Damian Lillard climatise la Q Arena de Cleveland : un 3-point au quasi-buzzer en 2013

L’actuel meneur porteur du numéro 0 des Blazers adore inscrire des paniers à 3-points au buzzer-beater. Lors de sa deuxième saison NBA, Damian Lillard l’avait déjà fait à 23 ans. Précisions.

A quelques jours de Noel, le 17 décembre 2013, Damian Lillard offrait une 22ème victoire aux Portland Trail Blazers. L’équipe de l’Oregon gagnait à la Quicken Loans Arena de Cleveland 119 à 116 grâce à son meneur de jeu. “Dame” plantait un ultime panier longue distance à 0,4 secondes du match: son huitième réussi en 12 tentatives. Pas mal le 66,7 % à 3-points pour “Big Game Dame”.

DAMIAN LILLARD FAIT GAGNER PORTLAND SUR UN HUITIEME 3-POINTS

En sortie de temps-mort, avec 7,1 secondes à jouer dans le dernier quart-temps, Nicolas Batum filait le cuir orange à Lillard. Après plusieurs dribbles, il monte sur Alonzo Gee et arme à 3-points. Le ballon cogne l’arceau avant de transpercer le filet. Lillard reçoit les félicitations de ses coéquipiers. La dernière possession des Cavs ne donnera rien : le dernier tir pris par Kyrie Irving (25 points, 10 passes) est un échec. Le début de saison des Blazers avait été au top : 22ème succès en 26 rencontres. Un départ plus que canon.

La ligne de stats de Damian Lillard est folle. Au bord du triple-double, il termine avec 36 points (11/23 aux tirs, et 6/7 aux lancers-francs) 8 rebonds et 10 passes en 37 minutes. Le joueur sophomore à l’époque signait un de ses meilleurs matchs avec Rip City depuis son arrivée en NBA en 2012.

Lillard devient ce soir-là le cinquième joueur de l’histoire des Blazers à réussir au moins 8 paniers à 3-points après Nick Van Exel en 2005 (8/13), Damon Stoudamire en 2005 (8/16), Nicolas Batum en 2012 (9/15), Wesley Matthews en 2012 (8/10).

Le rookie de l’année 2013 battait alors son record de paniers à 3-points marqués en saison régulière. Le natif d’Oakland avait réussi un 7/12 contre Golden State le 11 janvier 2013.

Damian Lillard est surtout le quatrième joueur de Portland à lâcher sur un parquet au minimum 35 points, 5 rebonds et 10 passes en un seul match après Clyde Drexler, Terry Porter et Rod Strickland.

Il confirmera sa belle saison rookie lors de sa deuxième année dans la Grand Ligue signant des stats quasi similiaires : 20,7 points, 3,5 rebonds et 5,6 passes en 82 matchs.

Les 36 points de Damian Lillard son buzzer-beater

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *