Elmer Bennett : un 3-point gagnant, comeback colossal de Vitoria

Lors de la 45ème édition de l’Euroligue, au Top 16, le Tau Vitoria a gagné sur le fil le match l’opposant au Maccabi-Tel-Aviv. Après avoir compté 15 points de retard, le club espagnol a écœuré son adversaire sur un tir longue distance d’Elmer Bennett. 

A la Elihayu Sports Palace de Tel-Aviv, le 6 mars 2002, pour le compte de la 2ème journée du Top 16, le Maccabi mena à la fin du troisième quart-temps 58-43. Le club israélien avait même commencé idéalement le match avec un 23-7 dans le premier quart-temps. Malmené, c’est le moment choisi pour Vitoria de jeter toutes ses forces dans le quatrième quart-temps et ainsi reprendre du poil de la bête. Ils signent un 11-4 pour revenir à – 8 (62-54). Le Maccabi, bien que l’écart fonde, continuer à rester devant (70-62).

Le serbe Dejan Tomasevic et l’américain Elmer Bennett ramenaient Vitoria à 70-66. Andres Nocioni, l’argentin lui claqua un dunk monstrueux sur Nate Huffman. Il ne resta plus qu’une possession d’écart (71-68). Mais le Maccabi, pressé par l’adversaire, s’accrocha et faisait toujours la course en tête  à 1:10 de la fin du match (73-69). Laurent Foirest sur une passe de Bennett, égalisa à 75-75 à la suite d’un panier à 3-points dans le corner, le deuxième de la rencontre sur 6 tentatives pour l’ailier français. Il resta alors 21,7 secondes à jouer.

4E QUART-TEMPS : LE 35-19 DE VITORIA

En sortie de temps-mort, le Maccabi parvenait à reprendre l’avantage sur un shoot très difficile signé d’Anthony Parker. L’arrière américain, marquant ainsi ses 21ème et 22ème points de la rencontre, cogna le ballon contre le plexi qui flirte avec l’arceau avant de transpercer le filet et ce malgré le défenseur adverse bien collé à ses trousses. 77-75 pour le Maccabi.

Il reste 7 secondes. Vitoria, encadré par Dusko Ivanovic, remonta rapidement le ballon. Celui-ci arriva dans les mains d’Elmer Bennett qui arma derrière l’arc de cercle. Ca rentre. Coup de massue sur la tête de l’équipe israélienne qui est mené d’un point : 78-77.  Encore 1,2 seconde à jouer mais le Maccabi ne reviendra pas. Fin de match incroyable.

Très vite après le buzzer, les joueurs de Vitoria se ruaient aux vestiaires, conscient d’avoir réalisé un exceptionnel exploit à l’extérieur dans la salle surchauffée de Tel-Aviv. Le club espagnol gagne très largement ce dernier quart-temps 35-19, soit un total supérieur sur l’ensemble de la première mi-temps (31). Ils ont marqué 6 de leurs 11 paniers à 3-points dans les 10 dernières minutes de cette partie (sur 25 tentatives de tout le match). Le floridien Chris Corchiani a été éblouissant dans cet exercice avec un joli 4/4. 

Héros du soir, Elmer Bennett réussissait son troisième panier à 3-points du match et termina avec 13 points en sortie de banc. En 22 minutes, il prend aussi 2 rebonds et donne 2 passes.

L’américain était ravi de cette victoire, s’attardant sur son panier décisif : “Nous avons réussi à gagner avec le coeur. Nous sommes contents, avons notre chance. Nous devions défendre comme nous l’avons fait dans le dernier quart-temps.  Je suis dans le monde du basket depuis bien longtemps. Difficile de dire si c’est le panier plus important de ma carrière. Il le sera bien si on se qualifie pour le Final Four. Je n’étais pas sur que le ballon rentrerait quand celui-ci a quitté mes mains. Je savais juste que je devais prendre le tir sans réfléchir. Je suis content”. (Euroleague.net)

La marque a bien été répartie avec les 13 points aussi d’Andres Nocioni, Chris Corchiani, et les 14 de Dejan Tomasevic et ses 9 rebonds.

DUSKO IVANOVIC : ” LES CHOSES SE SONT REPAREES D’ELLES-MEMES”

Coach de Vitoria, Dusko Ivanovic a apprécié la capacité de réaction de son équipe et l’état d’esprit affiché dans le dernier quart-temps : ” Le Maccabi a superbement bien joué pendant 30 minutes. Leur défense a été extraordinaire. Nous étions mauvais dans le premier quart-temps. Certains de mes joueurs ne pouvaient pas s’en remettre. Mais Bennett a changé notre jeu en première mi-temps. D’autres joueurs ont surgi dans le quart-temps final comme Foirest et Tomasevic. Quand nous avons défendu, les choses se sont réparées d’elles-mêmes. Bennett a réussi un énorme shoot. Tomasevic a pris deux rebonds offensifs après avoir loupé deux tirs. Notre homme clé a été Corciani et son 4/4 à 3-points. Nous avons fait un pas positif ce soir mais il est encore trop tôt pour célébrer. Rien n’est fini encore malgré la victoire”.

Les dernières minutes du match Maccabi-Vitoria

Une pensée sur “Elmer Bennett : un 3-point gagnant, comeback colossal de Vitoria

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *