Dwyane Wade, le Golden Eagle qui plane sur Marquette (2001-2003)

Figure historique du Miami Heat, c’est dans l’Etat du Wisconsin que Dwyane Wade a fait preuve de virtuosité. Au sein de l’université de Marquette, pendant 2 années (2001-2003), le natif de Chicago a crevé l’écran. Zoom sur sa carrière universitaire.

Le 17 janvier 1982, Madame Jolinda Wade donnait naissance à un jeune bébé prénommée Dwyane. En grandissant, un ballon de basket accompagner ce jeune garçon. Plus de 10 ans après avoir entrevu la lumière, Wade rejoint le lycée de Harold L. Richards à Oak Lawn situé dans l’lllinois, son Etat de naissance. Pour son année junior, il aligne des moyennes de 20,7 points et 7,6 rebonds. En saison senior, c’est un double-double de moyenne qu’il réussit validant sa somptueuse saison en high school : 27 points et 11 rebonds. Son équipe réalise un joli parcours avec un bilan de 24 victoires et 5 défaites. Wade bat le record de points (676) et d’interceptions (106) réalisés en une seule saison.

Dwyane Wade – Harold L. Richards (c) pinterest

Flamboyant au lycée, il éclate aux yeux des facs NCAA. Face aux difficultés scolaires de Dwyane Wade, trois universités manifestent tout de même de l’intérêt pour l’arrière: Illinois, DePaul et Marquette. La fac du Wisconsin rafle la mise. Les Golden Eagles (la même équipe au sein de laquelle a évolué Jimmy Butler quelques années après lui et Doc Rivers avant lui) l’accueille dans son établissement pour étaler son talent dans la sphère NCAA. 

Alors qu’on pense qu’il va faire ses premiers pas universitaires lors de la saison 2000-2001, on fait comprendre à Wade qu’il ne sera autorisé à participer à la saison de basket cette année-là. En cause, des résultats scolaires insuffisants. La fameuse loi « Proposition 48 » établie par la NCAA stipule qu’un certain nombre de notes au lycée doivent être obligatoirement validés pour pouvoir jouer les compétitions sportives en fac. Wade prendra son mal en patience et une année pour obtenir des bonnes notes à l’écrit. L’importance de l’éducation avant tout. Ce fut une saison freshman sans basket pour l’arrière.

En 2001-2002, c’est enfin ses grands débuts en NCAA avec Marquette. Tom Crean, son coach en poste depuis 1999 pouvait donner les premières consignes à son nouveau protégé. A 19 ans, en tant que sophomore, Wade portait donc pour la première fois le maillot aux couleurs des Golden Eagles : Blue & Gold. Pour son deuxième match NCAA, il conclut la rencontre avec un premier double-double face à Chicago State le 18 novembre 2001 : 19 points et 14 rebonds . Ce jour-là, Marquette explosait la défense adverse, une victoire 102-49.

Trois jours plus tard, Marquette participait au Great Alaska Shootout avec 3 matchs à disputer. Le 21 novembre 2001, Dwyane Wade scora 30 points et délivra 8 passes face à Tennessee. Le 23 novembre 2001, “Flash” inscrit le panier de la gagne à 11 secondes de la fin de la rencontre face à Indiana. Victoire 50-49 avec 21 points de Wade. Le 24 novembre 2001, face à Gonzaga, il plante 12 points lors du succès 72-63 face aux Bulldogs. Le bilan de D-Wade sur ce tournoi est remarquable : 64 points, 23 rebonds et 13 passes sur ces trois rencontres (soit 21,3 points, 7,7 rebonds et 4,3 passes de moyenne).

Le 22 décembre 2001, il plante 21 de ses 23 points en deuxième mi-temps face à Wisconsin avec un très bon pourcentage de réussite aux tirs: 8/11. Il prend son plus grand nombre de tirs lors de sa saison sophomore face à Wake Forest: 24 dont 10 réussis, 22 points au final. Il marque au moins 10 points et plus sur ses 14 premiers matchs NCAA et se montre à l’aise aussi dans les vols de ballons.

Il conclut 22 matchs à 2 interceptions et plus dont un avec six balles volés face à DePaul le 19 janvier 2002 au cours duquel il finit meilleur rebondeur avec 8 prises et surtout 35 points (13/18 aux tirs et 8/10 aux lancers-francs). Succès de Marquette 87-68. Il s’agit alors de la troisième plus grosse perf au scoring d’un joueur dans l’histoire des Golden Eagles dans un match de la Conférence USA (C-USA), division dans laquelle évolue Marquette. Il signe un nouveau double-double le 23 janvier contre Texas Christian. (15 points, 12 rebonds).

Le 29 janvier, il se montre encore adroit avec 24 points à 9/13 aux tirs face à Tulane. Le 2 février, il finit avec 25 points (9/13) et 8 rebonds face à Cincinnati. Suite à ces deux matchs, Wade est nommé joueur de la semaine (49 points, 16 rebonds et 8 interceptions). Il finit 9 rencontres à 20 points et plus. Il est le meilleur scoreur lors de 3 matchs consécutifs :

  • Cincinnati le 22 février, défaite 63-62 avec 19 points. Son plus grand temps de jeu est de 36 minutes lors de ce match
  • East Carolina le 26 février, défaite 51-46 avec 19 points
  • DePaul, le 1er mars, victoire 72-53 avec 16 points

Lors du tournoi C-USA, en dépit des 16 points de Wade en finale, Marquette la perd face à Cincinnati 77-63. Il score au moins 10 points lors des 17 derniers matchs de Marquette dont 18 le 14 mars 2002 face à Tulsa au premier tour du tournoi NCAA, une première pour Wade. Il conclut un match complet ce jour-là avec 7 rebonds, 6 passes et 3 interceptions lors de la défaite 71-69. A l’issue de cette élimination, les Golden Eagles affichent un bilan de 26 victoires et 7 défaites, un des meilleur depuis la saison 93-94.

Les chiffres de D-Wade démontrent qu’il a réussi une superbe première saison NCAA: 17,8 points (48,7 % aux tirs, 34,6 % à 3-points et 69 % aux lancers-francs), 6,6 rebonds, 3,4 passes, 2,5 interceptions et 1,1 contre en 32 matchs. Marquette ne s’est pas loupé en voualnt s’attacher les services de D-Wade. Il est le huitième meilleur scoreur de la C-USA. Marqueur le plus prolifique de Marquette avec 571 points, Wade est le sophomore à avoir comptabilisé le plus grand nombre d’interception (79) et réussi la troisième plus grosse perf de l’histoire de Marquette dans cette catégorie statistique.

Désigné par Basketball Times comme le “Newcomer Of The Year” (le nouveau venu de la NCAA), ce magazine US a fait figurer le nom de Wade dans le deuxième meilleur cinq de la saison universitaire 2001-2002. Il a fait partie du meilleur cinq de cette saison-ci de la C-USA. Sa première est bien accomplie. Les fans de Marquette ont découvert un arrière talentueux, très athlétique dôté d’une envergure incroyable. Vraie menace offensive pour ses adversaires NCAA, il exerce une défense immense comme le prouve son nombre d’interceptions. Il montre sa capacité à  maintenir une solide posture pour contester les shoots.

Dwyane Wade et son coach Tom Crean à Marquette (c) DR
UN D-WADE DE GALA EN 2002-2003

La saison suivante, en tant que joueur junior, Dwyane Wade monte d’un cran en 2002-2003 en étant toujours omniprésent des deux côtés du terrain. Cette saison démarre par le tournoi Pepsi Blue and Gold Classic. Wade est performant sur ce tournoi en 3 matchs : 56 points, 20 rebonds et 10 passes (moyennes de 18,7 points, 6,7 rebonds et 3,3 passes). Il signe son troisième double-double en NCAA lors de cette compétition remportée par son équipe face à Texas-San Antonio le 23 novembre 2002 : 32 points (10/17 aux tirs et 10/13 aux lancers-francs) et 13 rebonds. Il s’agit de son deuxième meilleur total de points suite à ses 35 points lors de sa saison sophomore. Suite à ce tournoi, le 26 novembre 2002, Wade réussit ses 11 premiers tirs pour un total de 23 points en première mi-temps contre Eastern Illinois. Il conclura ce match avec 28 points et repart avec la victoire de sa fac sans souci : 97-73.

Wade enchaîne ensuite avec une match à 31 points en 33 minutes le 7 décembre contre Appalachian State. Le journal sportif Sporting News le nomma joueur de la semaine suite notamment à sa grosse performance face au Wisconsin le 14 décembre 2002 (25 points à 11/17) et un succès 63-54. Lors des 8 premiers matchs de Marquette, il finit meilleur scoreur des “aigles en or” dont un avec 28 points face à Elon le 21 décembre 2002. Succès 89-57.

Il conclut une rencontre avec un nouveau double-double face à Dayton le 4 janvier 2003 : 17 points, 10 rebonds, son quatrième en carrière, le deuxième cette saison-là. Le 7 janvier 2003, il met fin à 28 matchs de suite avec au moins 10 points marqués. Ce jour-là, face à Saint-Louis, il ne rentre que six points lors de la victoire de Marquette 60-54. Le 14 janvier 2003, il égale une fois de plus son record de points avec 35 unités face à Tulane, victoire 85-73. Il achève ensuite 5 matchs de suite à 20 points et plus. Le 29 janvier, il plante 25 points à 10/15 face à East Carolina. Le 1er février, l’arrière score 14 de ses 16 points en deuxième mi-temps face à Cincinnati. Victoire 82-76 en prenant aussi 8 rebonds. Le 9 février, il intercepte 5 ballons en plus de ses 18 points face à Wake Forest, victoire 68-61. Le 12 février il frôle le triple-double avec 17 points, 7 rebonds et 8 passes face à DePaul. Victoire 73-60.

Le 20 février, il aligne 21 points, 9 rebonds, 4 passes et 3 interceptions face à Charlotte. Deux jours plus tard, le 22, il signe face à Texas Christian son troisième double-double de la saison (cinquième de la carrière) : 22 points et 13 rebonds, 5 passes et 3 interceptions. Suite à ces deux bons matchs, Wade est élu joueur de la semaine. Le 27 février, il n’éprouve aucune fatigue et termine la rencontre contre Louisville avec 28 points dont 19 en première mi-temps, 8 rebonds et 7 passes. Une performance qui s’accompagne avec un nouveau succès 78-73.

Ler 1er mars il affiche son quatrième match consécutif à 20 points et plus avec 26 unités à 6/10 aux tirs et 14/15 aux lancers-francs, son record en NCAA. Suite à ce match, il est élu pour la cinquième fois cette saison-là, joueur de la semaine, avec des moyennes de 27 points, 5,5 rebonds, 7 passes, 2,5 interceptions et 3 contres en deux matchs : victoire face à Louisville le 27 février (78-73) et Alabama-Birmingham le 1er mars (98-87).

Quatre jours plus tard, un grand moment émotionnel s’est produit pour Wade. Sa mère qui a connu des déboires judiciaires (trafic de cocaïne, peine de prison), a fait le déplacement pour voir pour la première fois son fils jouer au basket le 5 mars 2003. Au Bradley Center à Milwaukee, “la madre” voit son gamin briller avec 26 points, 10 rebonds et 5 passes. Victoire de Marquette 70-61.

DWYANE WADE : PHENOMENAL LORS DE LA MARCH MADNESS 2003

Wade est à 24 reprises meilleur marqueur de son équipe et top rebondeur 11 fois. Il marque aux moins 10 points et plus sur 31 des 33 matchs disputés dont 21 à plus de 20 points et 3 à 30 points et plus. Avec un super bilan de 23 victoires et 5 défaites, Marquette se qualifia pour le tournoi NCAA. Le parcours des Golden Eagles est magnifique : la fac du Wisconsin se hisse au Final Four, une première depuis le titre de champion NCAA glané en 1977. Et D-Wade s’impose en patron de son équipe lors de  cette March Madness (« cette folie de mars ») :

  • 15 points, 5 rebonds, 4 passes et 2 contres face à Holy Cross le 20 mars 2003, succès 72-68 au premier tour de la Région Midwest
  • 24 points, 8 rebonds, 7 passes et 2 interceptions face à Missouri le 22 mars 2003, succès 101-92 après prolongation au second tour
  • 22 points (10/19 aux tirs), 3 rebonds, 4 passes et 3 interceptions face à Pittsburgh le 27 mars 2003, succès 77-74 en demi-finale régionale
  • 29 points (11/16 aux tirs dont 2/2 à 3-points et 5/6 aux lancers-francs), 11 rebonds, 11 passes et 4 contres, succès 83-69 face à Kentucky en finale régionale. 

“Pookie” est élu MVP des phases finales NCAA de la région Midwest avec des moyennes somptueuses sur ces 4 matchs : 22,5 points, 6,8 rebonds, et 6,5 passes.

Lors de son premier Final Four, Dwyane Wade et ses partenaires ont été humiliés par Kansas en demi-finale nationale. Au Louisiana Superdome, les Jayhawks ont largement vaincu les Golden Eagles sur le score de 94-61 le 5 avril 2003. Wade a été encore complet dans cette rencontre cauchemardesque : 19 points, 6 rebonds, 4 passes et 2 interceptions. Pour gagner ce match, Kansas s’est appuyée sur Keith Langford (23 points), Nick Collison (12 points) et Kirk Hinrich (18 points).

Cette élimination mettait donc un terme à la saison de Marquette qui la terminait avec un bilan de 27 victoires et 6 défaites. Les stats moyennes de Wade sont en hausse lors de cette saison junior en 33 matchs : 21,5 points (50,1 % aux tirs, 31,8 % à 3-points et 77,9 % aux lancers-francs), 6,3 rebonds, 4,4 passes, 2,2 interceptions et 1,3 contre. 

DWYANE WADE : SON MAILLOT RETIRE EN 2007

Il n’effectuera pas sa saison senior et se présente à la Draft 2003 qui s’est déroulé au Madison Square Garden le 26 juin. Le Miami Heat le choisit en cinquième position au premier tour après le « first pick » (Lebron James), le 2nd choix (Darko Milicic), 3eme choix (Carmelo Anthony) et 4eme choix (Chris Bosh). “Flash” est le joueur de Marquette drafté le plus haut possible.

Sur ses deux saisons à Marquette, Dwyane Wade tourna à 19,7 points (49,4 % aux tirs, 33,3 % à 3-points, 74,5 % aux lancers-francs), 6,5 rebonds, 3,9 passes, 2,3 interceptions et 1,2 contre en 65 matchs. Sur ses deux ans, il conclut 30 matchs à 20 points et plus. Au total, il comptabilise 1281 points (20ème meilleur scoreur de l’histoire de Marquette), 420 rebonds, 250 passes, 150 interceptions (9ème de toute l’histoire), et 79 contres.

Plus de 3 ans après son arrivée en NBA, le 4 février 2007, Marquette a rendu un bel hommage aux prouesses et efforts fournis par Dwyane Wade. Son maillot floqué du numéro 3 a été retiré à la mi-temps du match opposant les Golden Eagles face à Providence.

Il y a deux ans, en décembre 2014, Wade était revenu sur sa periode vécue à Marquette sur le site de la Fox Sports. Il en garde un merveilleux et profond souvenir : « A chaque fois que je reviens à Marquette, je pense à ces premiers jours où j’ai marché sur ce campus en tant que gamin désorienté. C’était génial de faire partie de cette famille, une communauté qui m’acceptait. En tant qu’enfant ayant grandi dans un quartier pauvre, et des situations à risque, tu veux être accepté, être aimé. Je sentis cela en venant ici  à travers les portes de cette fac ». Et d’ajouter, « Marquette est dans mon cœur. C’est dans mon radar. Cela est une grosse partie de Dwyane Wade. A chaque fois que je joue un match de basket, les gens disent «  il vient de Marquette University ». C’est très important. Je suis très occupé et je ne peux pas revenir ici tout le temps. Mais j’essaie toujours d’être relier à cette fac ».

Le lien est solide avec Marquette. Il fait un magnifique geste en investissant de l’argent pour monter un programme de lecture en été. Il s’est impliqué également dans le programme basket des Golden Eagles qui ont vu Tom Crean, son coach en deux ans (2001-2003) quitter le navire en 2008.

Les images de Dwyane Wade à Marquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *