Playoffs 1991 : Michael Jordan, une leçon donnée aux Pistons

Le 25 mai 1991, Michael Jordan a livré un match de playoffs extraordinaire encore une fois  Au match 3 de la finale de conférence Est face à Détroit, Sa Majesté a permis à son équipe de mener 3-0 dans la série. Retour sur la performance plus que parfait de MJ contre le double champion NBA 1989 et 1990.

Face au Bad Boys de Détroit, la star des Bulls de Chicago a donc livré une superbe partition face aux Pistons sur le parquet de la franchise du Michigan. L’ex-arrière de North Carolina a fini cette partie avec une éblouissante ligne de stats : 33 points (11/19 aux tirs et 11/12 aux lancers-francs), 7 rebonds, 7 passes, 3 interceptions et 5 contres en 46 minutes. Les Bulls de Phil Jackson ont gagné 113-107. Michael Jordan scora 14 points dans le dernier quart-temps.

Ses coéquipiers du 5 majeur l’ont bien soutenu pour obtenir ce troisième succès face au double champion en titre. Scottie Pippen valide un beau double-double (26 points, 10 rebonds). Horace Grant finit avec 17 points et 8 rebonds. Et le pivot Bill Cartwright marqua 13 points et prit 4 rebonds.

A la fin du match, Jordan commentait cette large domination de son équipe dans cette finale : “Au début de la série, honnetement, je pense pas que quiconque croyait qu’on avait une chance de les sweeper. Mais nous avons assez bien joué pour mériter de mener 3-0. (nytimes.com)

En excellente position pour se qualifier pour les finales NBA, le leader offensif de Chicago était conscient qu’aucune équipe dans l’histoire de la NBA a réussi à remporter une série après avoir été mené 3-0 : “Nous allons essayer d’être dans les livres d’histoire mais nous ne voulons pas faire l’histoire de cette manière”. (ndlr : imaginer perdre cette série 4-3).

Du coté de Détroit, si Isiah Thomas a réalisé un match bien complet au poste de meneur titulaire (29 points, 7 rebonds et 6 passes), ce sont des joueurs du banc qui se sont mis en valeur sur le parquet : Mark Aguirre (17 points, 4 rebonds), Vinnie Johnson (25 points, 7 rebonds et 5 passes), John Salley (13 points, 4 rebonds).

Thomas, après ce nouveau revers, refusait de baisser les bras, à la veille du match 4 : “Nous ne serons pas sweepé. Nous gagnerons demain. Ensuite, nous irons à Chicago et on verra ce qui se passera”. (nytimes.com)

CHICAGO BAT ENFIN DETROIT EN PLAYOFFS

Dans la suite de cette série, Détroit ne reviendra pas à hauteur de ces Bulls nettement meilleurs qu’eux. Chicago gagnera à nouveau sur le terrain de Détroit empochant donc le match 4. Victoire facile 115-94. Michael Jordan avait encore fait un festival dans la défense des Pistons, flirtant avec le triple-double : 29 points, 8 rebonds et 8 passes. Sur les 4 matchs de cette série, “His Airness” a joué à un super niveau tournant à des moyennes de 29,8 points, 5,3 rebonds et 7 passes. 

Chicago conjura le sort et mit un terme à cette malédiction de perdre en playoffs face à Détroit. En 1991, ces deux franchises se retrouvaient pour la troisième fois consécutive en finale à l’Est. En 1988, ils s’étaient affrontés en demi-finale de conférence. Cela fait donc 4 confrontations d’affilée avec 3 échecs de Chicago :

  • 1988 : défaite 4-1 (demi-finale de conférence)
  • 1989 : défaite 4-2 (finale de conférence)
  • 1990 : défaite 4-3 (finale de conférence)

Le superbe match 3 de Michael Jordan face à Détroit en images

Une pensée sur “Playoffs 1991 : Michael Jordan, une leçon donnée aux Pistons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *