Houston-UCLA 1968 : Elvin Hayes cartonne devant la télévision nationale à l’Astrodome

La rencontre entre Houston et UCLA figure parmi les matchs NCAA les plus retentissants qui ont marqué l’histoire du championnat universitaire. Ce match de saison régulière du 20 janvier 1968 fut le premier à être télévisé sur une chaîne nationale américaine. Devant les caméras, Elvin Hayes, futur joueur NBA, a réalisé un match monstrueux dans la raquette.

Ted Nance, directeur des informations sportives de Houston fit la promotion de cette rencontre Houston-UCLA dans l’enceinte de l’Astrodome (l’actuel NRG Astrodome). Il placarda des pubs dans le département football de l’université texane en vendant le match comme le match du siècle. Grande première, un match de saison régulière entre les deux meilleurs universités de cette époque a été retransmis à la TV nationale. Jusqu’alors, seuls les matchs du tournoi final NCAA (March Madness) faisaient l’objet d’une diffusion télé.

Les jeunes joueurs des Houston Cougars et des UCLA Bruins (champion NCAA en 1964, 1965 et 1967), deux équipes invaincus avant ce match, s’étaient donc donnés rendez-vous à l’Astrodome de Houston devant 52 693 spectateurs. Un parquet provenant du Los Angeles Memorial Sports Arena a été installé dans ce dôme. Les spectateurs était assez proche du terrain de la distance des joueurs pour voir au plus près chaque action du match.

Pour ceux qui ne pouvait se rendre dans la salle, ils pouvaient prendre leur télécommande et se brancher sur TVS Television Network (propriété de Eddie Einhorn qui a acquis les droits de diffusion de ce match) qui retransmettait le match en prime time.

Une fois l’annonce de la diffusion de ce match rendu publique dans les médias, il a été rebaptisé ‘Game Of The Century”. Pour commenter et analyser les phases de jeu de ce Houston-UCLA, c’est le tandem Dick Enberg et Bob Pettit qui a été choisi pour prendre le micro. Le premier nommé est le présentateur de UCLA. Le deuxième est l’ancien grand scoreur NBA des années 50 et 60 des Hawks de Saint-Louis.

ELVIN HAYES : 39 POINTS, 15 REBONDS

Dans ce match, on assiste au duel entre le pivot des Cougars Elvin Hayes dit Big E et le géant des Bruins Lew Alcindor (futur Kareem Abdul-Jabbar). Le joueur de Houston domina très largement la fac de Los Angeles avec un double-double monstrueux : 39 points dont 29 à la mi-temps (17/25 aux tirs et 5/7 aux lancers-francs au total), 15 rebonds et 4 passes en 40 minutes. Il contrera à 3 reprises le futut pivot des Bucks et des Lakers.

Handicapé par un problème à l’oeil, Alcindor finit avec 15 points et 11 rebonds mais a pêché dans l’adresse : un horrible 4/18 aux shoots. Avec un déficit criant en attaque, Alcindor a vu son compère Lucius Allen prendre le relais offensivement : 25 points (à 10/24 aux tirs), 8 rebonds et 5 passes. C’est lui qui avait d’ailleurs égaliser à 69 partout.

Hayes a porté sur ses épaules son équipe en marquant plus de la moitié des points de Houston. A 28 secondes de la fin du match, “Big E” inscrit deux précieux lancers-francs qui ont permis à ses coéquipiers de repasser devant au score : 71-69. Ce score sera définitif. Victoire des Cougars d’une possesSion.

Cette saison-là, Hayes réalisa une énorme saison universitaire, la troisième de sa carrière en NCAA. Il tourna à 36,8 points et 18,9 rebonds en 33 matchs.

Houston-UCLA à l’Astrodome en 1968 (c) Getty

Les Cougars remportaient leur 13ème victoire de la saison 1967-1968 en autant de matchs disputés. Un début de saison parfait avec ce statut d’invincible. L’université texane frappait fort avec ce succès et mettait un terme à 47 victoires consécutives de UCLA,  soit deux saisons et demi sans la moindre défaite en championnat.

Plus tard dans la saison, UCLA reprendra sa revanche sur Houston le 22 mars 1968. En demi-finale du tournoi NCAA, cette fois-ci, aucun suspense. Les Bruins explosaient la défense gruyère de Houston avec un succès obtenu de 32 points : 101-69. UCLA met fin à la série de 24 victoires de suite des Cougars.

Le reportage sur le match Houston-UCLA à l’Astrodome en 1968

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *