NBA Finals 2003 : la performance titanesque de Tim Duncan au match 6 face aux Nets

Tim Duncan a été phénoménal au match 6 des NBA Finals 2003. Face aux New Jersey Nets, il s’offrait une ligne de stats ébourrifante et était à deux contres de rentrer dans l’histoire des playoffs. Détails.

Après le triomphe en 1999 face aux New York Knicks, les Spurs de San Antonio ont gagné leur second championnat après la victoire au match 6 le 15 juin 2003 contre ces Nets : 88-77. Scoreur, passeur, rebondeur, défenseur, contreur, Tim Duncan a rempli tous ses rôles ce soir-là et a frôlé le quadruple-double avec 21 points (9/19 aux tirs), 20 rebonds, 10 passes et 8 contres. Son triple-double au final est absolument brillantissime. 

Beaucoup de commentaires ont été publiés et lues sur les 2 contres non comptabilisées pour Duncan par les arbitres. Certains s’accordaient à dire que 2 blocks étaient valables.

Son équipe de San Antonio est allé chercher cette victoire. Elle a effacé son retard en infligeant un 19-0 au cours du quatrième quart-temps. Menés 72 à 63 suite à un tir à 3-points de Rodney Rogers à 8:55 de la fin, les Spurs ont enclenche la cinquième vitesse grâce aux 3-points de Stephen Jackson, et deux joueurs du banc : Malik Rose et Speedy Claxton. Il remporte son deuxième titre au côté de David Robinson, auteur de 13 points et 17 rebonds dans ce match 6, son dernier en carrière.

TIM DUNCAN : “UN SENTIMENT INCROYABLE DE REALISER CELA A LA MAISON”
Tim Duncan, un de ses 8 contres au Game 6 face aux Nets le 15 juin 2003 (c) Getty

Logiquement et mérité, “The Big Fundamental” est élu MVP des Finals grâce à des moyennes statistiques sensationnelles : 24,2 points, 17 rebonds, 5,3 passes et 5,3 contres en près de 44 minutes de jeu. Sur les 6 matchs de la série, “Timmy” aura contré 32 tirs adverses. Prodigieux défenseur.

Ses playoffs 2003 ont été incroyables : 24,7 points, 15,4 rebonds, 5,3 passes et 3,3 contres en 24 rencontres.

« C’est un sentiment incroyable de réaliser cela à la maison. Le stress était là. On pensait vouloir finir en 4 ou 5 matchs. Etre ici, avoir l’opportunité de gagner devant nos fans et leur donner une sorte de cadeau, c’est génial pour eux et pour nous », déclarait Dream Tim après ce nouveau couronnement dans la planète NBA (nba.com)

Au bout du compte, mon tir n’était pas exactement là et par chance, en étant pris à deux, ces gars mettaient leurs tirs. Donc je leur ai donné la balle à chaque fois qu’ils étaient ouverts.”, analysait Duncan sur les séquences offensives de son équipe. (espn).

“Je suis sûr qu’il n’avait absolument aucune idée de ce qu’étaient ses statistiques, ce qui se passait statistiquement. Il sait juste ce qui se passe dans le jeu et ce qui doit être fait”, confiait le coach Gregg Popovich. (espn)
TIM DUNCAN DANS LA LEGENDE DES SPURS ET DE LA NBA

Avec 8 tirs repoussés, Tim Duncan entra encore plus dans l’histoire en rejoignant le cercle des joueurs ayant réalisé 8 blocks dans un match des finales NBA : Bill Walton, Hakeem Olajuwon, Patrick Ewing, Shaquille O’Neal.

Il fait partie aussi de ceux qui ont remporté la même année le titre de MVP de la saison regulière et des finales NBA comme Bob Cousy, Bill Russell, Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar, Moses Malone, Larry Bird, Magic Johnson, Michael Jordan, Hakeem Olajuwon, Shaquille O’Neal.

Avec la pression relâchée, il dégomma des bouteilles de champagne qui coula à flot dans les vestiaires des Spurs. C’est le premier couronnement de Tony Parker et Manu Ginobili, deux joueurs excellents qui ont formé un trio historique avec ‘Dream Tim”.

Tim Duncan au dunk lors du Game 6 vs Nets 2003 (c) Getty

Le match extraordinaire de Tim Duncan en images

Une pensée sur “NBA Finals 2003 : la performance titanesque de Tim Duncan au match 6 face aux Nets

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *