Bulls-Lakers (Finale 1991, Game 5) : 1er titre de Chicago, un Scottie Pippen de gala

Considéré comme le lieutenant de Michael Jordan, Scottie Pippen a bien secondé le grand scoreur de Chicago lors de la cinquième manche des finales NBA en 1991 face aux Los Angeles Lakers. Lors de la victoire qui lui offra le premier titre de sa carrière, « Pip » afficha une ligne de statistiques conforme à ce qu’il démontra sur le terrain : la polyvalence.

En position très favorable, avec deux victoires d’avance, les Bulls de Chicago (1er de la conférence Est) devaient finir le travail au Great Western Forum d’Inglewood de L.A lors de ces finales 1991. Le 12 juin de cette année-là, les Bulls s’étaient employées face aux Lakers (3eme de la conférence Ouest) de Magic Johnson, Vlade Divac, Sam Perkins, AC Green, Elden Campbell, mais handicapé par les absences de Byron Scott et James Worthy.

PIPPEN, SON MEILLEUR MATCH DES FINALES
Pippen et Jordan tout sourire avec leur premier trophée NBA en 1991 (c) nba.com

Dans ce Game 5, Si Jordan a parfaitement répondu présent avec 30 points, 4 rebonds, 10 passes et 5 interceptions, son coéquipier Scottie Pippen a réalisé un match parfait en soutien de sa Majesté, réussissant sa meilleure performance dans ces finales. L’ex-ailier de la fac d’Oklahoma signe à 25 ans, 32 points (10/22 aux tirs dont 1/2 à 3-points et 11/12 sur la ligne des lancers), 13 rebonds, 7 passes et 5 interceptions en 48 minutes de jeu, soit le même temps de jeu que MJ. 

Pippen avait la responsabilité de défendre sur Magic Johnson lors du match 2. Suite à un problème de fautes de Michael Jordan dans cette deuxième manche commises rapidement dans ce Game 2, Pip avait pour consigne de défendre sur le joueur des Lakers comme il le rappelait dans une interview en novembre 2011 : « Quand on a fait appel à moi pour surveiller Magic, je savais que je pouvais lui poser des problèmes. Je l’ai regardé durant toute ma carrière même avant. Je savais le type de joueur qu’il était et ce qu’il fallait faire pour l’empêcher d’être aussi efficace sur le terrain qu’il a pu l’être tout au long de sa carrière ». (nba.com.bulls)

Mené 93-90, les hommes de Phil Jackson collaient un 9-0 dans le dernier quart-temps. Ce sont ni Jordan ni Pippen qui allaient reprendre le contrôle de la partie mais de passer devant au score. C’est le meneur John Paxson qui sort de sa boîte pour écœurer les Lakers avec 10 points inscrits au milieu du quatrième quart-temps (20 au total à 9/12 aux shoots).

Une victoire finale 108-101 permet à Chicago de décrocher le premier titre de son histoire, 25 ans après son existence. Michael Jordan MVP, Scottie Pippen s’est bien dépensé sur le terrain durant ces finales. Son impact a été grandiose pour les Bulls comme en témoigne ses moyennes sur ces cinq manches : 20,8 (45,3 % aux tirs, 86,2 % aux lancers-francs), 9,4 rebonds, 6,6 passes et 2,4 interceptions. Mieux en 17 matchs de playoffs, Pippen aligne 21,6 points, 8,9 rebonds, 5,8 passes et 2,5 interceptions

En face, le triple-double gigantesque de Magic Johnson n’aura pas suffi : 16 points, 11 rebonds et 20 passes.

Le Game 5 Bulls-Lakers en 1991 et le sacre de Chicago

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *