Kings-Timberwolves (Playoffs 2004, Game 7) : un Kevin Garnett monstrueux-32 points, 21 rebonds

Kevin Garnett a signé un de ses plus beaux matchs sous le maillot de Minnesota en post-season en 2004. Lors d’un Game 7 face aux Sacramento Kings, le jour de son 28ème anniversaire, KG s’est offert un énorme double-double dans cette rencontre cruciale remportée par les Timberwolves. Précisions.

Le 19 mai 2004, au Target Center de Minnesota, les supporters des Timbervolves ont vécu une des plus belles soirées de playoffs. La demi-finale de conférence entre les « Loups » et les Kings de Sacramento a été passionnante. A 3-3, il fallait donc bel et bien un vainqueur pour départager les deux franchises. Conscient de l’enjeu, l’ailier-fort de la franchise de Minnéapolis, Kevin Garnett, réalise une performance incommensurable.  Efficace des deux côtés du terrain, The Big Ticket porte fort sur ses épaules son équipe qui gagne le match 7 en puisant sur toutes leurs forces : 83-80. 4-3 Timberwolves.

Garnett conclut la partie avec 32 points (12/23 aux tirs, 7/11 aux lancers-francs), 21 rebonds, 2 passes, 4 interceptions et 5 contres en 46 minutes. Epoustouflant. C’est lui-même d’ailleurs dans le quatrième quart-temps qui permet aux Wolves de distancer les Kings sur son seul et unique panier à 3-points suite à une passe de Sam Cassell à 3:39 de la fin du match : 77-70.

Sacramento se battra jusqu’au bout et fera douter Minnesota. Mike Bibby réduit l’écart à -4 grâce à un tir extérieur à 1:40 de la fin (79-75). Le score évoluera à 81-77 en faveur des loups. Doug Christie imitera Bibby en inscrivant aussi un tir à 3-points. Plus qu’un point sépare Wolves et Kings, avantage Minnesota (81-80 à 16,8 secondes de la fin. La tension est à son maximum.

Deux lancers-francs réussis par Cassell permettent à Minnesota de reprendre 3 unités d’avance : 83-80. 16,2 secondes à jouer. Possession Kings. A 7,9 secondes, Doug Christie tente un 3-point. Echec. Rebond offensif Sacramento. Brad Miller l’a pris et tente un panier à 2-points. Garnett repousse le tir du pivot, réalisant son cinquième block du match.

Le ballon revient dans les mains de Sacramento. Une fois de plus, le match aurait pu s’étendre avec une prolongation. Chris Webber avait un ballon pour égaliser à 83-83. Mais son tir à 3-points est manqué. Tous les signaux étaient en faveur de Minnesota dans ces dernières secondes du Game 7.

UNE BELLE VICTOIRE LE JOUR DE SES 28 ANS

La star, numéro 21 sur le dos du maillot, a pu compter sur la précieuse aide de son meneur titulaire (23 points, 4 rebonds et 7 passes) et Latrell Sprewell (14 points, 4 rebonds, 2 passes) KG s’offra un magnifique cadeau le jour de ses 28 ans ainsi qu’au public de Minnéapolis. Tous les trois cumulent alors 69 points sur les 83 inscrits au total par la franchise de Minnéapolis.

Après la fin du match, Garnett, MVP de la saison régulière, montait sur la table de marque, et levait les bras en direction de son public. « Jai déjà eu quelques cadeaux très spéciaux mais rien qui ressemblait à celui-ci », confiait Garnett pour parler de la belle victoire de son équipe.

Garnett, à ce moment, de toute l’histoire des Playoffs NBA, devenait le quatrième joueur dans un Game 7 et depuis 1965 à compiler au moins 30 points et 20 rebonds. Il rejoint ceux qui ont réalisé cette gigantesque performance que sont :

  • Charles Barkley, 44 points, 24 rebonds en 1993
  • Kareem Abdul-Jabbar, 36 points, 26 rebonds en 1977
  • Wilt Chamberlain, 30 points, 27 rebonds en 1970
  • Wilt Chamberlain, 30 points, 32 rebonds en 1965

Après ce Game 7 inoubliable pour Garnett et ses coéquipiers, Minnesota jouait une finale de conférence Ouest face aux Lakers de Kobe. Cette fois-ci, les Timberwolves s’inclineront 4-2.

Kings-Timberwolves – Game 7 en 2004

3 pensées sur “Kings-Timberwolves (Playoffs 2004, Game 7) : un Kevin Garnett monstrueux-32 points, 21 rebonds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *