JO 2004 : Manu Ginobili, poison argentin de Team USA en demi-finale

Avec l’équipe nationale d’Argentine, Manu Ginobili a livré une grande performance en envoyant son pays natal en finale des Jeux Olympiques d’Athènes en 2004. Le génial arrière a fait mal à Team USA grâce à ses 29 points.

Le 27 août 2004, la sélection albiceleste créa la sensation en écartant Team USA coaché par Larry Brown sur le score de 89-81. Suite à cette victoire argentine au Gymnase Olympique du Complexe Sportif Olympique d’Athènes, on savait dès lors que la médaille d’or n’iraient pas autour du cou des basketteurs américains, une première depuis 1988 et les JO de Séoul.

Un homme dans cette partie est sorti du lot face aux Américains qui alignaient une grande équipe sur le papier (Emeka Okafor, Carlos Boozer, Lamar Odom, Tim Duncan, Amare Stoudemire, Shawn Marion, Richard Jefferson, Allen Iverson, Stephon Marbury) et ses jeunes LeBron James, Carmelo Anthony, Dwyane Wade). Cette homme, c’est Manu Ginobili qui avait donc brillé ce jour-là avec un peu plus de cheveux que maintenant.

GINOBILI, C’EST DE L’ENERGIE

29 points à 9/13 aux shoots dont 4/6 à 3-points et 7/8 aux lancers-francs en 32 minutes, El Manu n’a pas manqué d’adresse en brillant face aux Américains, habitués à le croiser sur les parquets NBA en saison régulière et playoffs. Avec également 3 rebonds et 3 passes, “Gino” a bien été épaulé par ses coéquipiers : Alejandro Montecchia (12 points), Walter Hermann (11 points), Luis Scola (10 points) et Andres Nocioni (11 points).

Ginobili signa son meilleur match en attaque dans ce tournoi olympique, lui qui finira meilleur marqueur de sa sélection et quatrième de toute la compétition avec 19,2 points derrière l’espagnol Pau Gasol (22,4), le néo-zélandais Philip Jones (21) et Yao Ming (21,7).

ACCELERATION ARGENTINE DANS LE 3E QUART-TEMPS

Menant de 5 points à la mi-temps 43-38, les Argentins ont accéléré le rythme dans le troisième quart-temps en prenant 16 points d’avance grâce à un 3-point de Manu Ginobili (56-40). Shootant à 36 % seulement en première mi-temps, Team USA fut désorienté par les attaques argentines et Tim Duncan commettait sa quatrième faute. A la fin du troisième quart-temps, l’Argentine conservait une belle avance 70-57.

Les Américains, après 5 minutes de jeu dans le dernier quart, tentaient d’effacer leur retard tant bien que mal (76-65). Ca sera insuffisant au terme des 40 minutes bien que Duncan (10 points, 6 rebonds), Odom (14 points, 8 rebonds), Marbury (18 points), Boozer (8 points, 9 rebonds) aient tenté de renverser la situation. Victoire de l’Argentine qui termine avec 50 % de réussite à 3-points (11/22), un exercice dans lequel Team USA a péché (3/11)

Ruben Magnano, sélectionneur argentin, a été fier que ses joueurs fassent jeu égal avec son adversaire avec au bout la victoire ” notre adversaire ce soir a été dur. Sur les derniers heures qui se sont écoulés entre le match d’hier et aujourd’hui, nous avons réalisé que rien n’était impossible. Nous devions sortir de là et les attaquer sur un pied d’égalité. C’est ce que nous avons fait. C’est pourquoi nous avons gagné”.

L’Argentine décrochera le graal en finale en battant l’Italie 89-64 avec 16 points, 6 rebonds et 6 passes de Ginobili.

Les images de Manu Ginobili face à Team USA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *