Kareem Abdul-Jabbar, double MVP des NBA Finals

En 18 saisons NBA, Kareem Abdul-Jabbar a remporté 6 titres de champion au total avec deux franchises différentes. Il s’est distinguée en étant deux fois MVP des NBA Finals, une avec Milwaukee en 1971 et une avec les Los Angeles Lakers en 1985. Détails.

Pivot éblouissant de sa génération avec son légendaire skyhook, le triple MOP en NCAA avec UCLA a fait une démonstration de sa supériorité dans les raquettes pour l’équipe des Bucks et cette franchise mythique de Californie.

En 1971, Kareem Abdul-Jabbar (de son vrai nom Lew Alcindor) devient un très jeune MVP des Finals NBA à 24 ans et seulement au bout de sa deuxième saison NBA. Drafté par les Milwaukee Bucks en première position en 1969, il remporta son premier championnat dans cette Grande Ligue seulement deux ans après ses débuts chez les professionnels le 18 octobre 1969. Il formera avec Oscar Robertson et Bob Dandridge un superbe trio.

La finale NBA en 1971 opposait les Baltimore Bullets aux Bucks. La franchise du Wisconsin (66 victoires-16 défaites en saison régulière en 1970-1971) avait dompté largement leur adversaire durant ces finales en les battant à 4 reprises sans perdre face à cette équipe de l’Est. Sur les 4 manches gagnantes, Kareem Abdul-Jabbar a rayonné dans la peinture tournant à 27 points, 18,5 rebonds et 2,8 passes de moyenne.

Lors du match de la victoire finale, il flirta avec le triple-double avec 27 points (10/16 aux tirs et 7/11 aux lancers-francs), 12 rebonds et 7 passes. Cette année 1971 sera belle pour le pivot qui a été honoré en recevant le titre de MVP de la saison. Il finit sa deuxième année dans le championnat nord-américain avec un double-double de moyenne : 31,7 points et 16 rebonds. 

Le Game 4 des NBA Finals 1971 Bucks-Bullets

KAREEM ABDUL-JABBAR : MVP DES FINALES A 38 ANS

Le 16 juin 1975, il est transféré aux Los Angeles Lakers après 6 années avec le maillot des Bucks sur ses épaules. Avec cette franchise de Californie, il va briller de plein fouet avec de bons joueurs (Magic Johnson, James Worthy, Michael Cooper, Byron Scott, A.C Green, Norm Nixon, Jamaal Wilkes) en remportant 5 nouvelles bagues de champion (1980, 1982, 1985, 1987 et 1988).

C’est en 1985, soit l’année de son quatrième titre NBA, qu’il se saisira de son deuxième titre de MVP de sa carrière. Si d’autres grands joueurs l’ont déjà eu deux fois avec la même franchise, Kareem-Abdul Jabbar est le premier qui remporta cette distinction personnelle avec deux maillots différents.

A 38 ans, il a délivré une performance exceptionnelle dans ces finales NBA face aux Boston Celtics. Les Lakers gagneron en six matchs (4-2) grâce à un parfait Kareem Abdul-Jabbar : 25,7 points, 9 rebonds, 5,2 passes et 1,5 contre. A ce jour, il est le plus vieux des MVP des NBA Finals dans l’histoire de ce championnat. 

Pourtant lors de la première manche, le géant aux lunettes réalisera un petit match avec 12 points et 3 rebonds lors de la terrible défaite (148-114). Au match 2, l’ex-pivot de UCLA fut totalement métamorphosé et livra une partie somptueuse lors de la victoire 109-102 des Lakers, frôlant le triple-double : 30 points, 17 rebonds et 8 passes. Et les Lakers parvenaient enfin à vaincre ces Celtics en finale NBA, leurs rivaux historiques après les défaites en  finale en 1959, 1962, 1963, 1965, 1966, 1968 et 1969.

Pat Riley, coach des Lakers, était admiratif du travail fourni par son pivot : “Il fait face aux critiques. Il défie la logique. Il est juste incroyable. Il est l’athlète le plus unique et durable de notre temps”. (nba.com)

Les images de Kareem Abdul-Jabbar au match 2 Lakers-Celtics

Infographie – Kareem Abdul-Jabbar, 2 fois MVP NBA Finals 1971 & 1985

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *