NBA Finals 1996 : Chicago Bulls, le quatrième sacre face à Seattle

De retour à la maison, les Bulls concluaient la série sur une quatrième victoire devant son public : 87 à 75. 4 victoires à 2 au final avec ce quatrième titre en poche.

Gagnant les trois premiers matchs de cette finale, Chicago en perd deux de suite face au Seattle Supersonics à l’extérieur, menant plus que 3-2. Avec cette dernière victoire lors de cette campagne de playoffs 1996 devant 24 544 spectateurs, la franchise de l’Illinois a évité de jouer un match 7 à domicile et succédait aux Houston Rockets.

Au United Center, Michael Jordan a affiché un pourcentage catastrophique aux tirs : 5/19. Il compensa son mauvais match avec une réussite aux lancers-francs : 11/12. Qu’importe, le numéro 3 de la draft 1984 glanait son quatrième titre NBA depuis l’annonce de son retour le 19 mars 1995. Un an et demi après sa première retraite, Jojo ramenait à nouveau Chicago au sommet, trois ans après leur dernier titre.

A la fin des 48 minutes de ce Game 6, Jordan prit le ballon et le serra fort contre lui tout son corps étalé sur le parquet avec Randy Brown sur lui. L’image est saississante, les émotions furent fortes.

MICHAEL JORDAN, QUATRIEME TROPHEE DE MVP

Il est élu à nouveau MVP des Finals en signant de moyennes de 27,3 points (41,5 % aux tirs), 5,3 rebonds et 4.2 passes en 6 matchs. MJ est le premier joueur à remporter 4 fois ce trophée individuel. L’arrière finit les playoffs 1996 avec 30,7 points, 4,9 rebonds et 4,1 passes.

“His Airness” fait alors à cet instant partie des joueurs à avoir gagné au minimum 4 titres NBA comme Bill Russell, John Havlicek, Bob Cousy, Kareem Abdul-Jabbar, Magic Johnson et son partenaire Scottie Pippen. 

Dans ce match 6, Dennis Rodman a fait une moisson aux rebonds : 19 prises. C’est l deuxième fois que “Demolition Man” réussit à capter dans les airs 19 ballons. Le 11 juin 1989, avec Détroit, il avait réussi cette performance lors du match 3 face aux Lakers.

Scottie Pippen, égal à lui-même, a encore rempli toutes les cases statistiques : 17 points, 8 rebonds, 5 passes et 4 interceptions.

Du côté de Seattle, le trio des Sonics n’a pas su assez contrarié les Bulls. Gary Payton finit avec 19 points, 4 rebonds e 7 passes. Shawn Kemp a été bon avec 17 points, 14 rebonds, 3 passes, 3 interceptions et 2 contres. Detlef Schrempf scora 23 points en plus de ses 5 rebonds et 2 passes. Les Sonics n’auront donc pas réussi à ramener un deuxième titre NBA après celui de 1979.

La saison 1995-1996 est la plus aboutie de l’histoire des Chicago Bulls avec à sa tête Phil Jackson. Avec ce nouveau championnat remportée, la franchise symbolisée par le taureau a battu le record du nombre de victoires en saison régulière : 72 succès pour seulement 10 défaites. Une saison hors-norme avec en chef de file un des meilleurs scoreurs de la Grande Ligue : Michael Jordan.

Le match 6 Seattle-Chicago en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *