Elgin Baylor, 61 points lors du Game 5 des NBA Finals 1962

Il reste à ce jour celui qui a marqué le plus grand nombre de points en NBA Finals. Elgin Baylor a été stratosphérique lors de la cinquième manche des finales en 1962 en inscrivant 61 points. 

Les finales NBA 1962 opposaient les Los Angeles Lakers au Boston Celtics qui se sont achevées par la victoire en 7 manches de la franchise du Massachusetts. L’attaque avait été grandement privilégié au point que les deux meilleures équipes de cette saison 61-62 ont toujours marqués plus de 100 points dans cette série.

Au match 5, Elgin Baylor, 27 ans, avait donné l’avantage aux Lakers dans ces finales le 14 avril 1962 avec un match dantesque conclu par 61 points au Boston Garden, une salle dans laquelle se trouvait 13 909 spectateurs. Avec un 22/46 aux tirs et 17/19 aux lancers-francs, l’ailier d’1m96 prit aussi 22 rebonds, s’offrant un double-double gigantesque. Une ligne de stats encore plus impressionnante qu’au match 4 où il avait aligné 38 points et 14 rebonds. En regardant la feuille de stats, c’était donc irréel de voir ses chiffres inscrits sur celle-ci qui a bien été noirci.

Elgin Baylor battait alors le record de Bob Pettit, auteur de 50 points au match 6 des finales NBA 1958 pour les Hawks de Saint-Louis face au Boston Celtics. Depuis les 61 points de Baylor, 3 autres joueurs ont été proches d’égaler le record : Rick Barry pour les Warriors en 1967 (55 points contre Philadelphie au Game 1), Jerry West pour les Lakers en 1969 (53 points contre Boston au Game 1) et Michael Jordan pour les Bulls en 1993 (55 points contre Phoenix au Game 4)

ELGIN BAYLOR : 33 POINTS A LA MI-TEMPS

Dans le détail, Baylor finit le premier quart-temps avec 18 points et 15 dans le deuxième. Le rookie de l’année en 1959 rejoint alors les vestiaires avec 33 unités, soit le meilleur total de points inscrits à la mi-temps dans une finale NBA. Il inscrit la moitié des points des Lakers (66) menés de deux points par l’équipe verte et blanche emmenée par Bill Russell, Tim Heinsohn, Sam Jones, Bob Cousy.

“Elg” ne s’arrête pas en si bon chemin et continue sur sa lancée en attaque. En deuxième mi-temps, il planta 28 points dont 6 en fin de match pour faire passer devant les Lakers. Menés 116-114, L.A fit la course en tête avec 3 points d’avance 120-117. Les Lakers, après une rude bataille, remportaient de 5 points ce match 5 : 126-121.

Malheureusement, les Lakers s’inclineront 4-3, perdant ainsi deux matchs de suite malgré des stats de moyennes de Baylor hallucinantes (40,6 points, 17,9 rebonds et 3,7 passes : le MVP des Finals du côté Lakers était tout trouvé si Los Angeles sortait vainqueur de cette finale).

En participant à 8 finales NBA, Elgin Baylor ne remportera aucun titre en 14 saisons passées sur les parquets de NBA. Malgré un talent de scoreur qu’on lui enlèvera jamais, ses titres individuels, la poisse l’aura suivi pendant sa carrière

Reportage sur les 61 points d’Elgin Baylor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *