Playoffs 1987 : prodigieux Hakeem Olajuwon, 49 points et 25 rebonds

Lors des playoffs 1987, en demi-finale de la conférence Ouest, Hakeem Olajuwon a massacré la raquette des Seattle Supersonics lors de la sixième manche. Sous le maillot des Rockets “The Dream” s’offrait un double-double d’anthologie. Précisions.

Mené 3-1 dans la série, le pivot nigérian avait permis à Houston de ne pas terminer sa saison sur une élimination grâce à un succès dans le match 5 le 12 mai 1987. Olajuwon termina la partie avec 26 points, 6 rebonds, 3 passes et 7 contres. Les Rockets recollaient à 3-2 (victoire 112-107)

Le 14 mai 1987, la même mission s’offrait à la franchise texane et son intérieur. Mais le résultat à l’arrivée fut différent. Seattle se hissait en finale de conférence Ouest grâce à sa victoire 128-125 au terme d’un match qui s’était achevée après deux prolongations . La magie des playoffs a opéré avec un match ultra offensif et plein de suspense.

HAKEEM OLAJUWON : 19/33 AUX TIRS

Et dans cette défaite, la performance exceptionnelle de Hakeem Olajuwon était évidemment à mettre en perspective. Pour ce qui était son 35ème match de playoffs de sa carrière, le numéro 1 de draft en 1984, 24 ans, ce soir-là, a aligné 49 points (19/33 aux tirs et 11/13 aux lancers-francs), 25 rebonds plus 2 passes, 2 interceptions et 6 contres en 53 minutes de jeu.

Le pivot de Houston fait figurer ainsi son nom dans la liste des joueurs à avoir marqué au moins 45 points et pris 20 rebonds dans un match de playoffs : Bob Mcadoo (50 points, 21 rebonds en 1975 avec Buffalo), Zelmo Beaty (46 points, 22 rebonds en 1968 avec Saint-Louis Hawks), Wilt Chamberlain (46 points, 33 rebonds avec San Francisco en 1964 / 46 points, 34 rebonds avec Philadelphie en 1966 / 45 points, 27 rebonds avec Los Angeles Lakers en 1970).

OCCASIONS MANQUEES

Rentré aux vestiaires avec ses coéquipiers qui menaient de 4 unités à la mi-temps, (58-54), le natif de Lagos avait déjà validé son double-double contre ces Sonics avec 15 points, 13 rebonds et 4 tirs contrés. Mais Olajuwon va louper deux grosses opportunités pour faire gagner ce Game 6 à son équipe. Il rate un tir à deux secondes de la fin du temps réglementaire. Dans la première prolongation, à 5 secondes de la fin, il loupe un lancer alors que les deux équipes étaient toujours à égalité 115-115.

Tout allait dans le sens alors de Seattle qui avait profité dans les dernières secondes d’un ballon perdu de Dirk Minnifield (rentré en jeu suite à l’exclusion pour 6 fautes de Allen Leavell). Seattle en profita pour le récupérer. Dale Ellis la saisissait et plantait un 3-point. Égalisation à 107-107 à 25 secondes de la fin. Ellis marquait son seul tir derrière l’arc et finit la partie en flirtant avec un double-double : 36 points (15/30 aux tirs et 5/5 aux lancers-francs), 9 rebonds. Le pistolero de Seattle a bien été accompagné en attaque par Xavier Mcdaniel (24 points, 12 rebonds) et Tom Chambers (37 points, 8 rebonds). Nate Mcmillan, très muet aux points, a brillé en délivrant 16 passes décisives.

Coté Rockets, Olajuwon a pu compter sur son binôme dans la peinture : Ralph Sampson (19 points, 13 rebonds), puis aussi l’arrière Robert Reid (18 points, 12 passes) et l’ailier Rodney Mccray (14 points, 9 rebonds et 6 passes).

Sur les 6 matchs de cette série face à Seattle, Hakeem Olajuwon a tourné à 30,5 points, 12,7 rebonds, 1,3 passe et 3,8 contres. Sixième de la conférence Ouest, le parcours de Houston a été bon dans ces playoffs 1987. Il ratait de peu l’opportunité de jouer un Game 7 à domicile face aux Sonics après avoir éliminé Portland, deuxième de l’Ouest au premier tour (3-1).

Les 49 points et 25 rebonds de Hakeem Olajuwon en images

 

6 pensées sur “Playoffs 1987 : prodigieux Hakeem Olajuwon, 49 points et 25 rebonds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *