Manute Bol, ce gigantesque contreur soudanais

Dans la deuxième moitié des années 80, un pivot soudanais fait irruption dans les raquettes outre-Atlantique. Sa mission n’était pas de marquer 20 points par match mais de dissuader le plus possible les adversaires d’en marquer. Son nom : Manute Bol. Détails et infographie.

Géant de 2m31, Manute Bol s’est nettement signalé par sa capacité à repousser les tirs adverses, en endossant un rôle de remplaçant de luxe progressivement après une place de titulaire lors de sa saison rookie (60 matchs dans le 5 majeur sur les 80 joués avec Washington). En 624 matchs de sa saison régulière (Washington, Golden State, Philadelphie, Miami), le joueur très fin aux longs compas en conclut 19 avec au moins 10 contres dont deux avec 15 blocks. “Iron Bol” affichait 5 contres de moyenne pour sa saison rookie.

MANUTE BOL : UN TOTAL DE 15 CONTRES

Drafté en 1985 en 31èmeposition par les Washington Bullets, Manute Bol fut l’auteur d’un match ahurissant au cours de son apprentissage chez les pros. Face aux Atlanta Hawks de Dominique Wilkins, Kevin Willis et Doc Rivers, le pivot titulaire des Bullets de 23 ans s’est bien démarqué le 25 janvier 1986. Il a contré les tirs des Hawks à 15 reprises en 43 minutes de jeu passés sur le parquet. Le gamin de Gogrial signait ainsi la deuxième plus grosse performance aux contres en NBA après les 17 contres d’Elmore Smith avec les Lakers le 28 octobre 1973. Il « Block the Bol » dans la peinture tout simplement. Il totalisa 15 de 16 contres des Bullets.

Décédé le 19 juin 2010 suite à des complications d’un syndrome de Stevens-Johnson, Manute Bol avait signé la plus belle performance aux blocks pour un rookie durant cette rencontre. Au cours de cette saison 1985-1986, il signera 4 autres matchs à 10 contres et plus :

  • 18 points, 9 rebonds et 12 contres face à Milwaukee le 12 décembre 1985. Victoire 110-108
  • 2 points, 7 rebonds et 10 contres face à Phoenix le 8 janvier 1986. Défaite 109-96
  • 8 points, 13 rebonds et 10 contres face au LA Clippers le 17 février 1986. Victoire 96-94
  • 5 rebonds, 10 contres face à Indiana le 25 février 1986. Défaite 100-87.

Énorme défenseur, intimidateur dans la raquette, le Soudanais a terminé meilleur contreur de la NBA cette saison-là avec un total de 397 contres en 80 matchs et 26 minutes de jeu. Il devança Mark Eaton des Utah Jazz (second avec 369 et 4,6 contres de moyenne) et Hakeem Olajuwon des Houston Rockets (troisième avec 231 et 3,4 contres de moyenne)

La saison suivante en 86-87, Bol remet le couvert avec un nouveau match à 15 contres en plus de ses 10 points et 19 rebonds. Il signe cet exceptionnel triple-double face aux joueurs des Pacers d’Indiana le 27 février 1987 à l’US Airways Arena. Un match lors duquel Washington a gagné 100-94. 15 blocks sur les 20 comptabilisés pour les Bullets. La machine à contres a bien été enclenché.

Il figure parmi les joueurs à aligner au minimum 10 points, 10 rebonds, 10 contres après Elmore Smith, Tree Rollins, Joe Meriweather, Mark Eaton.

Bol est le seul joueur de l’histoire de la NBA à avoir achever sa carrière avec un total de contres largement supérieur qu’aux points : 2086 contre 1599.

Le Top 10 des meilleures actions de Manute Bol

Infographies Manute Bol – matchs à 10 contres et plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *