Bernard King : roi du Garden avec 52 points

Le 24 novembre 1984, le roi du Madison Square Garden portait bien son nom. Bernard King a fait très mal aux Indiana Pacers à New-York ce soir-là. L’ailier des Knicks a cartonné avec 52 points au compteur. Détails de son match dantesque.

Il aurait pu conclure son match de façon encore plus belle avec un triple-double. En plus de ses 52 unités et une excellente adresse (19/31 aux shoots et 14/17 aux lancers-francs), Bernard King, a aussi aidé ses coéquipiers en prenant 7 rebonds et délivrant 7 passes en 36 minutes de jeu lors de la victoire des Knicks 119-100 face aux Pacers. New-York alignait un cinquième succès de suite, la septième en 16 matchs après un départ catastrophique au début de la saison 1984-1985.

26 POINTS A LA MI-TEMPS

A 3:19 de la fin du match, le septième joueur de la draft 1977 marqua ses 51ème et 52ème points de la partie à la suite d’une réception d’une passe lobée de son partenaire James Bailey. Il avait déjà inscrit 26 points à la mi-temps à 10/13 aux tirs. Dans un Garden rénové en 1968, Bernard King battait son propre record qui était de 44 points dans cette enceinte new-yorkaise. King avait déjà atteint le barre des 50 points lorsqu’il évoluait avec le maillot des Golden State Warriors (le 3 janvier 1981). Avant la rénovation du Madison, Wilt Chamberlain, pour les San Francisco Warriors, avait totalisé 73 points 16 novembre 1962.

“Je suis extrêmement content d’avoir été capable de signer mon record de points devant les fans à domicile dans la ville où j’ai grandi”, déclara King à la fin du match. (Ny Times)

“Bernard était le point de ralliement,” confiait Rick Pitino, assistant coach de Hubie Brown qui a été éjecté du match. “Tout le monde a coopéré et était enraciné sur lui. J’ai envisagé de le sortir quand il avait mis 40 points, mais je savais que je ne le rendrais pas vivant du Garden si je le faisais. Je me suis inquiété et ai prié chaque fois qu’il courait vers le panier pour qu’il ne se blesse pas. J’ai même mis des systèmes de jeu qui ne nécessitaient pas beaucoup de contact”. (Ny Times)

George Irvine, coach des Indiana Pacers, n’a pu que reconnaître la supériorité de King face à ses joueurs impuissants : “Nous avons tout essayé, prise à deux, prise à trois. Mais quand il fait ça, on peut pas l’arrêter, surtout dans les trois premiers quart-temps. Il a commencé à prendre des mauvais tirs car je pense qu’il voulait le record énormément”. (Ny Times)

Bernard King en 55 matchs signait une moyenne de 32,9 points par match lors de cette saison 1984-1985.

Les 52 points de Bernard King en images

Une pensée sur “Bernard King : roi du Garden avec 52 points

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *