Au Texas, ça se passe bien pour Bernard King : 2 matchs de suite à 50 points en 1984

Véritable accro aux shoots, Bernard King a fait une démonstration en attaque dans l’Etat du Texas en 1984. Ailier des Knicks, il a enchaîné deux rencontres de suite à 50 points. Ses victimes : la défense des Spurs et celle des Mavericks.

Le 22 octobre 1982, les New York transféra Michael Ray Richardson aux Golden State Warriors. Les Knicks récupéraient dans la transaction un somptueux scoreur : Bernard King. L’ancien joueur de fac du Tennessee était un des meilleurs marqueurs de la NBA dans les années 80 en compagnie d’Adrian Dantley, Mark Aguirre, Kiki Vandeweghe, Alex English, George Gervin, Moses Malone, Dominique Wilkins ou encore Larry Bird.

BERNARD KING : TROISIEUR JOUEUR DES KNICKS A 50 POINTS

Lors de sa deuxième saison à Big Apple en 1983-1984, l’ailier va claquer deux matchs d’affilée à 50 points à l’exterieur dans le Texas . Et ça commence sur le parquet de San Antonio. King livra un magnifique duel face à George Gervin (41 points à 19/31 aux tirs). Il affiche un total de 50 points à 20/30 aux tirs (66,7 % aux tirs) et 10/13 aux lancers-francs, 8 rebonds et 2 passes en 44 minutes. Victoire de New-York 117-113, la 25ème en 43 matchs.

A cet instant, en 1984, Bernard King devenait le troisième joueur de l’histoire des Knicks à terminer un match de saison régulière avec 50 unités après Richie Guerin (en 1959 et 1962) et Willis Reed (en 1967).

En back-to-back, les Knicks poursuivaient leur voyage au Texas. Direction Dallas le 1er février 1984. Face aux Mavericks (Rolando Blackman, Mark Aguirre) alors qu’on peut penser les joueurs de New-York fatiguer avec la répétition des matchs, pour Bernard King, ce n’est pas le cas. L’ancien ailier des Nets et des Warriors marche sur son trône. En véritable guerrier et leader d’attaque de son équipe, il colle cette fois-ci à la défense des Mavs 50 points. Son pourcentage est meilleur qu’au match précédent : 20/28 aux shoots (71,4 %) et encore un joli 10/13 sur la ligne des lancers-francs. En 41 minutes, il prend le temps d’attraper 7 rebonds. Il marque pratiquement la moitié des points de son équipe : succès 105-98.

En deux matchs, Bernard King a été royal. ll cumule 100 points à 40/58 aux shoots et 20/26 aux lancers-francs + 15 rebonds en 1h25. Avec ses deux gros cartons offensifs contre San Antonio et Dallas, “Bernard Roi” a conclu ses deuxième et troisième match de sa carrière à 50 points. Avec les Warriors, le 3 janvier 1981, face aux Sixers, il l’avait déjà atteint la barre des 50 points : 20/25 aux tirs et 10/11 aux lancers-francs.

Après ce match contre les Mavs, les Knicks se rendaient ensuite à Houston pour défier les Rockets de Ralph Sampson. Pas de passe de trois pour King. Il marquera quand même 25 points dans la victoire 103-98.

A la fin de saison 1983-1984, Bernard King finira cinquième meilleur scoreur avec ue moyenne de 26,3 points à 57,2 % de réussite en 77 matchs. 

Les deux matchs à 50 points de Bernard King en 1984

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *