March Madness 2007 : Mike Conley qualifie Ohio State pour les demi-finales

Lors de la March Madness 2007, Mike Conley fut déterminant lors du quart de finale de la région Sud. Avec sa fac d’Ohio State, ses paniers décisifs en prolongation ont permis aux Buckeyes de se qualifier pour la demi. Précisions.

Le 17 mars 2007, au Rupp Arena Lexington dans le Kentucky, nous sommes dans les tous derniers instants de la rencontre qui oppose Ohio State et Xavier.  Les Musketeers mènaient de 2 points 61-59 avec 9,3 secondes de jeu à jouer. Justin Cage, joueur de Xavier, se retrouvait sur la ligne des lancers-francs. Après avoir réussi le premier, il manqua le second après que le ballon ait flirté avec le cercle pour sortir complètement du panier.

Le score affichait alors 62-59 en faveur de la fac de Xavier. Le rebond a été pris par Ohio State. Coéquipier de Greg Oden dans cette fac, Mike Conley traversa le terrain et passait le ballon à Ron Lewis. Son partenaire arme un tir à 3-points. Swish. Egalisation d’Ohio State : 62-62. Il reste 2 secondes à jouer. Plus rien ne sera marqué. Prolongation entre les deux facultés. Alors qu’on pensait Ohio State allait être défait dans cet March Madness, les Buckeyes sont remontés au score après avoir eu 9 points de retard  à moins de 3 minutes de la fin du match: 59-50.

MIKE CONLEY : 11 POINTS EN PROLONGATION

Tout au long de la première mi-temps et en majeure partie en seconde, nous n’avons pas assez joué avec faim et motivation pour revenir dans la partie », confiait Mike Conley sur theplayerstribune.com.

C’est au cours de cet “overtime” que Mike Conley, futur meneur des Memphis Grizzlies a pris les comandes de l’attaque. Et quelle emprise sur ce match.  Il inscrit 11 des ses 21 points à ce moment du match avec un beau 3/3 aux tirs sur les 5 minutes de prolongation. Les Buckeyes remportaient le match de 6 points 77-71. Conley finit deuxième meilleur scoreur de son équipe à 7/15 aux tirs dont 1/3 à 3-points et 7/7 aux lancers-francs. Il ajoute 5 rebonds, 4 passes et 2 interceptions.

Ron Lewis, shooteur décisif avec son égalisation à 62-62, plante 27 points à 8/13 aux tirs dont un 4/5 à 3-points. Conley lui tira un grand coup de chapeau : « je remercie Ron Lewis tous les jours pour ce shoot à 3-point. Vous ne savez jamais, sans ce shoot, mon chemin vers la NBA aurait pu être très différente (theplayerstribune.com)

Conley a confié que ce match couperet lui a appris des choses sur soi : « Ce match m’a permis de me rendre compte du potentiel que j’avais, pas seulement en tant qu’athlète mais aussi en tant que leader et coéquipier. J’ai réalisé que j’étais capable de réaliser des performances de haut niveau à ce grand stade. J’ai toujours eu envie d’être un bon joueur mais aller là-bas et voir soi-même prendre les rênes d’un match crucial était une révélation soudaine ».

A la suite de cette victoire fédératrice, Conley et Ohio State iront très loin dans cette March Madness en battant successivement Tennessee (demi-finale régionale), Memphis (finale régionale), et Georgetown (demi-finale nationale). En revanche, ils ont échoué sur la plus haute marche en s’inclinant 84-75 face aux Florida Gators de Joakim Noah en finale nationale.

Mike Conley n’effectuera qu’une saison universitaire avec Ohio State affichant de belles stats en 39 matchs joués : 11,3 points (à 51,8 % aux tirs et 69,4 % aux lancers-francs), 3,4 rebonds, 6,1 passes et 2,2 interceptions.

Les highlights du match Ohio State – Xavier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *