Euroligue 2010 : le deuxième sacre du FC Barcelone

Déjà vainqueur de l’Euroligue en 2003, le FC Barcelone a réédité le même exploit 7 ans plus tard. Le club catalan a dominé à Paris-Bercy l’Olympiakos sur le score de 86 à 68. C’est le deuxième titre raflée pour l’équipe phare du championnat espagnol. Précisions.

Le Palais Omnisports de Paris-Bercy était la salle qui avait accueilli le Final Four de l’Euroligue en 2010. Cette 63ème édition s’était ponctué par ce second succès du FC Barcelone dans cette compétition européenne après le triomphe en 2003. Le Barça a dominé alors le club grec de l’Olympiakos en gagnant de 18 points : 86-68.

En 1997 déjà, ces deux équipes s’étaient déjà retrouvés en finale. L’Olympiakos avait soulevé le trophée européen grâce à David Rivers (succès 73-58 à Rome). En 2010, porté par un excellent Juan Carlos Navarro, auteur de 21 points, les Blaugrana navaient laissé aucune espoir à son adversaire. Navarro est d’ailleurs le seul joueur du Barça à remporter les deux Euroligue dans l’histoire du club catalan. “Le commissaire” fait partie des joueurs européens qui ont gagné à la fois un Mondial, un championnat d’Europe et une Euroligue.

BARCELONE ASPHYXIE OLYMPIAKOS 

Le FC Barcelone avait pris les commandes de cette finale au cours du premier quart-temps après un tir à 3-points du meneur serbe Milos Teodosic pour l’Olympiakos (14-13 à la 6eme minute). Le Barça infligeait alors un 10-0 dont un panier à 2-points de Pete Mickael (10 points dans tout le premier quart-temps). Les hommes de Javi Pascual comptaient alors 11 points d’avance : 24-13. La formation grecque, dès lors courait après le score. A la fin des 10 premières minutes bien négociées par Barcelone, les Blaugrana menaient 28-19. Symbole de la défense, Fran Vazquez, le pivot espagnol, a réussi 4 contres dans ce premier quart-temps.

Panagiotis Giannakis, coach d’Olympiakos et ses joueurs e retrouvaient dans le dur et n’arrivaient pas à stopper les attaques de Barcelone. L’équipe espagnole accentuait son avance grâce à un tir extérieur réussi de Juan Carlos Navarro qui inscrit la ses 9, 10e et 11eme points dans cette finale : +14 (46-32). Le meneur espagnol signait là un joli 3/5 dans cet exercice à ce moment de la partie. Tout allait bien pour le mieux dans le camp catalan. Le FC Barcelone menait à la mi-temps : 47-36.

En seconde mi-temps, Olympiakos était revenu avec d’autres intentions. Après 4 minutes de jeu dans le 3e quart-temps, ils étaient revenus à 49-42 grâce à Linas Kleiza et ses 2 points. Mais le FC Barcelone maintenait le rythme qu’il avait imposé en première mi-temps creusant un nouvel écart grâce à un panier de Boniface N’Dong avec 3 minutes à jouer dans cette période (60-47). Barcelone comptait toujours 14 points d’avance après 30 minutes de jeu : 64-50.

L’écart passera à + 16 à deux reprises dans le dernier quart-temps : lay-up de Ricky Rubio à la 31e (66-50), deux points de Pete Mickael à la 34e (68-52). L’américain Terence Morris enfonçait le clou avec un tir longue distance dans cette même minute : + 19 (71-52). Il sera imité par Gianluici Basile à la 39e (83-65). Pris à la gorge, Olympiakos es totalement dépassé et n’arrive pas à stopper les multiples offensifs du Barça. Le club du Pirée n’aura pas su revenir et faire trembler son adversaire. Le club grec a vu en face une équipe largement plus forte qu’elle. Victoire finale des Blaugrana 86-68. A noter que la défense barcelonaise a tenu à moins de 20 points à chaque quart-temps l’Olympiakos

LES STATISTIQUES

Les hommes forts de chaque équipe finaliste qui se sont mis en évidence dans ce match :

FC Barcelone :

  • Juan Carlos Navarro : 21 points (6/13 aux tirs et 5/6 aux lancers), 5 rebonds et 3 passes
  • Pete Mickael : 14 points, 5 rebonds et 3 interceptions
  • Ricky Rubio : 9 points, 4 rebonds et 2 passes
  • Terence Morris et Ezraem Lorbek : 8 points chacun

Olympiakos :

  • Theodoros Papaloukas : 12 points, 3 passes
  • Josh Childress : 15 points, 6 rebonds, 2 passes et 3 interceptions
  • Linas Kleiza : 13 points, 4 rebonds
  • Milos Teodosic : 10 points, 3 rebonds, 3 passes
LES REACTIONS

Xavi Pascual : « Nous sommes ravis d’avoir ce trophée. Nous avons joué 22 matchs d’Euroligue cette saison et on en gagne 20. C’est donc une saison merveilleuse et c’est une bonne manière de conclure ce tournoi. Ce soir, on a très bien bougé le ballon, bien attaqué et défendu, rentré nos lancers. C’est difficile de le faire dans une finale. Ravi pour mes joueurs qui ont travaillé dur toute l’année et sont récompensés par cette victoire ».

Panagiotis Giannakis : «La différence vient de nos erreurs. Mes joueurs ont lutté mais on a manqué de patience. On a parfois essayé de jouer et de tirer vite et ça leur a donné des ballons de transition. Ce n’est pas mon souhait de courir mais mes joueurs voulaient faire quelque chose en plus. Dans le troisième quart-temps, j’ai mis des joueurs frais (Vujcic, Halperin), mais ils n’ont pas su contrer le jeu du Barça. Teodosic, qui souffrait de gastro depuis deux jours, n’était pas au maximum comme on l’aurait voulu. Depuis deux ans, nous avons fait des efforts pour en arriver là et on a franchi un pas supplémentaire en corrigeant nos lacunes. J’espère qu’on progressera suffisamment pour revenir en finale et gagner.»

Juan Carlos Navarro : « Travailler dur à payer. Nous avons fait un bon boulot, je suis très heureux pour mes coéquipiers. Nous sommes rentrés sur le terrain prêt à jouer un match si important. Nous avons eu le contrôle pendant 40 minutes. C’était la plus grosse clé du match. Mon premier titre en Euroligue était spécial car c’était le premier pour le club. Etre un joueur important cette fois-ci dans cette finale, c’est aussi spécial ».

Les champions d’Europe 2010

JOUEUR POSTE NATIONALITE TAILLE
Ricky Rubio        Meneur Espagnole 1m93
Juan Carlos Navarro Meneur Espagnole 1m93
Pete Mickeal Ailier Américaine 1m99
Erazem Lorbek Ailier Slovène 2m10
Boniface N’Dong Pivot Sénégalaise 2m13
Gianluca Basile Arrière Italienne 1m92
Jordi Trias Ailier Espagnole 2m06
Jaka Lakovič Meneur Slovène 1m86
Fran Vázquez Pivot Espagnole 2m08
Terence Morris Ailier Américaine 2m06
Víctor Sada Meneur Espagnole 1m92
Roger Grimau Arrière Espagnole 1m96

 

Les highlights de la finale de l’Euroligue en 2010

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *