Playoffs 1993 : David Robinson, un admirable triple-double

Les joueurs se subliment lors des playoffs NBA avec une telle débauche d’énergie devant leurs coéquipiers. Au premier tour de ces phases finales, on dénombre une multitude de performances sensationnelles à différentes époques du championnat nord-américain. C’est le cas de David Robinson et sa performance monumentale face aux Trail Blazers. 

La quatrième manche entre San Antonio et Portland (Clyde Drexler, Terry Porter, Clifford Robinson, Rod Strickland, Jérôme Kersey, Mark Bryant) s’est achevée sur une prolongation. Dans cet extra-time, les Spurs ont eu le dernier mot en remportant un troisième succès dans cette série du premier tour des playoffs dans la conférence Ouest : 100-97 Et cette victoire, synonyme de qualification pour les demi-finales de conférence, ils la doivent à leur pivot dominant : David Robinson.

DAVID ROBINSON : PROCHE DU QUADRUPLE-DOUBLE

En 50 minutes de jeu passés sur le terrain, l’Amiral a été exceptionnel dans la peinture s’offrant un triple-double le 7 mai 1993: 20 points (8/14 aux tirs et 4/9 aux lancers-francs), 17 rebonds et 11 passes. Avec 3 contres de plus, le meilleur défenseur de l’année en 1992 aurait alors validé un quadruple-double, une première en playoffs. Dans la raquette, il a réussi à repousser 7 tirs. D’ailleurs, David Robinson est toujours le dernier joueur à voir réalisé une performance pareille dans l’histoire de la NBA.

Dans la prolongation, il détient le ballon de la qualification. Grâce à un lay-up réussi qui lui permet de marquer ses 19ème et 20ème point, Robinson refait passer devant les Spurs : 98-97. Willie Anderson inscrira en fin de prolongation deux lancers pour assurer la qualification sur le score de 100 à 97.

La victoire a été difficile à obtenir. San Antonio avait parfaitement négocié la première mi-temps en rentrant aux vestiaires avec 15 unités d’avance (61-46). La tendance s’est inversée en deuxième mi-temps. La franchise texane a baissé de rythme ne marquant que 28 points et encaissant 43 points. A 4:00 de la fin du temps réglementaire, Clyde Drexler fait passer Portland devant 88 à 87 et inscrit un lancer-franc: 89-87. Mais Sean Elliott évite de donner la deuxième victoire dans cette série en égalisant à 89-89. La prolongation fut serrée : 11-8 pour les texans.

David Robinson aura été impérial dans cette série et cette qualification en 4 manches au premier tour tournant à 19,3 points, 15 rebonds, 4,8 passes et 4 contres de moyennes

Le triple-double de David Robinson en images

Une pensée sur “Playoffs 1993 : David Robinson, un admirable triple-double

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *