Nick Van Exel : ses premiers playoffs en 1995, il pulvérise les Sonics au match 4

Nick Van Exel a été le bourreau des Seattle Supersonics au premier tour des playoffs en 1995. Dans un match 4 que le meneur a bien maîtrisé, il envoya les Lakers en demi-finale de conférence en naviguant dans la défense adverse pour planter 34 points dont 7 paniers à 3-points. Détails.

Dans les années 90, les Lakers comptaient dans ses rangs un meneur éclatant d’1m85 venu de Kenosha dans le Wisconsin : Nick Van Exel. Après une saison rookie bien réussi avec 13,6 points, 2,9 rebonds et 5,8 passes en 81 matchs (1993-1994), le jeune meneur de 22 ans enchaîna les bonnes performances individuelles l’année suivante (1994-1995) et confirme tout le travail entrepris lors de sa première année en NBA.

Lors de sa deuxième saison, ses stats en progression prouvent qu’il a été une pièce essentielle dans le collectif très jeune des Lakers (Vlade Divac, Cédric Ceballos, Eddie Jones, Elden Campbell, Anthony Peeler) : 16,9 points, 2,8 rebonds et 8,3 passes. Choisi très loin lors de la draft 1995 (37ème choix au second tour), il est propulsé puis maintenu dans le 5 majeur par son coach Del Harris qui lui apporte toute sa confiance à la mène. Le joueur la lui rend parfaitement avec ses qualités de dribbles, de vitesse et son shoot.

L’équipe de L.A fonctionne bien avec Van Exel aux commandes. Elle termine avec un bilan de plus de 50 % : 48 victoires et 34 défaites en saison régulière. Cinquième de la conférence Ouest, les Lakers se frottaient au premier tour des playoffs aux Sonics de Seattle du duo Shawn KempGary Payton (le quatrième de cette conférence). A cette époque, la série se jouait au meilleur des 5 matchs.

NICK VAN EXEL AU TOP AU GAME 4 : 34 POINTS ET 7 PANIERS A 3-POINTS

Pour son premier match de playoffs en carrière le 27 avril 1995, Nick Van Exel finit avec 29 points à 9/17 aux tirs et 9/13 aux lancers-francs, 4 rebonds et 4 interceptions en 39 minutes de jeu. Des stats sublimes pour une première démonstration de ses talents en post-season. Seul bémol, le numéro 9 de L.A n’a converti que 2 tirs à 3-points en 9 tentatives. Malgré son bon apport en attaque, “Nick The Quick” ne peut empêcher la défaite lourde des Lakers. Les hommes de Del Harris se font manger au Game 1 de la série : + 25 points dans la tronche et les gencives, défaite 96-71.

Au match 2, Los Angeles se reprend et arrache la victoire précieusement sur le score de 84-82 le 29 avril 1995 à l’extérieur. 1-1 entre ces deux franchises. Les Lakers bénéficient de l’avantage du terrain.

Au match 3, dans la salle des Lakers au Forum d’Inglewood, la franchise californienne reprend l’avantage dans cette confrontation. Victoire 105-101 avec notamment les 23 points dont 4/7 à 3-points, 4 rebonds et 6 passes de Nick Van Exel en 48 minutes. Les Lakers mènent 2-1.

En position favorable, le franchise de la Cité des Anges n’allait pas gâcher cette avance. Elle s’est alors bien battue dans la quatrième manche comme dans la troisième. Dans ce match 4, le poison de Seattle était tout trouvé : Nick Van Exel. Devant le public californien, le meneur a produit tout simplement son meilleur match de playoffs. Lors du succès, 114-110, il finit la rencontre avec 34 points (13/23 aux tirs et 7/13 à 3-points), 6 rebonds et 9 passes en 48 minutes. Les Lakers se qualifiaient pour les demi-finales de conférence pour affronter les San Antonio Spurs.

Sur cette série face à Seattle, Van Exel livre des statistiques moyennes reluisantes : 24,8 points à 50 % de réussite aux tirs, 4,3 rebonds, 5 passes et 2,3 interceptions. C’était tout simplement Nick Van “Excellent” dans ce match 4.

Nick Van Exel n’en était pas à son premier coup d’essai en réussissant ce gros match d’attaque face à Seattle en playoffs. 2 mois et demi plus tot, le 20 février 1995, en saison régulière, “Nick at Nite” assomma les Sonics avec 40 points (son premier à 40) à 12/19 aux tirs dont 7/9 à 3-points. Il ajoute 7 rebonds, 4 passes et 3 interceptions pour une victoire 108-105 sur le parquet de Seattle.

Les 34 points de Nick Van Exel en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *