Playoffs 1994 : Reggie Miller, 25 points dans le quatrième quart-temps

Reggie Miller adorait affronter les Knicks. La preuve en est lors des playoffs 1994. Au Game 5 de la finale de conférence Est, cet arrière accro aux 3-points va écoeurer la défense new-yorkaise en plantant 25 points lors des 12 dernières minutes du match. Retour sur cet incroyable performance du “Knick Killer”.

Au Madison Square Garden, le 1er juin 1994, Reggie Miller est devenu le cauchemar des New-York Knicks. Le gros shooteur longue distance des Pacers a permis à la franchise d’Indianapolis de mener pour la première fois dans cette finale : 3-2. Indiana gagne 93-86 après un quatrième quart-temps de feu en attaque. Menés de 12 points 70-58, Indiana s’en est remis à Miller qui a rentré 25 points au cours du tout dernier quart-temps. Il était à 4 unités d’égaler Sleepy Floyd qui avait inscrit 29 points en 1987 avec les Warriors.

5 PANIERS A 3-POINTS DANS LE 4E QUART-TEMPS

Sur ses 25 unités, il réussit 5 tirs à 3-points en autant de tentatives, soit 15 points, 3 shoots à deux-points et 4 lancers-francs. Une réussite monumentale. Ce moment fort de la rencontre sera renommée “Miller Time”. Indiana gagnera largement 35-16 ce quatrième quart-temps. Tous ses shoots longue distance à ce moment-là coïncide vec le 23-3 des Pacers infligé aux Knicks. Son festival en attaque dans ce dernier quart-temps démarre au bout de 50 secondes avec un 3-point.

Reggie Miller aligne de belles statistiques avec 39 points (14/26 aux tirs dont 6/11 à 3-points et 5/6 aux lancers-francs), 6 rebonds en 39 minutes. “C’est probablement ma meilleure soirée au shoot. A l’extérieur, au Madison Square Garden, ce cinquième match de la finale de conférence, je le classe au-dessus”. (Baltimore Sun)

Le célèbre numéro 31 d’Indianapolis, avec une telle réussite, s’est permis de se moquer des Knicks et de ses fans dont un certain Spike Lee. Miller feint un étranglement en regardant le cinéaste et producteur américain qui le chambre en plein match.

REGGIE MILLER : “PROBABLEMENT MA MEILLEURE SOIREE AUX SHOOTS”

Cette victoire au Garden a permis de mettre fin à 11 défaites consécutives à New York pour Indiana.  Les Pacers étaient revenus de loin et d’autres intentions dans ce match 5, eux qui comptaient 8 points de retard à la mi-temps : 43-35. Aux lancers-francs, ils affichaient un horrible 3/13 aux lancers-francs.

Pat Riley, head coach des Knicks comparait  la performance invraisemblable de Reggie Miller à celle d’un immense jouer de la NBA : “Il a ce type de jeu qu’a Michael Jordan, un quart-temps type à la Michael Jordan. Il était totalement inconscient”.

Catastrophique dans ce quatrième quart-temps, tout le 5 majeur des Knicks a été très bons avant cet épisode cataclysmique : Patrick Ewing (29 points), Charles Oakley (12 points, 13 rebonds, 7 passes), John Starks (16 points, 8 passes), Derek Harper (10 points, 4 rebonds, 4 passes), Charles Smith (16 points, 6 rebonds).

Malheureusement, les Knicks vont se venger en gagnant les deux matchs suivants, remportant la série 4-3, devenant champion de la conférence Est. Après avoir battu ces Pacers en 1994 au premier tour (3-1), New-York bat ainsi les Pacers pour la deuxième fois de suite en post-season. Reggie Miller affiche de bonnes moyennes dans ces finales : 24,7 points, 2,1 rebonds et 2,6 passes. 

L’année suivante, ces deux mêmes franchises se retrouvent en demi-finale de conférence. Cette fois-ci, les Pacers réussiront à les vaincre notamment avec les 8 points en 9 secondes de Reggie Miller lors du match 1 (107-105)

Les 25 points de Reggie Miller face aux Knicks

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *