Partizan-Badalone 1992 : Sasha Djordevic délivre Belgrade à 3-points

Il a commencé sa carrière au Partizan Belgrade. Avec l’ex-club yougoslave, Sasha Djordjevic a inscrit son nom dans l’histoire de l’Euroligue. Lors de la finale 1992, face à Badalone, le meneur plante un 3-points assassin en toute fin de match et libère ses coéquipiers et supporters qui explosent littéralement de joie. Focus.

Arrivé en 1986 dans ce club de Belgrade, Aleksandar Đorđević, dit Sasha Djordjevic a été donc le héros de la finale de l’Euroligue cette année-là contre la Joventut Badalone. Icône du basket serbe, le meneur a dégoûté ses adversaires lors de cet affrontement à Istanbul joué le 16 avril 1992.

A 8 secondes de la fin de la rencontre, c’est la formation espagnole qui passait devant grâce à un lay-up de Tomas Jofresa : 70-68. Il reste alors 4 secondes au chrono pour le Partizan pour égaliser ou passer devant. Le big man Slavisa Koprivica donne le ballon à Djordjevic, qui remonte le terrain et va se poser sur l’angle de l’arc à 3-points à droite. Il s’élève plus haut que le défenseur adverse, lâche un shoot longue distance. Le ballon rentre dans le cercle. 71-70. Il réussit à planter son cinquième tir extérieur du match. Plus rien ne sera marqué.

23 POINTS, 5/7 à 3-POINTS
Sasha Djordjevic-Partizan Belgrade, son shoot décisif en finale de l’Euroligue 1992 (c)

En 38 minutes, Sasha Djordjevic conclut sa finale avec 23 points avec 7/14 aux shoots dont un joli 5/7 derrière l’arc puis un parfait 4/4 sur la ligne des lancers-francs. Ajoutez à cela 2 rebonds et 3 passes. Son coéquipier Predrag Danilovic l’a bien épaulé en attaque avec 25 points au total et 5 rebonds. Djordjevic égale son record de points dans cet Euroligue. Il avait inscrit 23 unités contre le Milan de Darryl Dawkins.  En 17 matchs joués, le meneur signe des moyennes de 13,7 points (45,5 % aux tirs, 40,9 % à 3-points et 84,5 % aux lancers-francs), 3 rebonds et 3,8 passes.

En mars dernier, Sasha Djordjevic était revenu sur cet épisode marquant de sa carrière : « A 25 ans, j’avais déjà pas mal engrangé de l’expérience comme joueur. J’ai gagné de titres en clubs et en sélection nationale avant et après cette finale à Istanbul. Durant ma carrière, j’ai toujours eu cette impression que j’étais capable d’accepter des responsabilités et donc de prendre les derniers shoots. Plusieurs ballons ne rentrent pas, mais il y a beaucoup plus de joie que de déceptions ». (euroleague.net).

Coaché par Zeljko Obradovic, jeune entraineur de 32 ans et futur grand coach d’Europe, Belgrade remportait sa première Euroligue. Avant ce sacre, le meilleur résultat du Partizan dans cette compétition était une demi-finale en 1982. 1992 fut une parfaite année pour le club de l’ex-Yougoslavie puisqu’elle réalise le triplé avec le succès en championnat et en Coupe nationale.

Avec une équipe très jeune en 1991-1992, 21,7 ans de moyenne d’âge, Belgrade avait disputé 21 matchs d’Euroligue, toutes à l’extérieur. Avec un contexte difficile dans le pays, le Partizan Belgrade était obligé de jouer tous leurs matchs en dehors de leurs terres.

La finale Partizan-Badalone et le shoot décisif de Djordjevic en 1992

Une pensée sur “Partizan-Badalone 1992 : Sasha Djordevic délivre Belgrade à 3-points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *