Mondial 2006 : la belle victoire du Liban contre la France

Au cours du Mondial 2006 au Japon, le Liban créa la sensation lors de cette compétition internationale FIBA en gagnant face à l’Equipe de France de Claude Bergeaud. Retour sur cette victoire en phases de poules le 23 août 2006.

Pour leur quatrième match de ce Mondial au pays du soleil levant sans Tony Parker, la France affrontait le Liban au Sendai-city Gymnasium au Japon. Inquiétants et fébriles, les Bleus ont été malmenés par les Libanais, qui participaient à leur second mondial de leur histoire. Manquant de tranchant et d’agressivité, les joueurs tricolores n’avaient provoqué aucune faute de leurs adversaires lors des 12 premières minutes de jeu. Les Bleus accusaient un retard de 13 points à la mi-temps : 43-30. Malaise dans le vestiaire bleu, leur jeu collectif atteignait le néant.

En deuxième mi-temps, malgré un retour dans le match grâce à un Florent Pietrus aérien pour prendre les rebonds et voler des ballons (13 points, 11 rebonds), les hommes de Claude Bergeaud furent surpris à nouveau par leurs homologues libanais. Pourtant, ils avaient l’occasion de mener au score : ils recollaient à -1 (52-53 ; 57-58). Les Libanais recréaient un écart à trois minutes de la fin du match (67-61).

CATASTROPHIQUE A 3-POINTS

Les français s’accrochaient toujours grâce à Boris Diaw (14 points, 6 rebonds) qui inscrivait 4 points et Gelabale (9 points, 5 rebonds) qui rentrait un panier à 3 points. A ce moment là, la France égalisait à 68-68. La France prit ensuite un court avantage : 72-71. Mais Vogel (10 points, 6 rebonds) réussit une action “2+1”. Le Liban reprit les commandes : 74-72. Diaw n’inscrit ensuite qu’un lancer sur deux : 74-73 pour le Liban. Laurent Foirest manqua son tir à trois points au buzzer qui aurait permis à la France de se sortir d’un match extrêmement difficile si le ballon avait transpercé les filets. C’est dans cet exercice notamment que la France a été exécrable: 3/26 à longue distance. Le Liban remporta ce match 74-73, le second de la compétition en 4 rencontres.

Fady El Khatib aura été le bourreau des Bleus. L’ailier libanais inscrit 29 points : 10/14 à 2 points et 9/10 aux lancers. Il a bien été épaulé par Fahed (13 points, 5 rebonds et 4 passes) et Beshara (11 points, 8 rebonds).

Les joueurs tricolores avaient affiché de la frustration à la fin du match et reconnu qu’ils n’étaient pas flamboyants :

Mickaël Pietrus : « Je suis catastrophé »  (Source : Julien Guérineau : Ffbb.com)

Boris Diaw : « Nous avions trop confiance et on pensait sans doute qu’il suffisait de présenter sur le terrain, jouer au basket et gagner le match. Mais dans une compétition internationale, dans un Mondial, on ne peut pas se permettre de faire ça. Il n’y a pas d’équipes à l’abri de ça. Essayons de s’en servir comme expérience pour rebondir. Demain nous ferons en sorte d’arriver prêts » (Source : Julien Guérineau : Ffbb.com)

Claude Bergeaud : « On est dans un sentiment de honte. J’expliquais il y a peu qu’il faut avoir du respect pour tous ses adversaires dans le sport de haut-niveau. Ce soir nous avons manqué de respect au Liban et notre état de suffisance, nous l’avons payé très cher. Si on prend le match par le même bout demain, on perdra contre le Venezuela » (Source : Julien Guérineau : Ffbb.com)

La France manquait une occasion d’assurer sa place en huitième de finale qu’elle obtiendra le lendemain face au Vénézuela.

UNE VICTOIRE HISTORIQUE DU LIBAN

Malgré le contexte politique très compliquée que subit le Liban et le conflit avec Israel, cette victoire contre la France a été saluée par les autorités à l’image du directeur général du ministère de la Jeunesse et des Sports, Zaïd Khiyameh : «C’est un jour historique pour le sport libanais car c’est la première fois qu’une équipe de notre pays arrive au niveau mondial et je crois que l’on a atteint notre objectif.» Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Ahmad Fatfat, a renchéri : «Tout le peuple libanais s’attribue [cette] victoire. C’était une volonté de survivre, d’exister et de faire exister le Liban ». (Libération)

Le Liban finira cinquième de la poule A dans ce Mondial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *