NBA Finals 1993 : le 3-point décisif de John Paxson, Jordan le MVP incroyable

John Paxson est ce joueur inattendu du banc qui a marqué les 3 derniers points de Chicago au match 6 des finales NBA. A Phoenix, le meneur envoya le 3-point de sa carrière. Un game-winner mythique pour donner le troisième titre aux Bulls. 

Après les Lakers en 1991, les Trail Blazers en 1992, les Suns étaient tombés à leur tour face aux Chicago Bulls en finale NBA 1993. Rare pour le souligner, ce n’était donc pas Michael Jordan qui avait mis un point d’honneur à ces finales. Les Bulls remportaient leur quatrième match à Phoenix le 20 juin 1993 lors du Game 6 grâce à son back-up John Paxson.

JOHN PAXSON OUBLIE PAR LA DEFENSE DES SUNS

A l’America West Arena dans l’Arizona, “Pax” rentrait son deuxième panier à longue distance en fin de match avec 3,9 secondes au chrono à jouer. Cette action a été opéré en sortie de temps-mort pour les Bulls avec 15 secondes à jouer et après une remise en jeu de Michael Jordan.

Remontant le terrain, “Jojo” filait la gonfle à Pippen qui pénétrait dans la peinture. “Pip” trouvait à sa gauche Horace Grant qui passait le ballon à John Paxson, libre de tout marquage. Les défenseurs de Phoenix ont complètement oublié de défendre sur “Pax” qui les a sanctionné. Auteur de 12 points à 4/5 à 3-points au match 5, Paxson pouvait lever les bras vers les cieux et se jeter sur les joueurs du banc avec ce gros shoot réussi.

Le meneur remplaçant finit avec 8 points et permettait à Chicago de mener alors 99-98. Ce score sera définitif après que Horace Grant ait contré le tir de Kevin Johnson après un temps-mort pris par Phoenix. En sortie de banc, Paxson a été précieux dans cette série en assurant avec un 9/14 à longue distance. Dans cet exercice, les Bulls ont été adroit avec un très joli 10/14, tout l’inverse de Dan Majerle (4/8 mais 21 points). Côté Suns ainsi, leur attaque avec ses 98 points marqués aura été insuffisant. Charles Barkley termine avec 21 points, 17 rebonds et 4 passes. Kevin Johnson a été bon avec 19 points, 5 rebonds et 10 passes.

LE PREMIER THREE PEAT DES BULLS

La performance des hommes de Phil Jackson a été splendide, son équipe s’imposant 3 fois sur le terrain des Suns (Game 1, 2 et donc 6). Pas de Game 7 à Chicago, les Bulls réussissaient ce fameux three peat et conservaient leur titre. La franchise de l’Illinois devenait la troisième franchise à réussir à gagner le championnat trois fois de suite après les Boston Celtics (1959-1966) et les Minnéapolis Lakers (1952-1954)

Après 4 matchs consécutifs à 40 points et plus dont une pointe à 55 points, Michael Jordan a encore été increvable  en attaque. Inoxydable, MJ finit au bord du triple-double ce match 6 : 33 points (13/26 aux tirs dont 3/5 à 3-points), 8 rebonds et 7 passes. Il est élu MVP des Finals 1993 avec d’incroyables moyennes : 41 points, 8,5 rebonds et 6,3 passes. Effarant, “His Airness” a rentré 101 de ses 199 tirs à deux points, soit 50,8 %. A 3-points, c’est pas mal avec 40 % (10/25). L’ancien joueur de North Carolina est devenu avec Magic Johnson le deuxième joueur à remporter 3 fois le titre de MVP des finals. G.O.A.T vous ne trouverez pas ?

Dans cette victoire sur la plus petite des marges, Chicago s’est appuyé sur Scottie Pippen, toujours aussi complet : 23 points, 12 rebonds, 5 passes et 4 interceptions. B.J Armstrong a ajouté 18 points dont 4/5 à 3-points et 4 passes.

Le 3-point décisif de John Paxson au Game 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *