Loyola 1990 : malheur et remarquable parcours en March Madness

Les joueurs Loyola Marymount avaient réalisé une superbe saison NCAA qui s’est soldée par une défaite en finale régionale de la March Madness 1990 contre UNLV. Ils ont dû affronter une terrible épreuve avant ce tournoi: le décès d’un de leurs coéquipiers.

Cette fac californienne proche de Los Angeles, surnommée les Lions et dirigés sous les ordres du coach  Paul Westhead, avait terminé sa saison 1989-1990 le 25 mars sur de revers face à UNLV : 131-101. L’arrière Bo Kimble, la star de cette équipe avait achevé cette rencontre avec un gros double-double : 42 points (14/32 aux tirs et 6/6 aux lancers-francs), et 11 rebonds. L’université conclut cette saison-là avec un joli bilan de 26 victoires et 6 défaites.

LOYOLA ATTRISTE : DECES DE HANK GATHERS

Au cours de cette saison, les Lions ont dû vivre avec un épisode douloureux. Avant le début de la March Madness, Loyola était engagé au tournoi de la West Coast Conference (WCC), division dans laquelle évoluait cette fac. Lors du  du quart de finale de la WCC face à Portland, Hank Gathers tomba au sol sur le terrain et convulsait. Bien que le staff médical activa un défibrillateur, le pouls de Gathers ne battait plus. L’ailier était transporté dans une ambulance direction l’hôpital. Les médecins, pendant une heure, ont tenté de le réanimer. Malheureusement, son décès est prononcé le 4 mars 1990 à l’âge de 23 ans.

On apprenait alors que Gathers est mort des suites d’une cardiomyopathie hypertrophique, une maladie du muscle cardiaque. Ce drame survenait 4 ans après celui de Len Bias, grand espoir du basket US, qui décédait d’une overdose deux jours après avoir été choisi par les Boston Celtics en 1986. L’émotion fut vive dans les rangs de Loyola.

L’HOMMAGE DE KIMBLE A GATHERS

Conséquence, le basket est rélégué au second range. Ce tournoi WCC ne se poursuivait pas et fut annulée. Loyola obtenait sa qualification directe pour le tournoi NCAA 1990. Au cours de chaque match de celui-ci, Kimble rendra hommage à Gathers en tirant ses premiers lancers-francs de la main gauche. La raison ? Gathers, bien que droitier, prenait l’habitude de shooter ses lancers de la main gauche. Arrivé de la fac de Southern California en même temps que Bo Kimble, Gathers avait été élu joueur de l’année en 1989 de la WCC. Son maillot sera retiré le 19 février 2000 tout comme celui de Kimble.

10 jours plus tard, Les Lions participaient à leur premier match de la March Madness. Dans les têtes, il n’est pas évident de se préparer et de se reconcentrer sur le basket suite à cette tragéfie. Pour leur 5ème participation à ce tournoi NCAA (après 1961, 1980, 1988 et 1989), les joueurs de Loyola battaient New Mexico State, le 14 mars 1990, au premier tour 111-92 après avoir dominé leurs adversaires en deuxième mi-temps (65-46). Bo Kimble avait été impressionnant dans la peinture finissant avec un double-double : 45 points (17/35 et 6/6 aux lancers-francs), et 18 rebonds. Son coéquipier Jeff Fryer l’avait bien soutenu avec 23 points (8/19 et 2/2 aux lancers-francs) et 6 rebonds.

Le 18 mars 1990, les hommes de Paul Westhead défiaient Michigan au second tour. Au terme d’une orgie offensive que le public a apprécié, Loyola éliminera les Wolverines 149-115 (65 points marqués en première mi-temps et 84 en seconde période). Kimble finira deuxième meilleur scoreur avec 37 points (11/29 aux tirs et 14/17 aux lancers-francs), 7 rebonds et 4 passes. Jeff Fryer, lui aligna 41 points, meilleur marqueur (15/20 aux tirs), 4 rebonds et 3 passes.

Ces 264 points cumulés par ces deux équipes sont le total le plus élévé d’un match de March Madness. Les 149 points inscrits par Loyola constituent à ce jour un record.

Paul Westhead mettait en avant après la rencontre la qualité de ses joueurs qui a obtenu ce fort succès : « La différence entre mon équipe et les autres ? Lorsque la mienne atteint le stade de l’épuisement, ils sont capables d’être efficaces au-delà de çà et de continuer de l’être. Ce qui n’est pas le cas des autres équipes. Nous sommes capables donc de le faire car nous le faisons tous les jours à l’entraînement ». (source : Philadelphia Inquirer). 

Qualifié pour la demi-finale régionale de la région Ouest, Loyola (contrairement aux deux premiers matchs de cette March Madness) avait validé  son ticket pour la finale en inscrivant moins de points que d’habitude à l’issue d’un match étriqué. Victoire 62-60 le 23 mars 1990 face au Crimson Tide d’Alabama de Robert Horry. Kimble scora 19 points mais à 9/25 aux shoots et prendra 6 rebonds dans cette partie.

Ils retrouveront leurs vertus offensives lors d’une défaite de 30 points contre les Rebels de UNLV de Larry Johnson, Stacey Augmon et Greg Anthony : 131-101. Depuis cette finale régionale, les Lions n’ont jamais plus participé à une March Madness. Ce résultat de 1990 reste le meilleur dans une phase finale de tournoi NCAA jusqu’à présent.

Bo Kimble termina sa dernière saison universitaire à Loyola et foulera les parquets la NBA en étant drafté en 8èmeposition par les Los Angeles Clippers. En 3 saisons avec les Lions, il compile des moyennes de 37,3 points (48,8 % aux tirs et 83,3 % aux lancers-francs), 7,5 rebonds et 2,1 passes en 76 matchs.

La victoire de Loyola face à Michigan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *