Kevin Love sur son 31 à Minnéapolis

En vous documentant sur les meilleurs performances de l’histoire de Minnesota, vous tomberez sans aucun doute sur celle incroyable d’un ailier de 2m08, cinquième de la draft 2008 : Kevin Love. 

Lors de sa troisième saison NBA en 2010-2011 avec les Minnesota, Kevin Love tourna à 20,2 points et 15,2 rebonds de moyenne en 73 matchs. Des statistiques nettement en hausse par rapport à l’exercice précédent : 14 points et 11 rebonds.

Sur sa troisième saison, il conclut 64 rencontres avec un double-double dont un phénoménal. Devenu titulaire indiscutable chez les Wolves, Kevin Love a fait donc beaucoup de bruit en ce début de saison avec ce double-double. Le 12 novembre 2010, il donne une leçon aux Knicks au scoring et aux rebonds. En 40 minutes, au Target Center, devant le public de Minnéapolis, il sort un match monstrueux : 31 points (11/26 aux tirs et 8/10 aux lancers-francs) et 31 rebonds accompagnés de 5 passes. Des chiffres hallucinants pour celui qui portait le numéro 42 et avait attrapé 31 des 56 rebonds de son équipe. Si l’on prend uniquement ses stats en deuxième mi-temps, cela donne 25 points et 22 rebonds dont 15 dans le seul troisième quart-temps. 

“Je suppose et j’ai le sentiment que je pourrais toujours le faire. J’y suis arrivé là et je peux certainement le faire à nouveau. C’est quelque chose que dont je me souviendrais. Ouah, j’ai fait 30 et 30. C’est assez incroyable.”, commentait Love sur cette performance rare en NBA. (espn)

Le coach Kurt Rambis n’en croyait pas ses yeux au sujet de la performance du jeune interieur : “Je ne sais si j’ai déjà vu ce genre de nombres avant. Je suis dans la Ligue depuis 30 ans et je pense pas avoir vu ce genre de nombres”. (espn)

KEVIN LOVE, UN “30-30” HISTORIQUE

Les Timberwolves s’imposaient 112-103 après avoir effacé 21 points de retard et désorganisé la défense new-yorkaise en infligeant un 32-16 dans le quatrième quart-temps. Pour Minnesota, il s’agissait de leur troisième victoire en 10 matchs. 3 jours plus tôt, le “jeune loup” passé par UCLA, avait impressionné face aux Lakers avec 24 points, 23 rebonds. Face à New-York, il est monté un cran au-dessus.

Kevin Love rentra dans l’histoire de la NBA au niveau des performances individuelles en réussissant alors à aligner au minimum 30 points et 30 rebonds. Il rejoint de grands noms comme Wilt Chamberlain, Bill Russell, Willis Reed, Walt Bellamy, Bob Pettit, Nate Thurmond, Swen Nater.

Le dernier joueur à avoir compiler au moins 30 points et 30 rebonds en match de saison régulière est l’oeuvre de Moses Malone le 11 février 1982 avec Houston : 38 points et 32 rebonds contre Seattle. Le dernier joueur à avoir pris plus de 30 rebonds dans un match avant Love est Charles Barkley en 1996 pour Houston : 33. Pour aller encore plus en détails sur les chiffres et souvenirs, le dernier joueur à avoir pris plus de 30 rebonds face aux Knicks est Robert Parish en 1979 avec Golden State : 32 (+ 30 points).

Dans l’histoire de Minnesota, la performance de Love est au dessus de deux autres :

  • Kevin Garnett : 33 points, 25 rebonds le 5 décembre 2003
  • Al Jefferson : 26 points, 26 rebonds le 13 janvier 2010

En fin de saison, Kevin Love finira meilleur rebondeur avec une moyenne de 15,1 prises devant Dwight Howard et ses 14,2 prises. Le différentiel au nombre de rebonds est minime entre ces deux interieurs : 1112 pour Love et 1098 pour D-12.

Les 31 points et 31 rebonds de Kevin Love en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *