Chris Paul, le voleur de 9 ballons en 2008 contre les Mavs

Lors de sa troisième saison NBA, Chris Paul a fait figurer son nom dans la liste des joueurs ayant réussi au moins 9 interceptions dans la Grande Ligue. 

Le 20 février 2008, Chris Paul a flirté avec le triple-double lors de la 37ème victoire des Hornets à la New Orleans Arena : 31 points (11/20 aux tirs dont 2/3 à 3-points et 7/7 aux lancers-francs), 11 passes et 9 interceptions.

A ce moment-là, “Ci-pi-fruit” est devenu le cinquième joueur de l’histoire de la NBA à finir une rencontre de saison régulière avec au minimum : 30 points, 10 passes et 9 interceptions. Avant lui, Rick Barry (en 1974), Larry Bird (en 1985), Michael Ray Richardson (en 1985), et Scottie Pippen (en 1994) avaient réussi une performance de la sorte.

Grâce à son super taf, Chris Paul a fait gagner son équipe : 104 à 93. Le meneur a planté 19 de ses 31 points dans le troisième quart-temps avec un tir réussi à longue distance qui a permis aux Hornets de mener de 11 unités. Il a bien été entouré en attaque : Peja Stojakovic et David West ont marqué chacun 18 points.

Il ne battra pas le record du plus grand nombre d’interceptions dans un match. Celui-ci est co-détenu par Larry Kenon et Kendall Gill, auteurs de 11 ballons volés respectivement en 1976 et 1999.

Ce match marquait le retour de Jason Kidd à Dallas en provenance de New Jersey et tout juste transféré en février 2008.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *