Bullets-Heat 1993 : Rony Seikaly, un double-double avec 34 rebonds

Le 3 mars 1993, Rony Seikaly avait établi un nouveau record au sein de la franchise du Miami Heat. Avec l’équipe floridienne, il est devenu le meilleur rebondeur de l’histoire sur un match de saison régulière. Face aux Washington Bullets, il gobe 34 rebonds.

Après 4 saisons universitaires à la fac de Syracuse, l’américano-libanais Rony Seikaly est sélectionné en 9ème position du premier tour de la draft 1988 par le Miami Heat. Le natif de Beyrouth va se sublimer lors de sa cinquième saison avec l’équipe de South Beach. Le 3 mars 1993, le Heat reçoit à la Miami Arena les Washington Bullets (Michael Adams, Tom Gugliotta, Harvey Grant, Don Maclean).

Dans la raquette, Seikaly fait le chantier. Il prend 34 rebonds soit plus de la moitié de son équipe (59). Encore mieux, il finit la partie avec un double-double avec 12 points inscrits à 50 % aux shoots (6/12). Une prestation grandiose de l’ancien Orangemen de Syracuse. Lui et ses coéquipiers (Grant Long, Glen Rice, Steve Smith, Brian Shaw, Bimbo Coles, Harold Miner, Keith Askins) s’imposaient de 21 points à domicile : 125-106.

« J’ETAIS EN TRANSE AUX REBONDS »

« The Spin Doctor » enregistre non seulement un record de franchise mais aussi un record NBA. A ce moment de la saison, il est très proche d’égaler le record de Charles Oakley. Le 22 avril 1988, « Oak » avait totalisé 35 rebonds pour les Bulls contre Cleveland. Le record précédent du Heat dans son histoire dans cette catégorie statistique, c’était 24 prises aux rebonds par Seikaly la saison précédente lors d’une rencontre face aux Cavaliers.

Seikaly livrait son analyse après la rencontre sur sa domination dans la peinture face aux intérieurs de Washington : « j’étais en transe, en transe aux rebonds. J’avais l’impression que le ballon se dirigeait vers moi ». Son coach Kevin Loughery avouera à la presse que son intérieur voulait prendre encore plus de rebonds : « je savais qu’il voulait atteindre la barre des 40 rebonds mais nous voulions faire participer d’autres joueurs au match ». (sun-sentinel.com)

Rony Seikaly, ses 34 rebonds en images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *