March Madness 1996 : Princeton sort le champion en titre UCLA

Le 14 mars 1996, pour leur 19ème participation à la March Madness, les Tigers de Princeton sortaient le champion en titre NCAA, les Bruins de UCLA. Une victoire obtenue sur un petit score 43-41 au premier tour du tableau SouthEast du tournoi NCAA.

En football, lorsqu’un club de CFA bat celui de Ligue 1 en Coupe de France, on parle de magie de la Coupe. Cette formule, on peut tout à fait l’appliquer au basket universitaire. Ce jour de Mars 1996, les joueurs de Princeton, surnommés les Tigers (tête de série numéro 13), avaient battu en fin de match les UCLA Bruins (tête de série n°4) au RCA Dome d’Indianapolis.

Lors de cette rencontre de premier tour (tableau de la région SouthEast), Steve Goodrich et Gabe Lewullis ont participé à une action décisive sous les couleurs de cette fac située dans l’Etat du New Jersey. Le premier cité (le pivot) fit une bonne passe entre deux joueurs de UCLA pour le deuxième cité (l’ailier) qui courra depuis la ligne de fond pour prendre ce ballon. Lewullis s’emparait alors du cuir et arma son tir qui cogna la planche avant de transpercer les filets du panier : deux points de plus pour Princeton. Super back door bien executé entre ces deux joueurs des Tigers. Princeton prit l’avantage alors 43-41 avec 4 secondes à jouer avant la fin du match. La dernière possession en faveur des Bruins ne donnera rien. Le dernier shoot se solde par un échec.

PRINCETON : UN 9-0 EN 5 MINUTES

Et pourtant, UCLA affichait une avance de 7 points à 5 minutes de la fin du temps réglementaire : 41-34. Les Bruins n’avaient inscrit plus aucun panier dans cette période. La disette totale. Les Tigers profitaient de la panne offensive de la fac de Los Angeles pour recoller et infliger un 9-0. A l’issue du match, le banc des Tigers montraient de la joie tout comme leur coach Pete Carril qui a passé 29 ans à la tête de Princeton (1967-1996). Lewullis conclut la rencontre avec 10 points (4/9 aux tirs), 2 rebonds, et 2 passes. Goodrich, lui aligna 8 points, 6 rebonds et 3 passes.

Ce match n’était pas le plus beau à voir offensivement. Mais l’essentiel était là pour Princeton qui créait un superbe exploit et obtenait sa qualification au second tour. Les joueurs offraient un magnifique cadeau pour la dernière saison de coach Carril qui avait prévenu ses joueurs qu’il quitterait ses fonctions à la fin de la saison 1995-1996.

D’ailleurs, après la victoire 63-56 après prolongation contre Pennsylvania lors du tournoi de la Ivy League (que Princeton gagne en 1996, Ivy League = conférence dans laquelle évolue Princeton), le head coach, dans les vestiaires, avait écrit sur le tableau un message envers ses joueurs pour annoncer sa décision : « Je vais me retirer. Je suis très heureux ».  

« DAVID 43, GOLIATH 41 »

Les Tigers n’avaient plus passé le premier tour de la March Madness depuis 1983, soit 23 années. Cette année-là, ils furent éliminés au second tour par Boston College 51-42 (région Ouest). Les médias américains avaient encensé l’équipe des Tigers à l’image du journal local « The Daily Princetonian » qui avait titré en une de celui-ci : « David 43, Goliath 41 » en référence à l’histoire biblique, celle du combat entre ces deux hommes (David le fils du berger et adolescent qui bat le géant Goliath, héros des Philistins, peuple de l’Antiquité).

Quelques années plus tard, ce souvenir est resté graver dans la mémoire des gens. Devenu chirurgien orthopédique, Gabe Lewullis avait un rendez-vous avec un patient. Ce dernier, découvrant le visage de l’ex-joueur de Princeton, lui posa une question «  Vous n’êtes pas celui qui a mis ce shoot contre UCLA ? (source : Times). Le patient avait bien évidemment reconnu Lewullis.

Au second tour du tournoi final NCAA, Princeton n’ira pas plus loin et s’était fait largement “manger” par Mississippi State qui les battait de 22 unités (63-41).

Princeton-UCLA en 1996 en intégralité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *