France-Russie (Eurobasket 2003, 1/4 finale) : les Bleus en demi-finale

En quart de finale de l’EuroBasket 2003 en Suède à la Globe Arena de Stockholm, l’Equipe de France d’Alain Weisz a parfaitement contrôlé ce match couperet face à la Russie. Avec les anciens et la jeune génération, les Bleus avaient gagné 76 à 69. 

Après 3 victoires en 3 matchs au premier tour de ce championnat d’Europe sur le sol suédois, les Bleus abordaient ce quart de finale. Les choses sérieuses commençaient. Tony Parker a été le leader d’attaque des tricolores en réussissant à marquer 18 points face aux Russes malgré un pourcentage décevant : 5/14 aux tirs et 6/11 aux lancers-francs. TP ajouta à sa ligne de statistiques 3 passes et 4 interceptions.

BORIS DIAW EXCELLENT 

Le jeune meneur tricolore a pu s’appuyer sur son ami Boris Diaw. Transparent lors des matchs précédents, Babac sortit du grenier en marquant 14 points (6/8 aux shoots) et prenant 6 rebonds. Sur les trois premiers matchs, l’ailier de 21 ans n’avait marqué au total que 2 points. Exclu à 8:40 de la fin du dernier quart-temps, il était rentré plutôt que prévu dans la rencontre avec un temps de jeu plus conséquent (27 minutes) suite à la rapide blessure à l’épaule de Tariq Abdul-Wahad qui n’aura foulé le terrain que trois petites minutes.

Alain Weisz avait félicité le jeune ailier pour sa prestation des deux côtés du terrain après cette qualification pour les demi-finales : “Diaw a participé en grande partie à notre victoire. Il a été bon en défense sur Kirilenko et a été agressif en attaque, ce qui n’a pas été le cas au tour précédent”. Le secteur intérieur français a montré de belles choses : l‘ailier Florent Piétrus a aligné 8 points et 6 rebonds. Jérôme Moiso valide un double-double : 12 points , 11 rebonds et 2 contres.

L’autre génération tricolore, un peu plus ancienne, a bien épaulé ces jeunes pousses : Moustapha Sonko (31 ans) score 10 points dont 5 lancers-francs précieux en fin de match pour sécuriser la victoire suite au retour de la Russie dans la dernière minute de la rencontre. Laurent Foirest (30 ans) flirte avec le double-double malgré un manque d’adresse aux shoots : 12 points (4/11 aux tirs dont 0/6 à 3-points), 9 rebonds.

LE RETOUR DES RUSSES

Le début de match partait sur un rythme où chacun se répondait coup pour coup. A la mi-temps, la France avait un léger avantage : 42-39. Après la pause, les joueurs d’Alain Weisz étouffait la défense russe, prenant 15 points d’avance 70-55. Trop relâchés ou excès de confiance, les Bleus commençait à se dire qu’il fallait rejouer au basket. Ils encaissaient un 11-0 des Russes qui profitaient des ballons perdus français et des points inscrits par son meilleur joueur Andrei Kirilenko (22 points à 7/17 aux tirs, 6 rebonds et 5 passes) : 70-66. La star russe était bien accompagné en attaque par Victor Khryapa (13 points, 8 rebonds) et Vassili Karasev (12 points, 4 passes)

L’écart était toujours de 4 points : 73-69. Le match fut totalement relancé. Mais Sonko ne tremblait pas sur la ligne des lancers avec un 5/6 et assurait la qualification en demi-finale.

La France se qualifiait pour les demi-finales. Le prochain obstacle à franchir, c’était face à la Lituanie. Malheureusement, les Bleus échoue de peu en s’inclinant 74-70.

France-Russie, 1/4 de finale EuroBasket 2003 (commentaires David Cozette-George Eddy)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *