Pacers : George McGinnis, MVP des Playoffs ABA 1973

Joueur marquant de la ligue ABA (American Basketball Association), George McGinnis fut le scoreur indéboullonable des Indiana Pacers. En 1973, il domina les playoffs en décrochant le titre de champion et celui de MVP. Précisions.

Indiana, c’est sa ville, là où il entrevit pour la première fois la lumière le 12 août 1950. Son cursus au lycée et à la fac, il les a effectué aussi à Indianapolis : George Washington pour la High School, aux Hoosiers en NCAA. Repéré grâce à ses performances somptueuses au scoring et son énorme présence aux rebonds (29,3 points et 14,2 rebonds de moyenne en 24 matchs universitaires), la planète ABA n’a pas attendu longtemps pour lorgner cet ailier de 2m03.

Et c’est encore à Indiana qu’il est allé progresser et répéter ses gammes à l’entraînement pour devenir un des intérieurs monstre de l’ABA. Il enfilera alors le maillot floqué du numéro 30 des Pacers qui le sélectionnent en 1971 lors de la draft au deuxième tour en 22ème position.

Pour sa première saison professionnelle, “The Magnificent” confirma tout le potentiel énorme que les spécialistes s’accordaient à  penser. A 21 ans, il frôlait le double-double de moyenne avec 16,9 points et 9,7 rebonds. Rookie, il remportera un premier titre ABA face aux Nets de New-York. Pour sa première campagne de playoffs, il tourna à 15,5 points et 11,1 rebonds. Indiana ne s’est pas trompé en enrôlant McGinnis qui va évoluer avec des joueurs talentueux qu’étaient Mel Daniels (pivot), Freddie Lewis (meneur), Roger Brown, tous encadrés par William Robert “Slick” Leonard. 

GEORGE MCGINNIS : UNE PROGRESSION ECLATANTE

A l’entame de sa deuxième saison chez les Pacers, “Big George” hausse son niveau. Il impressionne et cela se voit avec des statistiques très en hausse : 27,6 points et 12,5 rebonds. En 1973, Indiana parvint à se hisser pour la deuxième année de suite en finale ABA. Face à eux, se présentent les Kentucky Colonels. Au terme d’une belle bataille entre ces deux équipes, au final, les Pacers décrochaient leur troisième trophée ABA de leur histoire, le second d’affilée, en gagnant 4 manches à 3. George McGinnis était au premier plan pour guider l’attaque d’Indiana. En 7 matchs, il signe des moyennes de 19,4 points et 13,7 rebonds.

Au match 5, il fut l’auteur d’une interception précieuse au milieu du terrain conclu par un dunk après une échappée a permis aux Pacers de remporter cette rencontre de trois points : 89-86.

Indiana pouvant être sacré à domicile au match 6 n’a pas saisi l’occasion de clore les débats. Au final, la franchise d’Indianapolis décrochaIent une nouvelle victoire sur le parquet de Kentucky 88-81 grâce aux 26 points de McGinnis dont 13 dans les 8 dernières minutes.

Au terme de ses playoffs 1973, il est élu MVP de ces playoffs suite à ses 23,9 points et 12,3 rebonds de moyenne en 18 matchs.

Pour ceux qui connaissaient Indiana à travers Reggie Miller, Rik Smits ou Paul George, ces quelques lignes vous auront fait peut-être fait connaître George McGinnis, ailier dominant et véritable enfant de cette ville d’Indiana.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *