Asvel-Pau Orthez (Euroligue 1997) : Georgy Adams froisse les Palois au buzzer

Lors de la deuxième phase de l’Euroligue, en 1996-1997, face à Pau-Orthez, Georgy Adams a donné la victoire à Villeurbanne sur un buzzer beater, évitant à son équipe de jouer une prolongation. Détails.

En plus de se croiser sur les terrains de Pro A, les deux clubs phares du championnat de France s’étaient rencontrés dans cette somptueuse compétition européenne en 1997. L’Asvel Villeurbanne accueillait Pau-Orthez, coachée par Jacques Monclar, à l’Astroballe le 5 février 1997. Les deux formations jouaient un match comptant pour le deuxième tour de la phase d’Euroligue.

A cette époque, pour le deuxième tour, chaque groupe était modifié : les trois derniers des groupes A se croisaient avec les trois premiers du B et vice versa. Même procédé pour les groupes C et D. 4 nouveaux groupes étaient constituées, E, F, G, et H. Les trois premiers de chacun de ces groupes affrontaient alors uniquement ces trois nouvelles équipes en matchs aller-retour lors de ce deuxième tour. Les résultats du premier tour étaient conservés. Les quatre premiers étaient alors qualifiés pour les playoffs.

Villeurbannais et Palois étaient au coude-à-coude. Le match était indécis à l’Astroballe. Dans les 30 dernières secondes du match, le score était de 65-65. Pau-Orthez avait la possession du ballon pour mener au score. Mais grâce à une excellente défense villeurbannaise, les Palois n’ont pas pu armer un shoot sur leur séquence d’attaque. Il restait alors 26 secondes à écouler. Temps mort pour l’Asvel. Gregor Beugnot livrait ses consignes pour arracher la victoire.

GEORGY ADAMS, UN TIR MAIN DROITE ANEANTISSEUR

En sortie de temps-mort, l’Asvel effectuait la remise en jeu. Delaney Rudd remontait le ballon avec Laurent Foirest qui défendait sur lui. Le meneur américain, en difficulté avec une grosse prise à deux sur lui, parvient tout de même à passer le ballon à Georgi Adams, situé à l’opposé à l’angle de la ligne à 3-points. Le tahitien dribble pour écarter un premier défenseur palois puis enchaine avec un tir à une main avec la droite pour s’éléver plus haut qu’un deuxième défenseur. Le ballon cogne la planche et rentre.

Adams lève le bras. Panier accordé alors que les frères Gadou réclament un refus estimant que la sirène avait déjà retentit. Mais le cuir a bien quitté les mains d’Adams, à un dixième de seconde. Il n’y aura pas eu de prolongation. L’arbitre valide définitivement le dernier panier de ce match franco-français. Score final 67-65. Adams marquera ses 9è et 10ème points de la rencontre sur cette ultime attaque. Ses coéquipiers viennent le féliciter. Les supporters de l’Asvel se font étendre et expriment leur joie suite à ce succès.

Dans la suite de la compétition, l’Asvel réalisera un parcours plus que remarquable en se hissant au Final Four. Ils seront éliminés par le FC Barcelone en demi-finale.

Le match Asvel-Pau-Orthez en images

Une pensée sur “Asvel-Pau Orthez (Euroligue 1997) : Georgy Adams froisse les Palois au buzzer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *