Documentaire : Evan Fournier, le rêve américain

Evan Fournier a fait l’objet d’un documentaire produit par Momentum Productions, Compaktproduction & Hippocampe Studio. D’une durée d’1h16, le parcours de l’arrière français est retracé jusqu’au moment où il atterrit en NBA 12 ans après avoir développé ses premiers gestes de basketteurs dans son département de naissance : le Val-de-Marne.

Les deux réalisateurs Benoît Dujardin et Thomas Hombert ont présenté en octobre 2012 cet excellent documentaire (rendu possible grâce au financement participatif sur le site kisskissbankbank) sur Evan Fournier et son envie de titiller le monde du basket professionnel. On y découvre alors le parcours du natif de Saint-Maurice dans le Val-de-Marne. Alors que lui veut jouer au au football, faute de place, il se tournera vers les parquets, le ballon orange et les panneaux de basket. Il signe alors à 8 ans sa première licence au club de Charenton en 2000. 7 ans après, il rejoint le centre fédéral de l’Insep. En 2009, il est repéré par la Jsf Nanterre pour évoluer en Pro B (4,7 points en 31 matchs joués).

OBJECTIF : LE MONDE PRO

A 17 ans, il découvre ensuite le championnat de France de Pro A avec Poitiers où il évoluera deux saisons en luttant pour le maintien à chaque fois avec ses coéquipiers. Deux années avec ce club du département de la Vienne où il fera preuve d’une nette progression en jouant beaucoup plus d’une saison à une autre :

  • 2010-2011 : 6,4 points ; 2,1 rebonds et 0,7 passe en 29 matchs et 14 minutes
  • 2011-2012 : 14 points, 3,2 rebonds et 2,2 passes en 30 matchs et 26 minutes

Avec le club poitevin, il se distingue dans l’élite du basket français : joueur du mois de mars 2012 de Pro A. En cinq rencontres disputées, Fournier a aligné des moyennes de 16,4 points, 2,8 rebonds et 2,0 passes pour 13,2 d’évaluation. Lors de cette période du mois de mars, son super travail a permis à Poitiers de glaner trois succès sur ses cinq matches, une bonne chose dans l’optique du maintien. Evan Fournier a notamment signé 21 points dans la victoire de Poitiers à Cholet (85-77).

En mai, soit deux mois plus tard, il remporte les trophées de joueur ayant le plus progressé en Pro A ainsi que celui de meilleur jeune de Pro A.

Entre temps, Fournier répond à l’invitation du Nike Hoop Summit, une rencontre annuelle de basket-ball opposant sur le territoire américain les meilleurs jeunes joueurs US à ceux du reste du monde, essentiellement des Européens. Cet événement permet à de recruteurs des équipes NCAA et ceux des franchises NBA de repérer les potentiels grands joueurs. Il participe aussi au Championnat d’Europe U20 en 2011 à Bilbao en Espagne avec l’équipe de France qui terminera sur le podium avec une bien belle médaille de bronze.

DRAFTE EN 2012

Evan Fournier ne dissimule pas ses envies et veut goûter au basket de haut niveau. Son but alors est de rejoindre la NBA comme les autres français qui y sont parvenus avant lui (Tony Parker, Boris Diaw, Mickael Piétrus, Nicolas Batum) Ca sera chose faite quand le commissionner de la NBA  de l’époque qu’était David Stern prononce son nom lors de la draft 2012. Le 28 juin de cette année à New-York, l’arrière français est choisi en 20ème position par les Denver Nuggets.

De ses débuts jusqu’à la draft, beaucoup de témoignages sont à découvrir : ses parents (anciens judokas de haut niveau et passés par l’Insep) tous ses entraîneurs évoquent son talent inné ballon en main, racontent son évolution.

Le documentaire ci-dessous :

Evan, le rêve américain (2012) from momentum-prod on Vimeo.

Une pensée sur “Documentaire : Evan Fournier, le rêve américain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *