La performance ébahissante de Lisa Leslie au lycée : 101 points en 16 minutes en une mi-temps

C’est inédit ce qu’il s’était produit lors du match en 1990 entre deux lycées californiens : Morningside et South Torrance. Si Lisa Leslie avait brillé avec le premier nommé, la deuxième a refusé de jouer après la mi-temps. Explications.

Possédant un des plus beau palmarès de la planète basket, Lisa Leslie a marqué les esprits le 7 février 1990. Âgée de 18 ans, ce jour-là, elle se baladait dans la “défense gruyère” de l’équipe de South Torrance. Avec son lycée de Morningside situé à Inglewood près de Los Angeles, elle cartonne avec 101 points marqués en 16 minutes : 49 points dans le premier quart-temps, et 52 dans le deuxième. La ligne de stats de l’ailière et de la future championne avec Team USA a été phénoménale : 37/56 aux tirs et 27/35 aux lancers-francs.

Ôtons l’idée que Lisa Leslie était une joueuse individualiste, qui ne pensait pas au collectif. La tradition au lycée de Morningside consistait à abreuver de ballons une joueuse senior et capitaine lors du dernier match qui se déroulait à domicile. Celle-ci devait alors rentrer le plus de paniers, ballon en main. Lisa Leslie ne s’était pas rater et aurait pu à ce rythme atteindre les 200 points selon ses dires lorsqu’elle est revenue sur cette rencontre inoubliable pour USA Today.

LISA LESLIE, SI PROCHE D’EGALER CHERYL MILLER

Elle confirmait que son rôle était nettement de privilégier l’attaque : “le plan de jeu était que si mes coéquipières prenaient les rebonds ou interceptait le ballon, elles devaient me la lancer”. Si je loupais un tir, elles étaient au rebond et me redonnaient le ballon”.

Preuvé du déséquilibre entre les deux lycées, le score était de 102-24 à la mi-temps en faveur de Morningside. La deuxième mi-temps ne s’était pas déroulée. L’équipe de South Torrance a refusé de revenir jouer. Son coach Gil Ramirez était catégorique. Il ne disposait que de 6 joueuses pour débuter la rencontre. 4 d’entre-elles n’étaient alors plus que disponibles en cours de match : 2 joueuses avaient été exclues lors de la première mi-temps.  Morningside avait alors joué les dernières minutes de la première mi-temps en supériorité numérique : 5 contre 4.

L’arbitre avait accordé 4 fautes techniques en faveur de Morningside. Une faute technique = un lancer-franc. Avec 4 techniques, Lisa Leslie avaient 4 lancers à tirer qu’elle réussira. Son compteur points est passé de 101 à 105, ce qui lui a permis d’égaler le record de Cheryl Miller. Mais ses 4 lancers furent annulés après la décision de “Southern Section administrative ruling” (une sorte de commission) et de son boss Dean Crowley. Le match a été définitivement arrêté sans deuxième période. Morningside a été désigné vainqueur de ce “demi-match”. South Torrance a été pointé du doigt pour son attitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *