Manu Ginobili, le coup de chaud du fantasque argentin

Manu Ginobili a permis à San Antonio de décrocher son 33ème succès en 42 matchs le 21 janvier 2005. L’enfant de Bahia Blanca a scoré 48 points lors de la victoire des Spurs après prolongation contre les Phoenix Suns. 

Ce fut un match incroyable avec des paniers qui rentraient de partout à tous les coins de terrain. A l’America West Arena, ce soir de janvier 2005, on assistait à un somptueux duel entre Spurs et Suns, deux des meilleures équipes de la conférence Ouest lors de la saison 2004-2005. Les Spurs ont comblé leur 17 points de retard à la fin du troisième quart-temps 88-71.

C’est Shawn Marion qui a inscrit le dernier panier du temps réglementaire avec un 3-point qui a permis aux Suns d’égaliser à 111-111. Dans cet overtime, les hommes de Gregg Popovich s’étaient montrés plus mordants en creusant un bel écart : + 8 (123-115) grâce à Tim Duncan et Manu Ginobili. Cette prolongation s’est achevée par une victoire aux forceps de San Antonio 128-123. Quel retour des Spurs malmenée au troisième quart-temps et qui a réussit à marquer 40 points dans le dernier quart-temps.

MANU GINOBILI, UNE REUSSITE MONUMENTALE

Pour sa troisième saison au sein de la franchise texane, Manu Ginobili a joué à un niveau stratosphérique lors de cette rencontre. Il bat son record de points en saison avec 48 points et une adresse insolente (16/22 aux tirs dont 5/7 à 3-points et 11/12 aux lancers-francs). “El Contusione” ajouta 5 rebonds et 6 passes en 44 minutes de jeu. “Gino” bat son précédent record de points : 40 le 21 février 2007 face aux Hawks.

“Qu’est ce que je peux dire ? C’était un match auquel je ne m’attendais probablement jamais pas à faire ça. Je ne suis pas la première option dans cette équipe. Je suis arrivé ici vraiment fort en rentrant mes tirs. Ma confiance s’était déjà accentuée. J’ai commencé à rentrer des shoots difficiles. Je le ressentais et tout est tombé dedans”, soulignait Manu Ginobili en fin de match (Espn)

Dans ce match extrêmement offensif, Tim Duncan a encore une fois fait le job dans la raquette avec un double-double extraordinaire : 30 points, 19 rebonds.

Quelques années plus tard, Manu Ginobili refit du mal à la défense de Phoenix. Cette fois-ci, c’est lors d’un match de playoffs que le génie argentin a étalé tout son talent. Le 19 avril 2008, Manu Ginobili inscrivait le panier décisif sur un lay-up, donnant la victoire aux San Antonio Spurs à domicile lors du Game 1 face aux Phoenix Suns après double prolongation. L’ancien arrière du Kinder Bologne avait fini avec 24 points dont le game-winner (117-115).

Les 48 points de Manu Ginobili en images

Une pensée sur “Manu Ginobili, le coup de chaud du fantasque argentin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *