Manu Ginobili, le coup de chaud du fantasque argentin

Manu Ginobili a permis à San Antonio de décrocher son 33ème succès en 42 matchs le 21 janvier 2005. L’enfant de Bahia Blanca a scoré 48 points lors de la victoire des Spurs après prolongation contre les Phoenix Suns. 

Ce fut un match incroyable avec des paniers qui rentraient de partout à tous les coins de terrain. A l’America West Arena, ce soir de janvier 2005, on assistait à un somptueux duel entre Spurs et Suns, deux des meilleures équipes de la conférence Ouest lors de la saison 2004-2005. Les Spurs ont comblé leur 17 points de retard à la fin du troisième quart-temps 88-71.

C’est Shawn Marion qui a inscrit le dernier panier du temps réglementaire avec un 3-point qui a permis aux Suns d’égaliser à 111-111. Dans cet overtime, les hommes de Gregg Popovich s’étaient montrés plus mordants en creusant un bel écart : + 8 (123-115) grâce à Tim Duncan et Manu Ginobili. Cette prolongation s’est achevée par une victoire aux forceps de San Antonio 128-123. Quel retour des Spurs malmenée au troisième quart-temps et qui a réussit à marquer 40 points dans le dernier quart-temps.

MANU GINOBILI, UNE REUSSITE MONUMENTALE

Pour sa troisième saison au sein de la franchise texane, Manu Ginobili a joué à un niveau stratosphérique lors de cette rencontre. Il bat son record de points en saison avec 48 points et une adresse insolente (16/22 aux tirs dont 5/7 à 3-points et 11/12 aux lancers-francs). “El Contusione” ajouta 5 rebonds et 6 passes en 44 minutes de jeu. “Gino” bat son précédent record de points : 40 le 21 février 2007 face aux Hawks.

“Qu’est ce que je peux dire ? C’était un match auquel je ne m’attendais probablement jamais pas à faire ça. Je ne suis pas la première option dans cette équipe. Je suis arrivé ici vraiment fort en rentrant mes tirs. Ma confiance s’était déjà accentuée. J’ai commencé à rentrer des shoots difficiles. Je le ressentais et tout est tombé dedans”, soulignait Manu Ginobili en fin de match (Espn)

Dans ce match extrêmement offensif, Tim Duncan a encore une fois fait le job dans la raquette avec un double-double extraordinaire : 30 points, 19 rebonds.

Quelques années plus tard, Manu Ginobili refit du mal à la défense de Phoenix. Cette fois-ci, c’est lors d’un match de playoffs que le génie argentin a étalé tout son talent. Le 19 avril 2008, Manu Ginobili inscrivait le panier décisif sur un lay-up, donnant la victoire aux San Antonio Spurs à domicile lors du Game 1 face aux Phoenix Suns après double prolongation. L’ancien arrière du Kinder Bologne avait fini avec 24 points dont le game-winner (117-115).

Les 48 points de Manu Ginobili en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *