Nando De Colo, MVP du All-Star Game 2007

Avant la fin d’année, la Ligue Nationale de Basket organise le All-Star Game, événement qui réunit les meilleurs joueurs français et étrangers du championnat de France de Pro A. Lors de l’édition 2007, Nando De Colo a été MVP de la rencontre qui se termina sur un petit score.

Ce All-Star Game se déroulait pour la sixième année consécutive à Paris-Bercy dans son palais omnisport et ses 14 828 spectateurs, une année durant laquelle La Ligue Nationale de Basket fêtait ses 20 ans. Lors du match des étoiles qui a réunit les 24 meilleurs joueurs de Pro A cette saison-là, Nando De Colo a été bon avec une bonne ligne de stats : 13 points à 5/10 aux tirs, 2 rebonds et 9 passes, le tout en 24 minutes de jeu. Avec sa sélection française (tunique bleue) dans le cinq majeur, il remporte le match sur le score de 94-82 face à la sélection étrangère (tunique blanche). Il s’agit du deuxième plus petit résultat de l’histoire après celui de 2005 (match gagné 96-85 par les étrangers).

PAS D’ORGIE OFFENSIVE

Lors de cette édition 2007, pas de score fleuve et peu de place a été laissé aux actions spectaculaires » contrairement à ce qu’il a pu se produire lors des autres All-Star Game. Les spectateurs ont assisté à un vrai match de basket, vu de solides défenses, et de la dureté dans les duels.

« J’ai beaucoup plus tenté ce soir, ce match est un peu particulier, il y a le jeu mais tu dois aussi faire le show pour le public » analysait Nando De Colo à l’issue de la rencontre (source : lnb). Pour Basket News (numéro 378 de janvier 2008), le meneur était ravi de cette distinction individuelle: «  C’est une belle récompense, ça me touche, ça me fait plaisir, on ne peut pas rêver mieux. Ca prouve aussi que les jeunes ont maintenant leur place, c’est important. Pendant le match, je ne pensais pas au trophée de MVP. Moi à la fin j’étais surtout préoccupé par la victoire parce que c’est ce que toute l’équipe voulait ».

Pour sa première sélection dans un All-Star, De Colo inscrira d’ailleurs les 4 premiers points de son équipe, précisant qu’il partait sans aucune crainte : « C’est en ayant peur qu’on n’arrive pas à jouer son basket, donc c’est important de ne pas ressentir ce sentiment. Un public comme ça, ça me met plus en confiance qu’autre chose ».

D’AUTRES JOUEURS TRICOLORES MVP ?

Pas étonné qu’il soit MVP de la rencontre, Yves Baratet, coach de l’équipe française, a encensé le natif de Sainte-Catherine après match: « Je ne suis pas surpris. Il est un de ces joueurs qui bénéficie entre guillemets du départ des meilleurs Français à l’étranger. On est obligé d’en faire jouer d’autres et Nando a su saisir sa chance. Il a acquis une véritable maitrise en tant qu’acteur majeur du championnat de France. De Colo a pu compter sur les apports de ses coéquipiers d’un soir : Alain Koffi (14 points, 5 rebonds, 20 d’éval), Marc-Antoine Pellin (10 points, 5 rebonds et 7 passes, 19 d’éval), Cyril Julian (16 points, 8 rebonds, 22 d’éval)), et Yohann Sangaré (15 points, 4 rebonds, 18 d’éval). Par leurs bonnes prestations, tous ces joueurs français auraient pu obtenir ce titre de MVP. La presse, un temps hésitant, a définitivement tranché en accordant ce titre à De Colo.

Du côté des joueurs étrangers, c’est Ricardo Greer qui a été top avec 20 points à 9/14 aux tirs, 4 rebonds et 3 passes (19 d’éval). Son coéquipier Chevon Troutman s’est offert un magnifique double-double : 18 points à 9/12, 12 rebonds (32 d’éval). Qui dit All-Star Game, dit animations. Cette année-là, les « Dream Cheers du FC Barcelone » et la fanfare du « Miami Heat Street Band » avaient étalé leurs talents et mis l’ambiance pour faire bouger le public de Paris-Bercy.

LA SÉLECTION FRANÇAISE
  • Nicolas Batum (Le Mans)
  • Dounia Issa (Vichy)
  • Alain Koffi (Le Mans)
  • Steed Tchicamboud (Cholet)
  • Pape Badiane (Roanne)
  • Marc-Antoine Pellin (Roanne)
  • Nando de Colo (Cholet)
  • Victor Samnick (Nancy)
  • Cyril Julian (Nancy)
  • Vincent Masingue (Hyères-Toulon)
  • Cyril Akpomedah (Paris-Levallois)
  • Yohann Sangare (ASVEL Lyon-Villeurbanne)

Coach : Yves Baratet ; Assistant-coach : Ruddy Nelhomme

LA SÉLECTION ETRANGERE
  • John Cox (Le Havre)
  • Jimmal Ball (Vichy)
  • Sean Colson (Hyères-Toulon)
  • Lamayn Wilson (ASVEL Lyon-Villeurbanne)
  • Chevon Troutman (ASVEL Lyon-Villeurbanne)
  • Jeff Greer (Nancy)
  • Brion Rush (Roanne)
  • Uche Nsonwu-Amadi (ASVEL Lyon-Villeurbanne)
  • Tony Williams (Hyères-Toulon)
  • Sam Clancy (Le Mans)
  • Ricardo Greer (Nancy)
  • Marc Salyers (Roanne)

Coach : Jean-Luc Monschau ; Assistant-coach : Michel Veyronnet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *