Nuggets-Pistons 1978 : David Thompson, 73 points à 28/38 aux tirs

Gigantesque, c’est un adjectif parmi tant d’autres qu’on peut accoler à la performance de David Thompson en 1978 face au Détroit Pistons. Avant l’entame des playoffs, l’arrière-ailier de Denver cette année-là a été éblouissant aux shoots. Malheureusement, son carton offensif n’a pas permis aux Nuggets d’empocher une 49ème victoire lors du dernier match de saison régulière. Détails.

C’est lors du 82ème match de saison régulière que David Thompson avait décidé d’enflammer le public à la Cobo Arena devant 3482 spectateurs. Au service des Denver Nuggets, l’arrière de 23 ans avait scoré 73 points un dimanche après-midi, le 9 avril 1978 très exactement, contre les Detroit Pistons. L’ancien joueur de fac de North Carolina State finit le match avec un 28/38 aux tirs et 17/20 aux lancers-francs, 7 rebonds et 2 passes en 43 minutes. Le deuxième meilleur marqueur de Denver face à ces Pistons a été Dan Issel et ses 14 points.

Son record précédent au cours de cette saison 1977-1978 était un match conclu avec 43 points le 10 février 1978, soit deux mois avant son festival contre Détroit, face au Seattle Sonics (défaite 126-123).

DEJA 32 POINTS A LA FIN DU 1ER QT
Montage images des 73 points de David Thompson lors de Denver-Detroit en 1978

Après le premier quart-temps, Thompson plantait déjà 32 points sur les 42 inscrits par Denver avec un seul tir manqué (13/14 aux tirs et 6/6 aux lancers-francs). Il en inscrit 21 de plus dans le quart-temps suivant pour en arriver à un total de 53 unités à la mi-temps sans louper un autre tir (20/21). 83-69 à l’avantage des Nuggets à la pause. Les Pistons commençaient un peu à montrer de la nervosité selon Thompson.

 « J’étais définitivement dans la zone, j’avais l’impression d’être Superman sous stéroïdes. Je n’ai pas pensé à prendre aucun shoot. Dès que un quittait mes mains, il irait n’importe où mais dans le panier », racontait Thompson sur le site de la NBA.

Avec ce total de points à la mi-temps, Thompson expliquait que « les Pistons n’en revenaient pas et que ce n’était pas possible de laisser un gars marquer 100 points contre nous. 100 points ? Je suis juste un gars d’1m93 qui a la main chaude. J’avais déjà pris feu avant mais jamais comme ça auparavant. On a tenu à distance les Pistons en menant de 14 points à la mi-temps : 83-69 ».

DETROIT BOUSCULE DENVER

Pour Detroit, il fallait de toute évidence stopper l’extravagante réussite aux shoots de Thompson. Des prises à deux, trois même quatre sont appliqués par les joueurs des Pistons : Chris Ford, Eric Money, M. L. Carr, et Al Skinner. Les Nuggets voyaient fondre leur avance, Detroit ne comptait plus que deux points de retard 106-104. Denver qui avait réussi à planter respectivement 42 et 41 points dans les premiers et deuxième quart-temps, a baissé de régime dans le troisième en marquant 23 unités. Les Pistons ont profité pour s’infiltrer dans la défense adverse et les faire douter.

Finalement, au terme d’un match âpre, Détroit aura fini par arracher le dernier mot sur Denver pour gagner d’une courte tête 139-137. A l’inverse de Thompson, les points étaient bien répartis du côte de la franchise du Michigan : Shumate (20 points), Carr (25 points), Money (23 points), Skinner (27 points).

Les 73 points de David Thompson correspondaient au troisième meilleur total performance offensive pour un arrière-ailier, la seconde hors prolongation. Il rejoint ainsi Elgin Baylor et Wilt Chamberalin à atteindre la barre minimum des 70 points marqués en une seule et même rencontre de saison régulière, devenant ainsi le troisième joueur NBA à réaliser une performance de ce type.

UN DUEL MEMORABLE FACE A GEORGE GERVIN

Cette saison-là, David Thompson se disputait à distance le titre de meilleur marqueur en saison régulière contre George Gervin, arrière des San Antonio Spurs. C’est « Iceman » qui l’aura obtenu, lui qui avait besoin de marquer 58 points pour ce titre distinctif contre les New Orleans Jazz. Il en plantera 63 dont 33 à la fin du premier quart-temps. Gervin finit scoreur numéro 1 de la saison 77-78 avec une moyenne de 27,22 contre 27,15 pour Thompson.

2 pensées sur “Nuggets-Pistons 1978 : David Thompson, 73 points à 28/38 aux tirs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *