Playoffs 2002 : Paul Pierce et les Celtics effacent 25 points de retard

Le 25 mai 2002, les Boston Celtics avaient réussi un comeback invraisemblable face aux New Jersey Nets en finale de la conférence Est. Au Game 3, rattrapant leur retard de 25 points, ils gagnaient ce match dans les derniers instants. Précisions. 

A la fin du troisième quart-temps de cette manche, les Nets de Jason Kidd, Kenyon Martin et de Keith Van Horn mènaient de 21 points (74-53). Au bout de 33 minutes de jeu, New Jersey comptait même 25 points de plus que Boston après un panier d’Aaron Williams: 74-49.

Paul Pierce – Boston Celtics, Game 2 – Playoffs 2002 vs New Jersey (c) Getty

Dès l’entame du dernier quart, les Celtics infligeaient un 11-0 qui leur permettait ainsi de revenir à -10 (74-64). Paul Pierce, sur ces 10 points supplémentaires, avait réussi 3 paniers. A ce moment-là, il restait 9:13 à jouer après un tir réussi de l’expérimenté et ancien Net Kenny Anderson sur une passe de Double P.

Leader de la conférence Est avec 52 victoires en saison régulière, les Nets tenaient le coup et parvenaient à garder le cap en menant entre 8 et 13 points dans ce dernier acte. Sauf qu’à 3:12 de la fin du match, les Celtics se rapprochaient progressivement, ne comptant plus que deux possessions de retard sur leurs adversaires. Rodney Rogers, autre expérimenté de Boston, rentrait ses deux lancers (88-82).

BOSTON, UN 4E QT EBOURRIFANT

Lors des dernières 2:29, les C’s ont étouffés les Nets. Menés de six points après deux lancers d’Aaron Williams 90-84, Boston va passer devant au score grâce à deux lancers de Paul Pierce à 46 secondes du terme: 91-90. Incroyable moment, c’est la première fois que les Celtics prenaient l’avantage au tableau d’affichage depuis le 1-0 en tout début de match (lors des 15 premières secondes du match). New Jersey était complètement assommé et laissait filer ce Game 3 à Boston qui le remporte 94-90. Dans ces dernières minutes écoulées de la rencontre, les Nets n’ont plus marqué aucun point. Les C’s ont collé ainsi un 10-0.

Dans les 12 dernières minutes de ce match, le contraste en attaque est saisissant entre ces deux finalistes à l’Est :

  • New Jersey : 4/22 aux tirs et 6 ballons perdus
  • Boston : 11/18 aux tirs et 18/21 aux lancers-francs

Et pourtant, New Jersey avait connu sa plus large avance dans cette partie avec 26 unités au cours du troisième quart grâce à un panier de Keith Van Horn à 8:31 de la fin de cette période : 65-39.

Il faut remonter au 11 mai 1994 pour voir une équipe remonter un tel déficit dans un match de playoffs. Ce soir-là, Phoenix avait effacé 18 points de retard face à Houston (100-82). Les Suns, après prolongation, avaient gagné 124-117 lors du Game 2 de la demi-finale de conférence Ouest.

4E QT : UN 41-16 DES CELTICS

Dans ce dernier quart, Boston écrasa fastueusement les Nets en gagnant celui-ci 41-16. Effarant. Paul Pierce a marqué 19 points dans les 12 dernières minutes. “The Truth” finit avec 28 points au compteur malgré une adresse peu reluisante aux tirs (8/21) qui contraste avec sa belle réussite aux lancers-francs (12/15). Double P complète sa ligne de stats avec 5 rebonds et 4 passes.

Le numéro 34 des C’s a raconté la transformation de son équipe dans ce quatrième quart : “Au début de ce quatrième quart, nous voulions juste nous battre, affirmer notre identité pour le prochain match et montrer que nous allions être une équipe qui allait compter. Je pense que nous avons plus que fait qu’affirmer notre identité”. (Espn)

Avec cet improbable comeback, la fin de match s’annonçait palpitante alors que les C’s étaient au fond du trou depuis les 3 premiers quart-temps. Le public de Boston ressuscitait et donnait de la voix pour encourager les hommes en vert et blanc. Paul Pierce a d’ailleurs donné du crédit à cette foule bostonienne : “Je ne pouvais pas même m’entendre dans ce quatrième quart-temps et je pense qu’ils (les Nets) ont été un peu intimidés par la public et le fait simple que nous prenions un tel élan. Ils n’avaient personne là-bas qui allait être agressif et de l’avant pour eux.” (Espn)

Coach des C’s, Jim O’Brien a commenté la folle performance de ses joueurs en répondant aux journalistes par une métaphore : “C’était le purgatoire. On a été proche de l’enfer pendant trois quart-temps. Mais le dernier quart, c’était l’Eden. C’était vachement génial”. (Espn)

Dans cette superbe victoire, Boston a pu compter sur le bon travail d’Antoine Walker (23 points, 12 rebonds et 4 passes), de Kenny Anderson (15 points, 2 rebonds et 3 passes), et de Rodney Rogers (10 points, 5 rebonds). Du côté des Nets, excellents et dominants pendant trois quart-temps, 5 joueurs ont inscrits 10 points et plus : Jason Kidd (11+12 passes), Kenyon Martin, Kerry Kitttles (19+8 rebonds et 4 passes) Aaron Williams (18 en sortie de banc + 6 rebonds), Lucious Harris (10 en sortie de banc+5 rebonds).

Cette victoire au Game 3 a permis à Boston de mener 2-1 dans cette finale. Malheureusement, New Jersey alignera 3 succès consécutifs, synonyme d’élimination pour les Celtics. Victoire 4-2 des Nets qui avaient obtenu ainsi son billet pour les finales NBA.

Les images du comeback de Boston face aux New Jersey Nets

Une pensée sur “Playoffs 2002 : Paul Pierce et les Celtics effacent 25 points de retard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *