You cannot copy content of this page

NBA All-Star Game 2006 : Grande première pour Tony Parker

Le meneur des San Antonio Spurs Tony Parker est devenu en 2006 le premier joueur français de l’histoire à disputer le NBA All-Star Game. Cinq ans après son arrivée en NBA en 2001 et deux titres NBA (2003 et 2005), TP a représenté la France en portant le maillot rouge et blanc de la Conférence Ouest au Toyota Center de Houston.

Premier joueur français à soulever le trophée Larry O’Brien en 2003, l’ex-meneur du PSG Racing Tony Parker a été sélectionné pour le All-Star Game qui se déroulait le 19 février 2006 à Houston au Toyota Center. C’est une première dans l’histoire pour un joueur portant haut et fort les couleurs bleu, blanc, rouge. C’est la deuxième fois que cette ville texane accueillait cet événement après 1989.

Le natif de Bruges, 23 ans ce jour-là, figurait ainsi parmi les 7 remplaçants de la Conférence Ouest. Cette année, trois autres joueurs honoraient leur première sélection dans le match des étoiles : Pau Gasol pour l’Ouest ; Chauncey Billups, Richard Hamilton et Chris Bosh pour l’Est.

LA LNB FIER DE TONY PARKER

Via un communiqué datant du 13 février 2006, Réné Le Goff (décédé le 17 septembre 2010), président de la Ligue Nationale de Basket avait tenu à féliciter Tony Parker pour tout le chemin parcouru et sa première cape pour le ASG : « C’est fantastique! Cette sélection récompense le talent d’un joueur exceptionnel rayonnant sur tout le basket français. Ayant eu la chance d’être le Président du club de Paris qui a signé le premier contrat professionnel de Tony Parker, je mesure aujourd’hui l’honneur qu’il nous a fait de choisir l’équipe parisienne. Je suis fier pour lui, pour ses parents et ses frères et j’ai une pensée pour celui qui nous l’avait chaleureusement recommandé. Il s’agit de son parrain, Jean-Pierre Staëlens, ancien international, ancien joueur de Denain, recordman des points marqués au cours d’un match de championnat de France avec 71 points et ancien dirigeant de Levallois. Jean-Pierre nous a quittés trop tôt, mais de là où il est aujourd’hui je suis sûr qu’il savoure le succès de son protégé » a déclaré René Le Goff, Président de la LNB.

Une fois que l’annonce était officielle, Parker n’a pas hésité à prendre son téléphone pour la partager à toute sa famille et ses proches. L’émotion était évidemment palpable : « Quand j’ai appelé la maison pour leur faire partager la nouvelle, j’ai eu mon petit frère Pierre puis mon père, Eva (ndlr : Longoria, sa compagne du moment), et tout le monde pleurait. Pareil quand j’ai appelé Paname, avec TJ et ma mère. J’ai passé ma soirée au téléphone. J’ai eu tout le monde. Tous mes amis : Gaetan, Alexis, Thierry Henry…Titi était trop heureux pour moi. J’ai encore du mal à réaliser. Je regardais le All-Star Game à la TV quand j’étais petit. C’était un truc complètement inaccessible. Je sens bien que c’est quelque chose de fort. Je serai à jamais le premier français champion NBA. Et maintenant le premier français à aller au All-Star Game. On ne me l’enlèvera jamais. Je marque l’histoire ». (source : propos de Parker à l’Equipe le 10 février 2006).

Tony Parker – San Antonio Spurs, NBA All-Star Game 2006
TONY PARKER : « J’AI MIS QUELQUES MINUTES A REALISER OU J’ETAIS »

Parker a été utilisé 20 minutes pour 8 points marqués et 4 passes. Il est entré après 7 minutes et 20 secondes de jeu en remplaçant le meneur titulaire Steve Nash. Une fois qu’il pénétra dans le parquet, TP rata ses actions : passe lobée pour un alley-oop, teardrops, shoot à 3-points. Il inscrit ses deux premiers points dans un ASG suite à un départ ligne de fond pour finir main gauche. Dans le livre « l’Equipe raconte Tony Parker », le meneur d’1m88 avait confié ses souvenirs de ce premier All-Star :

« Tim Duncan m’a juste conseillé de ne pas shooter un airball pour commencer »

« C’était beaucoup d’émotion. J’ai mis quelques minutes à réaliser où j’étais. Etre au milieu de toutes ces stars, c’est quelque chose que je n’oublierai jamais ».

« Cela fait deux jours que je ne dors pas, mais ce n’est pas grave, un All-Star Game, cela se vit à fond. Je dormirai plus tard ».

Au terme d’un match étriqué, Tony Parker et la Conférence Ouest avaient perdu de deux points face à l’Est : 122-120. Lebron James avait été élu MVP de cette édition avec 29 points, 6 rebonds, devenant à cet instant le plus jeune joueur à recevoir cette distinction dans l’histoire des ASG.

Suite à cette première sélection, TP sera à nouveau intégré au roster de la Conférence Ouest pour le ASG à 4 autres reprises :

  • 2007 à Las Vegas le 18 février : 8 points, 2 rebonds et 10 passes en 23 minutes, victoire 153-132
  • 2009 à Phoenix le 15 février : 14 points, 4 rebonds, 4 passes et 2 interceptions en 20 minutes, victoire 146-119
  • 2013 à Houston : 13 points, 1 rebond, 5 passes et 2 interceptions en 22 minutes, victoire 143-138
  • 2014 à New Orleans 4 points, 2 rebonds, 1 passe en 11 minutes, défaite 163-155
EASTERN CONFERENCE

FLIP SAUNDERS – Détroit Pistons (Coach)

WESTERN CONFERENCE

AVERY JOHNSON – Dallas Mavericks (Coach)

TITULAIRES TITULAIRES
Allen Iverson Philadelphie Sixers Steve Nash Phoenix Suns
Dywane Wade Miami Heat Kobe Bryant Los Angeles Lakers
Lebron James Miami Heat Tracy Mcgrady Houston Rockets
Jermaine O’Neal Indiana Pacers Tim Duncan San Antonio Spurs
Shaquille O’Neal Miami Heat Yao Ming Houston Rockets
REMPLACANTS REMPLACANTS
Chauncey Billups Detroit Pistons Ray Allen Seattle Supersonics
Chris Bosh Toronto Raptors Elton Brand Los Angeles Clippers
Vince Carter New Jersey Nets Kevin Garnett Minnesota Timberwolves
Richard Hamilton Détroit Pistons Pau Gasol Memphis Grizzlies
Ben Wallace Détroit Pistons Dirk Nowitzki Dallas Mavericks
Paul Pierce Boston Celtics Shawn Marion Phoenix Suns
Rasheed Wallace Détroit Pistons Tony Parker San Antonio Spurs
Gilbert Arenas Washington Wizards

Les highlights du NBA All-Star Game

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *