Dennis Rodman : ses “game highs” aux rebonds face à 29 franchises NBA

Excentrique, exubérant, l’ADN de Dennis Rodman en NBA, c’était le rebond. Se battre dans la raquette pour cueillir les ballons “Spalding” dans les nuages, c’est ce qu’a fait copieusement le “Demolition Man”. Détails et infographie sur ses plus gros totaux de rebonds pris face aux 29 franchises NBA.

Choisi très loin lors de la draft 1986 (27ème position), Dennis Rodman a joué 911 matchs de saison régulière pour des moyennes de 13,3 rebonds par rencontre sous le maillot de Détroit (1986-1993), San Antonio (1993-1995), Chicago (1995-1998), L.A Lakers (1998-1999), Dallas (1999-2000). C’est en fin d’article que vous voir ses meilleurs totaux aux rebonds en saison régulière face aux 29 franchises NBA contre lesquelles il a joué. Avant ça, voici quelques détails sur le bon gros taf de l’ex-acteur du film “Simon Sez”.

Enorme défenseur, poseur d’écrans, “The Worm” réalisa donc de belles prouesses aux rebonds en aspirant les ballons dans les airs. Avec une telle identité sur les terrains, Rodman s’est montré indispensable dans un roster. Sans être un gros scoreur (à l’exception du 2 janvier 1991 où il claque 34 points à 15/21 aux tirs face à Denver) c’est sous les couleurs des maillots des Pistons, des Spurs et des Bulls qu’il a fait son taf de rebondeur.

DENNIS RODMAN : UN RECORD AVEC 34 REBONDS

A 5 reprises, l’ailier tatoué le long du corps de 2m01 a fini un match avec plus de 30 rebonds dont son plus gros total en carrière le 4 mars 1992 face à Indiana : 34 ballons attrapés dont 18 offensifs (record NBA) avec son numéro 10 de Détroit après une 35ème victoire en 60 matchs et une prolongation (110-107).

C’est lors de sa sixième saison (1991-1992) dans ce championnat nord-américain qu’il va enregistrer sa plus grande moyenne aux rebonds : 18,7 prises en 82 matchs. C’est la moyenne la plus élevée depuis Wilt Chamberlain en 1972-1973 (18,6)

Au total, en 14 saisons, le quintuple champion NBA (1990, 1991, 1996, 1997 et 1998) et double meilleur défenseur de l’année (1989-1990, 1990-1991) aura attrapé 11 954 rebonds avec les 5 franchises cités précédemment : 4329 offensifs et 7625 défensifs.

De toute l’histoire, Dennis Rodman se distingue encore plus en étant devenu le plus vieux joueur à avoir été meilleur rebondeur sur une saison : 36 ans et 341 jours au terme de la saison NBA 1997-1998 avec une moyenne de 15,01 rebonds. Belle perf pour un grand-père tatoué.

Il obtient le titre de meilleur rebondeur 7 saisons consécutives (1991-1992 à 1997-1998) battant le record de Moses Malone (5 fois meilleur rebondeur de suite entre 1980-1981 et 1984-1985).

Infographie Dennis Rodman – (c) B-Rise.com

(c) Photos – Getty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *