Mario Elie : un 3-points et un “kiss of death” en direction des Suns

En demi-finale de conférence Ouest, lors du match 7 décisif remporté en fin de match, les Houston Rockets ont éliminé les Phoenix Suns. La faute à un joueur du banc des Rockets : Mario Elie.

A l’America West Arena de Phoenix en présence de 19 000 spectateurs, lors de cette rencontre disputée le 20 mai 1995, Mario Elie a mis fin aux espoirs des Suns. A 12 secondes de la fin du match, à 110-110, l’ailier remplaçant héritait du ballon sur le corner suite à une passe de Robert Horry. Avec la possibilité de donner le ballon à son pivot, Hakeem Olajuwon bien placé dans la raquette, Elie opte finalement pour le tir.

MARIO ELIE PLANTE LE TIR A 3-POINTS TUEUR

Il prend sa chance à 3-points. Le pivot de Phoenix Danny Schayes est en retard en défense. Le ballon finit sa trajectoire sans toucher l’arceau orange. On entend un beau “swish” dans cet America West Arena. Elie calme le public de Phoenix et écoeura les joueurs des Suns. Filoche pour le numéro 17 à la calvitie qui a permis à Houston de prendre 3-points d’avance : 113-110.

Après ce tir précieux derrière la ligne, Mario Elie leva les bras au ciel, embrassa ses doigts en direction du banc de Phoenix pour leur signifier qu’il venait de les abattre. Ce geste sera rebaptisé “le baiser de la mort”. Félicité par Kenny Smith, Elie sent que Houston était tout proche de se qualifier pour la finale de conférence Ouest pour la deuxième année de suite après donc 1994.

Après deux échecs à longue distance dans ce septième match, la troisième fut la bonne pour Mario Elie qui a finit la rencontre avec 8 points et 2 rebonds.

Au chrono, il resta 7,1 secondes à écouler dans le temps réglementaire. Après une série de lancers-francs entre Rockets et Suns dans ces dernières secondes, c’est Houston qui remporta ce match sur le plus petit écart : 115-114. Les hommes de Rudy Tomjanovich réalisaient un super exploit. Mené 3-1 dans cette demi-finale, le champion NBA 1994 a inversé la tendance face à l’équipe de Charles Barkley (18 points, 23 rebonds et 5 passes) et Kevin Johnson (46 points, 10 rebonds).

“Tout le monde rêve de rentrer un tir victorieux dans un match de playoffs. Avec personne sur vous ou personne dans le parc, je peux rentrer ce shoot tous les jours. Mais avoir été là, avec 19 000 spectateurs qui hurlent, c’est une  histoire différente”, déclarait Mario Elie au Houston Chronicle après la qualification de Houston pour la finale.

Houston était mal engagé dans ce game 7 après une entame catastrophique : – 13 dans le premier quart-temps (26-13). Ils ont comblé leur retard après la mi-temps en faisant égal avec les Suns sous l’impulsion de leurs joueurs d’experience : Hakeem Olajuwon (29 points, 11 rebonds, 4 passes) et Clyde Drexler (29 points, 8 rebonds, 4 passes).

Le panier à 3-points de Mario Elie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *