rebonds), Quentin Richardson (11 points, 13 rebonds).

Avec ses problèmes de faute, Stoudemire a moins joué que les autres, cela a permis à Marion d’élever son niveau de jeu  “Amare avait de gros problèmes de faute la plupart du match, donc je m’impliquais plus et Nash me trouvait”. (nba.com)

“J’ai passé un très bon moment avec mes coéquipiers cette année. Nous avons vraiment fait des choses spéciales. Peu de joueurs peuvent vivre 60 victoires et avoir autant de plaisir que nous avons eu cette année. Quand les playoffs arrivent, plus on vieillit, plus on se rend compte qu’on n’a pas beaucoup d’occasions de le faire. Vous voyez en quelque sorte la fin de votre carrière à un moment donné. Bien que ce soit loin, vous comprenez l’urgence de cela”, constatait Steve Nash après la rencontre (nba.com).

Après ce match, Jerry Stackhouse (19 point en sortie de banc pour les Mavs) s’est fait une tout autre opinion sur le meneur de Phoenix : “Avant la série, je n’étais pas sûr qu’il était le MVP, mais je crois vraiment qu’il est le MVP de la ligue maintenant. Coach de Dallas, Avery Johnson a reconnu que Nash était un top joueur et a été incroyable dans cette série face à son équipe.

Contre l’équipe avec laquelle il a évolué de 1998 à 2004 le MVP de la saison 2005-2006 a fini la série avec 30,3 points, 6,5 rebonds et 12 passes.

Du coté des Mavericks, les Texans n’ont pas démérité. Maladroit, Dirk Nowitzki finit tout de même avec 28 points, 13 rebonds et 6 passes. Jason Terry score lui 36 points à 4/7 à 3-points. Josh Howard signe 21 points, 14 rebonds.

Phoenix rejoignait San Antonio pour cette finale de conférence. 

La victoire de Phoenix au match 6 contre Dallas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *