Amare Stoudemire : sa série phénoménale contre les Spurs

Ses performances face aux San Antonio Spurs ont été exceptionnelles lors des finales de la conférence Ouest en 2005. Amare Stoudemire avait bien secoué l’équipe texane en inscrivant au moins 31 points lors des 5 matchs de cette finale que Phoenix perdra 4-1.

Choisi en neuvième position par Phoenix en 2002, le “Stoud” progresse vite dans la Grande Ligue. Il double pratiquement sa moyenne de points en trois ans passant de 13,6 en 2002-2003 à 26 en 2004-2005. Cette saison-là, il était en superbe forme et claqua presque un double-double de moyenne avec 8,9 rebonds par match. Surtout, le jeune intérieur de Phoenix a affiché un niveau impressionnant face aux Spurs de Tim Duncan, son vis-à-vis direct, en finale de la Conférence Ouest.

Stoudemire a cumulé 37 points et 9,8 rebonds sur les cinq matches de la série remportée par les Spurs, empêchant Phoenix de se hisser en finale NBA 12 ans après : c’était en 1993 face aux Chicago Bulls. Cette finale était un véritable choc qui opposait les deux meilleures équipes de l’Ouest au bilan exceptionnel en saison régulière : les Suns (62-20), premier de cette conférence et San Antonio, second (59-23). Stoudemire adorait jouer face au champion NBA 2003. Avant de les affronter en finale 2005, “Stat” avait déjà bien martyrisé les Spurs lors des trois oppositions en saison régulière signant une moyenne de 38,7 points sur ces trois rencontres.

GAME 1 : 41 POINTS A 13/21 AUX TIRS

Fantasmagorique en demi-finale de conférence contre les Mavericks de Dirk Nowitzki avec 4 matchs (sur les 6 de la série, victoire des suns 4-2) achevés entre 30 et 40 points, Amare Stoudemire ne baissa pas de pied lors de la première manche de cette finale et se mua en véritable machine à scorer. A l’America West Arena en Arizona, le 22 mai 2005, il réussit un match parfait avec 41 points (13/21 aux tirs et 15/18 aux lancers-francs) et 9 rebonds en 36 minutes. Mais Phoenix perd la rencontre 121-114 à cause de l’efficacité insolente des Spurs qui ont marqué 43 points dans le quatrième quart-temps à 16/22 aux shoots. San Antonio s’était appuyé sur son big three : Tim Duncan (28 points), Manu Ginobili (20 points), Tony Parker (29 points) et Brent Barry en sortie de banc (21 points).

LES 41 POINTS DE AMARE STOUDEMIRE

GAME 2 : 37 POINTS A 14/23 AUX SHOOTS

Deux jours plus tard, toujours à Phoenix, le Game 2 était tout autant serré mais le résultat fut identique à l’arrivée : défaite des Suns, si proche d’égaliser à 1-1 dans la série (111-108). Les hommes de Mike d’Antoni menaient de 5 points (85-80) à la fin du troisième quart-temps. Stoudemire a une nouvelle fois rendu une feuille de stats brillante avec 37 points (14/23 aux shoots et 9/10 aux lancers-francs) et 8 rebonds. Phoenix, dos au mur, avait l’obligation impérativement de gagner à San Antonio pour espérer semer le doute dans la tête des Spurs.

LES 37 POINTS DE AMARE STOUDEMIRE

GAME 3 : UN RETOUR INSUFFISANT

4 jours après, le 28 mai 2005, les deux équipes ont eu ainsi plus de temps de récupération pour recharger les batteries et repartir au combat. Cette fois-ci, au SBC Center au Texas, Phoenix a été méconnaissable, retournant aux vestiaires avec seulement 39 unités au compteur dont 10 dans le seul et unique deuxième quart-temps et un Stoudemire en panne d’adresse.

Inhabituels, les Suns laissaient les Spurs rentrer avec 17 points d’avance après 24 minutes de jeu (56-39). Changement de tempérament après la pause, Phoenix était plus incisif et faisait jeu égal face à San Antonio. Après avoir compté 17 points de retard à la fin du troisième quart-temps (80-63), Phoenix est revenu dans la partie grâce à 16 points inscrits par Stoudemire. L’équipe d’Arizona revenait à moins 6 notamment à 52 secondes de la fin du match grâce à un lancer sur deux du Stoud : 96-90.

Mais les Spurs ne lâcheront pas prise et alignaient une troisième victoire d’affilée dans cette finale de l’Ouest : 102-92. Amare Stoudemire a encore bien bataillé face à Tim Duncan avec 34 points (15/30 aux tirs et 4/6 aux lancers-francs) et 11 rebonds. Ce duel entre deux des meilleurs intérieurs de cette époque a tourné à l’avantage de Dream Tim, auteur de 33 points, 15 rebonds et 3 contres.

GAME 4 : STOUD EVITE LE SWEEP

Mené 3-0, Phoenix devait à tout prix gagner ce Game 4 pour espérer encore exister dans ces finales et éviter un sweep. Et ce fut chose faite grâce à l’inévitable Amare Stoudemire, précieux en fin de match qui a permis enfin de gagner face aux Spurs pour la première fois dans la série et surtout à l’extérieur (111-106). Dans les dernières minutes, l’intérieur de 22 ans a été efficace des deux côtés du terrain : un énorme block sur une tentative de dunk de Tim Duncan (15 points, 16 rebonds) à 36 secondes de la fin du match, 2 lay-up, 2 rebonds et une interception.

Il conclut le match avec 31 points dont 11 dans le dernier quart-temps (13/23 aux tirs et 5/6 aux lancers-francs), 5 rebonds en 37 minutes. Steve Nash, son coéquipier, était ébahi par le travail fourni par son intérieur : “Incroyable, même en tant que coéquipier, vous êtes juste émerveillé. Il était partout. Il a joué de façon spectaculaire”. Au cours du match, Phoenix a couru après le score et a inversé la tendance dans le troisième quart en marquant davantage que les Spurs : 35-21. 3-1 pour les Spurs. Phoenix devait maintenant réaliser l’exploit d’aligner trois succès consécutifs pour aller en finale NBA.

LES 31 POINTS DE AMARE STOUDEMIRE

GAME 5 : STOUDEMIRE A TOUT DONNE

La série se poursuivait à Phoenix avec ce Game 5 disputé le 1er Juin 2005. Stoudemire a donné encore du coeur à l’ouvrage en réalisant un match dantesque, terminant avec 44 points (16/32 aux shoots et 10/11 aux lancers-francs) et 16 rebonds. Phoenix n’est pas passé loin d’obtenir une deuxième victoire dans la série mais a une nouvelle fois perdu sur son terrain, la troisième défaite à domicile dans cette série (101-95).

“Le Stoud” a tout essayé, en vain, dépensant une énorme énergie dans la peinture avec 17 unités inscrits dans le quatrième quart-temps. Face à son opposant direct, Tim Duncan (33 points et 15 rebonds), TD a vaincu le jeune intérieur de Phoenix. Malgré le talent de grand scoreur avec le Stoud dans ses rangs, les Suns devenaient alors la 27ème équipe ayant la plus grosse moyenne de points marqués en saison régulière (110,4), à ne pas remporter le titre NBA, sur les 59 saisons déjà entamées.

Sur l’ensemble des 5 matchs, Stoudemire aligna un total de 185 points à 71/129 aux tirs (55%) et 43/51 aux lancers-francs (84 %), 49 rebonds. En moyenne cela donne 37 points à 14,2/25,8 aux tirs ; 8,6/10,2 aux lancers-francs et 9,8 rebonds. Monstrueux.

Mais à Phoenix il n’ira jamais plus loin que des finales de conférence Ouest et n’aura jamais connu le parfum des finales NBA en 8 saisons chez les Suns.

LES 44 POINTS DE AMARE STOUDEMIRE

4 pensées sur “Amare Stoudemire : sa série phénoménale contre les Spurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *