Kings-Lakers (Playoffs 2002, Game 4) : Robert Horry, assassin des Kings au buzzer

Robert Horry, c’est cet ailier connu pour planter des shoots très clutch en playoffs. La preuve, avec les Lakers, le 26 mai 2002, sur une « passe décisive » de Vlade Divac, pivot des Kings. Le champion NBA avec Houston rentre le tir de la gagne à 3-points. Détails de cette rencontre face à Sacramento.

Au Staples Center de Los Angeles, lors du match 4 de la finale de conférence Ouest, Robert Horry a sorti une épine du pied la franchise de L.A. Alors que les Kings s’acheminaient vers une troisième victoire pour mener 3-1 dans cette série, l’ailier en décida autrement.

MOINS DE 2 SECONDES POUR SHOOTER
Le shoot à 3-points au buzzer de Robert Horry (c) Hector Amezuca – The Sacramento Bee

A 7 secondes de la fin, les Lakers sont menés 99 à 97, Kobe Bryant pénètre dans la raquette de Sacramento mais manque sa finition qui touche que le cercle. Shaquille O’Neal, prend le rebond et enchaîne avec un tir. Le Shaq est trop court pour égaliser. Avec du monde dans la peinture, Vlade Divac pense avoir la bonne idée de boxer le ballon pour faire gagner son équipe et faire respirer ses coéquipiers mais le cuir revient sur Robert Horry, placé en plein milieu de l’arc de cercle de la ligne à 3-points. A moins de deux secondes de la fin, l’ex-joueur des Rockets se saisit du ballon et arme un tir extérieur. Ficelle. Victoire 100 à 99 au buzzer des Lakers qui égalise à 2 victoires partout.

C’est l’effervescence au Staples Center, les fans des Lakers exultent, les joueurs de la franchise californienne se jettent sur Horry, héros du match, qui est félicité. Coup de massue sur la tête de Sacramento sur ce troisième 3-points réussi. Horry signe un magnifique double-double dans ce match 4 avec 18 points (5/7 aux tirs dont 3/5 à 3-point, 5/6 aux lancers-francs), 14 rebonds et 5 passes en 44 minutes.

« Dans ce genre de situation, vous ne devez pas penser. Vous devez juste sortir et jouer. Vous devez juste vous dire ‘donnez-moi la balle. Je vais shooter et ça va finir par tomber’. La plupart des gars, quand ils pensent trop, ils ratent leurs tirs ». (Usa Today). Et d’ajouter, « je ne voulais pas bouger. Je voulais marquer à 3-points, je suis ce genre de gars qui va tirer à 3-points et pas à 2 pour égaliser dans le match. Rien ne peut se passer en prolongation. Je joue pour la gagne ».

LA REMONTEE DES LAKERS

Et pourtant, les Kings étaient bel et bien parti pour remporter une troisième victoire. Ils ont compté 20 points d’avance à la fin du premier quart-temps : 40-20. Les Lakers ont alors, au sortir des vestiaires, commencé leur folle remontée, passant de – 14 à -7 entre les deuxième et  troisième quart-temps (de 65-51 à 80-73 en faveur des Kings). Dans le dernier quart, Horry prend les choses en main en marquant 11 de ses 18 points dans ce moment de la partie. Avant son shoot victorieux, c’est qui ramène les siens à -3 à 1 :39 de la fin du match avec un second panier longue distance (96-93).

En 2002, cette victoire aura été précieuse. La suite de la série a accouché d’un vrai suspense. Les Lakers remporteront cette série en 7 matchs : 4-3.

Kings-Lakers, match 4 en intégralité

Une pensée sur “Kings-Lakers (Playoffs 2002, Game 4) : Robert Horry, assassin des Kings au buzzer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *