NBA Finals 1997 : les Bulls couronnés pour la cinquième fois, Jordan encore MVP

Les Chicago Bulls, entraînés par Phil Jackson, étaient allés chercher leur cinquième titre de champion NBA devant son public et ses 24 544 spectateurs au match 6 contre Utah. Michael Jordan décrochait son cinquième titre de MVP des NBA Finals. 

Après avoir obtenu une victoire capitale sur le terrain d’Utah au match 5 (90-88), la franchise de l’Illinois avait été très inefficace en attaque en première mi-temps le 13 juin 1997 au United Center. En rejoignant les vestiaires, ils n’avaient inscrit que 37 points à 9/27 aux tirs. Loin d’être assommé, Chicago ne comptait que 7 points de retard après les 24 premières minutes de cette sixième manche (44-37).

Lors du troisième quart-temps, les Bulls couraient toujours après le score. Trois possessions de retard avant l’entame du dernier quart-temps : 70-64. Au cours de celui-ci, il se retrouvaient toujours en difficulté. Menés de 9 points, Chicago trouvait la faille dans la défense du Jazz et infligeait un 10-0 qui leur permettait de passer devant pour la première fois de la partie grâce à un tir à 3-points de Steve Kerr.

LA FIN DE MATCH HALETANTE

Jordan, qui allait un peu mieux qu’il y a 2 jours en raison d’une grippe au match 5, donnait 3 points d’avance aux Bulls sur un tir à mi-distance : 86-83. Byron Russell, très inspiré, égalisait sur son cinquième tir réussi à longue distance en huit tentatives (17 points au total) : 86-86. Il restait alors 1:44 pour savoir si Chicago allait soulever le trophée pour la cinquième fois ou si Utah allait arracher un match 7.

Shandon Anderson avait une belle occasion pour Utah de redonner deux points d’avance à Utah mais son layup ne termine pas dans le cercle. Dennis Rodman gobait le rebond et appellait un temps-mort à 28 secondes de la fin du temps réglementaire. Cette action a fait parler. Du côté d’Utah, on estimait que Scottie Pippen s’était agrippé au panier avant le tir. Les arbitres ne sont pas allés dans le sens du Jazz indiquant que le lay-up d’Anderson ne pouvait pas finir dans le cylindre orange.

LA FILOCHE DE STEVE KERR SUR UNE PASSE DE JORDAN

En sortie de temps-mort, sur l’attaque de Chicago, à gauche du parquet, Byron Russell et John Stockton faisaient une prise à deux sur Michael Jordan, évidemment le danger numéro 1 en attaque. MJ parvenait à se défaire de la défense entre ces deux joueurs du Jazz. “Sa Majesté” trouvait Steve Kerr en tête de raquette. Complètement esseulé, l’arrière remplaçant armait un tir qui fait filoche. Chicago menait à nouveau au score : 88-86. Le suspense était à son comble. C’est une abondante frénésie qui s’était installée dans les tribunes du United Center. “Jojo” délivrait sa quatrième passe décisive. Temps-mort pour Utah avec 5 secondes à jouer au chrono.

Sur la remise en jeu, Utah perd le ballon sur une très mauvaise passe pour Anderson. Scottie Pippen a bien senti le coup en claquant le ballon main gauche. En interceptant le ballon, “Pip” a mis tout son corps au sol et filait le cuir orange au croate Toni Kukoc qui terminait l’action par un dunk main gauche. C’était le dernier panier de ces finales NBA 1997. Avec 6 dixièmes de seconde à jouer, les joueurs des Bulls savaient qu’ils étaient champion. Jordan et Pippen se “congratulent” et remportaient ensemble leur cinquième titre.

Chicago réalisait un nouveau back-to back après celui de 1991 et 1992 en remportant le championnat en 1996 et en 1997.

MICHAEL JORDAN, 5 FOIS MVP DES FINALES

Michael Jordan, malgré un bel arrosage aux tirs (15/35 dont 1/4 à 3-points) finit en 44 minutes avec 39 points au compteur, 11 rebonds et 4 passes dont la dernière ultra précieuse à Kerr. Avec du déchet également aussi en attaque (6/17), Scottie Pippen a fait un match plein des deux côtés du terrain : 23 points, 9 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 3 contres.

En 25 minutes, en sortie de banc, Steve Kerr a été sur les bons coups en fin de match : un 3-point et ce tir réussi sur cet “assist” de “Jojo”.

Jordan, sensationnel dans ces cinquièmes finales de sa carrière, recevait le trophée de MVP des Finals pour la cinquième fois. Il tournait sur ses six manches à 32,3 points (42,3 % aux tirs), 7 rebonds, 6 passes et 1,2 interception. Il est alors le seul joueur à avoir reçu cette distinction personnelle 5 fois, la deuxième de suite après le sacre en 1996 contre Seattle.

Le résumé du match 6 Utah Jazz – Chicago Bulls

Les 39 points de Michael Jordan en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *