La fusée T-Mac en action : 13 points en 35 secondes pour Tracy Mcgrady

Marquer 13 points en 35 secondes, tel est l’exploit réalisé par Tracy Mcgrady. L’arrière des Rockets a joué les sauveurs pour arracher le succès face à la défense des Spurs. Précisions.

Transféré à l’été 2004 aux Houston Rockets en provenance d’Orlando, Tracy Mcgrady n’a pas tardé à se distinguer pour sa première saison dans le Texas. Si on se souvient de ses cartons offensifs avec le Magic, le neuvième choix de la draft 1997 a brillé devant les fans de Houston lors de ce dery texan.

Au Toyota Center de Houston et les 16 170 spectateurs, le 9 décembre 2004, les Rockets recevaient les champions NBA 2003, les San Antonio Spurs (Tim Duncan, Tony Parker, Manu Ginobili). Dans un match où les deux équipes ont connu une énorme panne d’adresse (33,8 % pour les Spurs et 35,4 % pour les Rockets), il ne pleuvait pas alors pas tant de paniers comme en témoigne le petit score au tableau d’affichage tout au long de cette partie.

Dans le quatrième quart-temps, les hommes de Gregg Popovich menaient de 10 points à 62 secondes du coup de sifflet final après un lancer réussi de Duncan (74-64). Les Rockets réduisaient l’écart et recollaient à -6. grâce à un dunk de Yao Ming et un autre de Scott Padgett (74-68). Devin Brown, remplaçant de San Antonio, rentrait deux lancers-francs, pour donner 8 points d’avance à son équipe à 44 secondes.

TRACY MCGRADY : 4 3-POINTS DE SUITE REUSSI EN FIN DE MATCH

A partir de là, Tracy Mcgrady avait pris ses responsabilités et a démontré une fois de plus ce qu’il savait faire de mieux sur un terrain : scorer. T-Mac est allé alors inscrire 3 paniers à 3-points de suite dont une avec la faute, celle de Tim Duncan, qui lui a permis d’aller sur la ligne des lancers. L’ancien marqueur d’Orlando, sans trembler, réussi ce lancer-franc. A la suite de ses tirs réussis à longue distance, Houston n’était plus qu’à une possession de retard sur les Spurs : 80-78. Il restait 11 secondes à jouer et le ballon était à San Antonio après un temps-mort pris par les Spurs.

Sur la remise en jeu, Devin Brown recevait le ballon et dribbla. Mais il glisse, tombe sur le parquet et perd le ballon. Mcgrady intercepte le cuir orange, court, dribble pour poser ses pieds derrière la ligne à 3-points face à deux défenseurs des Spurs. Le ballon finit sa trajectoire dans le filets du panier. T-Mac plante son quatrième 3-points de suite. L’arrière exulta et était félicité par ses coéquipiers. Houston repassa devant au score sur le plus petit des écarts : 81-80. Les Rockets n’avait plus mené de la rencontre depuis près de la quatrième minute du quatrième quart-temps et un panier de Bob Sura (60-58).

Avec 1,7 second à écouler, les Spurs avaient encore une chance de gagner. Mais la tentative de Tony Parker à 3-points est raté. Le Toyota Center exulte. T-Mac lève les bras au ciel. Score final : 80-78, neuvième victoire en 20 matchs pour les Rockets qui a pu remercier grandement Mcgrady, auteur de 13 points en 35 secondes. En 44 minutes de jeu, le cousin de Vince Carter finit avec 33 points à 12/29 aux tirs dont 5/12 à 3-points, 4/4 aux lancers-francs + 8 rebonds, 2 passes et 5 interceptions.

“Je voulais prendre ma chance. A ce moment-là, j’avais l’impression que tout ce que je tentais allait rentrer. Le panier paraissait gros, vraiment gros. Je jure, je n’ai jamais participé à quoi que ce soit de ce genre. C’était pour moi le plus grand sentiment, juste avoir mes coéquipiers qui m’embrassent et me sautent dessus comme ça. C’était une grande sensation”, confiait Mcgrady après ce succès sur le fait d’avoir été ultra clutch pour son équipe . (Espn).

En décembre 2016, il révélait pour Sports Illustrated que cette victoire face à San Antonio était un de ses meilleurs souvenirs en carrière et qu’il s’agissait d’un des comeback les plus historiques de l’histoire de la NBA.

Sur ses 55 secondes restantes à jouer, Houston avait infligé un 17-6 dont 13 points donc de Mcgrady. Son nom est toujours accolé à ce derby texan de 2004. Quelques années avant lui, le Pacer Reggie Miller avait lui signé 8 points en 9 secondes contre les Knicks.

Les 13 points en 35 secondes de Tracy Mcgrady en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *