Nancy-Vitoria 2011 : la victoire majuscule du club lorrain

Champion de France 2011, Nancy créait la sensation en battant un top club européen en Euroligue lors de la 4ème journée. Le club lorrain sortait vainqueur de son duel face à Vitoria. 

A la faveur de son titre de champion de Pro A en 2011, Nancy participait à la 55ème édition de l’Euroligue.  Ils ont placés dans le Groupe A avec le Fenerbahce, Olympiakos, Cantu, Bilbao et Vitoria. Cette saison-là, le club à domicile au Palais des sports Jean Weille a fait vibrer ses supporters qui ont assisté à la victoire sensationnel de son équipe. Le 10 novembre 2011, elle bat 90-85 le Vitoria de Dusko Ivanovic grâce à un duo d’attaque de feu composé de Akin Akingbala et Nicolas Batum. Le Sluc Nancy réussissait un gros coup en enrôlant “Batman” en 2011. Le club lorrain profitait du lock-out NBA pour trouver un accord avec l’ailier français drafté par Portland.

UNE ATTAQUE EMMENEE PAR AKINGBALA-BATUM

Le pivot nigérian marqua 26 points sans déchets (11/16 aux tirs, 4/5 aux lancers-francs) en plus de ses 7 prises aux rebonds. Il fait des dégâts face aux intérieurs adverses en marquant 15 points dans le premier quart-temps sur les 28. Deuxième meilleur marqueur de Nancy, Batum lui s’offrait un match complet avec de l’adresse : 21 points (6/9 aux tirs dont 2/3 à 3-points), 9 rebonds et 4 passes. En sortie de banc, les Nancéiens ont pu compter sur l’excellent apport de deux joueurs en sortie de banc : Pape-Philippe Amagou (16 points) et Adrien Moerman (13 points).

Prenant un bon départ, dans le deuxième quart-temps, Nancy creusait son avance avec 10 points après deux minutes écoulées. Vitoria trouvait les solutions enfin pour déstabiliser la défense lorraine et revenaient à hauteur de Nancy juste avant la pause grâce au trio : Mirza Télétovic (24 points, 13 rebonds), Fernando San Emeterio (19 points à 8/12 aux shoots, 7 rebonds et 6 passes) et le français Kevin Seraphin (12 points, 4 rebonds . Deux points de retard : 49-47.

LE 14-3 DE NANCY

Au retour des vestiaires, Nancy inquiète grandement Vitoria en leur infligeant un 14-3 réussi entre le troisième et quatrième quart-temps grâce à John Linehan qui marqua 7 points dans cette periode de la rencontre. Le SLUC menait alors de 7 unités à 7 minutes de la fin (76-69) après avoir été mené 64-62 sur un panier à 3-points de l’argentin Pablo Prigioni à 3 minutes de la fin du troisième quart-temps. Batum donnera 9 points d’avance à 1:30 de la fin du match avec un 3-points (86-77). On a fait un gros gros match. Tout le monde s’est donné. C’est une belle victoire pour nous», s’est félicité l’ailier au micro de Sport+ après la fin de ce match.

Bousculés par Vitoria, les hommes de Jean-Luc Monschau équilibrait son bilan en Euroligue grâce à son deuxième succès en 4 matchs (2 victoires-2 défaites) contre le club espagnol, invaincu avant la défaite contre Nancy et se donnaient une chance de rejoindre le Top 16 . Mais l’aventure s’arrêtera en phases de poules avec un total de 3 victoires et 7 défaites et la dernière place du groupe A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *