Kobe Bryant, le scintillant scoreur de Lower Merion

Une gigantesque carrière avec ses cinq titres gagnés avec les Los Angeles Lakers, de multiples prouesses offensifs réalisés avec ce maillot californien, Kobe Bryant a travaillé d’arrache pied pour en arriver à ses 20 saisons dans la Grande Ligue. C’est au lycée de Lower Merion, proche de sa ville de naissance, à Philadelphie, qu’il a évolué pour devenir l’un des meilleurs attaquants de la NBA.

Ah ce fameux ballon orange en cuir, il ne le quittera pas des yeux ni les mains du jeune garçon qu’il était. Accaparé par ce ballon, Kobe rejoint le lycée de Lower Merion à Ardmore près de Philadelphie. Un retour aux Etats-Unis pour lui en Pennsylvanie en 1992 à 13 ans après qu’il ait grandi en Italie dans les années 80, période durant laquelle son père Joe évoluait dans le championnat italien (Rieti, Reggio de Calabre, Reggio Emilia) et a fait un court passage en France (Mulhouse).

Pour sa première année au lycée, capable de jouer aux 5 postes de jeu, maillot numéro 33 sur les épaules, Kobe Bryant vit un calvaire avec les Aces, surnom donné aux joueurs de cette “high school”. L’équipe gagne que 4 matchs pour en perdre 20. Les saisons suivantes, Lower Merion se transforme alors en une meilleure équipe sous l’impulsion d’un Kobe magistral qui aligna des stats grandioses digne d’un joueur NBA. Lors de sa saison junior en 94-95, il compile 31,1 points, 10,4 rebonds et 5.2 passes au cours de laquelle il dévoile sa maîtrise du crossover. Récompensé pour son formidable travail sur le terrain, il reçoit le titre de “Pennsylvania Player of the Year”. 

CHAMPION D’ETAT EN 1996

La saison suivante, ce très jeune grand shooteur confirme son talent en lui en tant que senior : 30,8 points, 12 rebonds, 6,5 passes, 4 interceptions, et 3.8 contres. Son équipe remporte 31 matchs sur 34. Lower Merion remporte le championnat d’Etat le 23 mars 1996 devant 8 242 spectateurs, 42 ans après, en battant les Cathedrals Prep Ramblers.

A la Hersheypark Arena, Bryant marque 17 points, prend 8 rebonds et donne 3 passes lors de la victoire des Aces sur le score de 48-43. Une fois le match terminé, l’émotion fut palpable. Et sur les images de la victoire finale, Kobe se dirigea vers son père et le prend très fort dans ses bras. De la fierté tout simplement en découle quand on scrute ces images. Quoi de plus beau de terminer son cursus lycée avec un titre.

Kobe Bryant reçoit les distinctions individuelles à foison suite à cette magnifique saison : “Naismith High School Player of the Year”, “the Gatorade Men’s National Basketball Player of the Year” et “McDonald’s All-American”. USA Today le nomme dans son “All-USA First Team”.

Le gamin éclabousse de son talent, et ça tout le monde le reconnaît, surtout celui de scoreur et finisseur. Il affiche un total de 2883 points sous le maillot de Lower Merion. Ce véritable accro du tir dépasse alors le record de Wilt Chamberlain et Lionel Simmons parmi les scoreurs de l’histoire dans les lycées de la Vallée Delaware (quatrième aire urbaine des États-Unis d’Amérique. Elle est composée de plusieurs comtés du Delaware, du New Jersey, du Maryland et de Pennsylvanie)

Pendant ses années lycées en 1995, Kobe Bryant est invité par John Lucas, coach des Philadelphie Sixers à venir s’entraîner. Il affronte Jerry Stackhouse et Jeff Malone à la St. Joseph’s Fieldhouse l’été de cette année pour montrer ce qu’il vaut face à des joueurs professionnels.

La victoire finale de Lower Merion en 1996

DU LYCEE A LA NBA

Voyant Kevin Garnett rejoindre directement la NBA sans passer par la case universitaire en 1995, Kobe songe à la même trajectoire. Pourtant, des facs de grande renommée le courtise : Duke, North Carolina, Villanova et Michigan. Lors d’une conférence de presse en mai 1996 dans la salle de gym de Lower Merion, il confirme qu’il se présente à la draft 1996 à l’age de 17 ans.

Il sera alors choisi en 13ème position par les Charlotte Hornets qui le cèdent aux Los Angeles Lakers en échange de Vlade Divac. Cette draft 1996 fut une belle cuvée où Kobe a été sélectionné après Allen Iverson, Marcus Camby, Shareff Abdur-Rahim, Stephon Marbury, Ray Allen et Antoine Walker, respectivement choisis entre la première et sixième position.

“LOWER MERION A FAIT DE MOI CE QUE JE SUIS”

En Mars 2016, dans une interview pour Usa Today, Bryant a rendu hommage à son lycée : “Lower Merion et tout ce qui lui est associé a fait de moi ce que je suis”. 

Gregg Downer, son coach qui l’a aidé à le faire grandir se souvient de la personnalité de Kobe Bryant : “C’était un coéquipier difficile et à quel point il était exigeant. Mais je pense que c’était un bon coéquipier dans le sens où il tenait les gens pour responsables. Je ne pense pas qu’il avait de vraies et naturelles compétences de leadership à cet âge. Sa manière de communication était ” si tu ne te donnes pas à 110 %, vous allez entendre parler de moi”. (Usa Today)

Lower Merion lui a rendu un grand hommage en décembre 2010 en accolant son nom au gymnase tout neuf de cet établissement de Pennsylvanie organisé le 17 de ce mois-ci à la veille d’un match des Lakers sur le parquet de Philadelphie. Un geste qui a touché Kobe qui déclarait le 7 décembre 2010 : “C’est cool pour moi. De toute évidence, jouer en NBA est devenu une sorte de but réaliste. J’ai beaucoup travaillé ici, passé beaucoup d’heures dans ce gymnase avec plein de gens qui m’ont soutenu et qui encore le font aujourd’hui. Ca serait cool de revenir là-bas”. (espn)

Une vitrine en son honneur est installé dans cet établissement avec à l’intérieur un de ses maillots, une paire de Nike, le trophée, le filet du panier découpé lors du titre de 1996. En février 2017, malencontreusement, une partie de ces objets ont disparu. Les vitres étant brisés par des malfaiteurs.

Vitrine hommage Kobe Bryant – Lower Merion

Le 1er décembre 2015, Kobe Bryant jouait le dernier match de la carrière à Philadelphie avec les Lakers. L’occasion était sublime alors de lui rendre hommage pour ce qu’il a tant réalisé avec ce lycée de Lower Merion. Un maillot encadré et floqué du numéro 24 lui a été remis en présence de Julius Erving et Gregg Downer ce soir-là.

Kobe Bryant – hommage à Philadelphie le 12 décembre 2015 avec son maillot de Lower Merion (AP)

Reportage sur la saison 1996 de Kobe Bryant à Lower Merion

3 pensées sur “Kobe Bryant, le scintillant scoreur de Lower Merion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *