Brad Miller, ses 3 triple-doubles pour les Kings

Parmi toutes les franchises dans lesquelles il a joué, c’est pour celle de Sacramento où Brad Miller, 41 ans aujourd’hui, aura le plus longtemps porté les couleurs au cours de sa carrière NBA. Et c’est avec les Kings qui l’a enregistré ses meilleurs performances en saison régulière : trois triple-doubles. Détails.

Le 24 juillet 2003, Brad Miller est impliqué dans un trade à trois équipes entre Sacramento, Indiana et San Antonio. L’intérieur rejoint les rangs des Kings tandis que Ron Mercer et Hedo Turkoglu notamment débarquent aux Spurs. L’ancien pivot de la fac de Purdue évolue dans une quatrième franchise NBA après avoir porté le maillot des Hornets puis ceux des Bulls et des Pacers. En Californie, il aura été bien entouré dans le 5 majeur avec Vlade Divac, Peja Stojakovic, Doug Christie et Mike Bibby.

Pour sa première saison avec Sacramento, Miller réalise son premier triple-double en carrière à 27 ans, lors de la très large victoire de son équipe aux dépens des Orlando Magic de Tracy Mcgrady: 22 points (7/8 aux tirs ; 8/9 aux lancers-francs), 14 rebonds et 10 passes en 37 minutes. Comme quoi, un Miller peut donc en cacher un autre et briller sur les terrains, n’est-ce pas Reggie ? A l’Arco Arena, ce soir de 21 novembre 2003, les Kings battent leurs adversaires floridiens de 30 points : 122-92.

RICK ADELMAN : « MILLER M’A SUPPLIE DE LE FAIRE RESTER »

A la fin du match, le coach des Kings cette saison-là, Rick Adelman avouera que Brad Miller voulait absolument conclure sa rencontre avec un triple-double refusant alors de rejoindre le banc dans le quatrième quart-temps : « Il m’a supplié de le faire rester sur le terrain, il voulait donner deux passes de plus pour avoir son triple-double. Il voulait jouer deux minutes de plus. Il avait trois possessions lui ai-je dit. Habituellement, je ne l’aurais pas fait. Il devait je devine payer un diner à Bobby Jackson ». (source : espn.com).

A 8mn36 de la fin du match, Miller offrait sa neuvième passe à Bobby Jackson (105-76). Moins d’une minute après, à 7mn30 du terme, bis repetita entre ces deux joueurs. Le back-up de Bibby inscrivait deux points supplémentaires sur la 10ème passe décisive de Miller. (109-80).

SECOND TRIPLE-DOUBLE CONTRE SON ANCIENNE EQUIPE

Le 7 décembre 2003, soit moins d’un mois après, il conclut un second match avec un triple-double. Cette fois, c’est face à son ancienne équipe qui l’avait transféré, les Pacers (Reggie Miller, Jermaine O’Neal, Ron Artest). Toujours à l’Arco Arena, Miller réalisait presque les même stats que face à Orlando : 18 points (9/17 aux tirs), 15 rebonds et 10 passes. Une belle prestation qui s’ajoute à celle réalisée deux jours auparavant. Miller avait scoré 35 points (son record à ce moment de sa carrière) + pris 10 rebonds contre les Wolves de Kevin Garnett. Mais défaite 112-109 des Kings face à Minnesota.

PLUS DE 3 ANS POUR VOIR UN AUTRE TRIPLE-DOUBLE

Il faudra ensuite attendre plus de trois ans, soit le 10 avril 2007 pour que Brad Miler réitère ce type de performance. Cette fois-ci, il termine un match avec de plus de 10 unités dans trois catégories de statistiques hors des bases des Kings. Au FedEx Forum de Memphis, contre les Grizzlies de Pau Gasol, il rentre 17 points, prend 10 rebonds et donne 11 passes en 40 minutes de jeu. Victoire 112-100 de Sacramento dont l’effectif n’est plus celle lors de l’arrivée de Miller en 2003 : Shareff Abdur-Rahim, Ron Artest, Francisco Garcia.

Brad Miller aura passé cinq saisons et demie chez les Sacramento Kings. Ses stats de moyennes avec la franchise californienne sont de 13,9 points ; 9 rebonds et 4,2 passes en 385 matchs joués dont 359 comme titulaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *